Perle extraite du répertoire de Guignol (2)

il y a
1 min
45
lectures
5

"On ne peut vivre de frigidaires, de politique, de bilans et de mots croisés, voyez-vous ! On ne peut plus vivre sans poésie, couleur ni amour." Saint-Exupéry J'aime jouer avec les mots, rire  [+]

Dans "Le Déménagement" : Le Pot de chambre

On peut l'appeler l'intime compagnon nocturne.
C'est sur les bords fleuris de ce vase enchanteur
Que l'on vient essayer ses talents de chanteur.
Sur ses bords veloutés
Plus d'une face ronde
Est venue soupirer
En cachette du monde.
Comme une girouette, on pourrait bien souvent
Lui demander aussi de quel côté vient le vent.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un pot-aime d'aisance pour toutes nos intimités créatrices !
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Ce compagnon nocturne est si attachant que son absence dans ma chambre commence déjà à me manquer.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Il y a du souffle dans cette perle ☺☺☺
Image de Kiki
Kiki · il y a
je vous découvre en ouvrant les textes de SE. Et c'est sympathique de vous lire. Le pot de chambre et toutes ces us et coutumes... Chez nous c'est pour la nuit de noce !

BRAVO.
A l'occasion si vous avez un moment pouvez vous aller découvrir le poème sur les cuves de Sassenage. Je suis là pour vous accueillir et vous guider dans la visite de cette cavité magique et enchanteresse. MERCI d'avance

Image de Comillaslovers Mercier
Comillaslovers Mercier · il y a
oui le soir de la nuit de noce avec de la mousse au chocolat dedans : autrefois en Ardèche !
Image de Comillaslovers Mercier
Comillaslovers Mercier · il y a
Oui mais il y a aussi des soupirs, souriant de soulagement !
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Soupirer... un pet poétique. J'aime.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le jour où ma haie m'a attaqué

Gérard Oury

— Alors voilà docteur, au départ figurez-vous que j’ai été attaqué par ma haie. Je sais, vous me regardez avec inquiétude, vous pensez que j’ai bu ou pris une drogue. Et pourtant je suis... [+]