712 lectures

692

FINALISTE
Sélection Public

Deux petits galets rêvaient sur une plage de Normandie, se blottissant au fond d’un rêve de roc.
Au même instant le soleil rougit, rasant l’océan vague à l’âme d’un scalpel de gouache.
Les deux petits galets lancèrent dans l’onde colorée un vœu salé, vers l’étoile de mer qui baillait à la lune. Puis, ils roulèrent endormis, sur un oreiller d’algues brunes et de coquillages débraillés.
Ils espéraient, de tout leur cœur de sable, ne pas finir au fond d’une poche ou d’un seau oublié. Voile blanche dans l’azur immense, tel était leur horizon. Ou voiles grises déferlant à tout vent, changeant la mer en ciel et les falaises en monstres, emmêlant le fil des saisons.
Ils aimaient tant avec la houle, complice de la lune, rouler dans la vague insolente, en prenant garde de ne jamais se laisser entraîner dans son roulis infernal.
La plage se couvrait alors d’un murmure. Un murmure grandissant jusqu’à devenir assourdissant. Puis le calme crépitait, creusait le temps... jusqu’au prochain assaut de la sorcière dentelée d’écume.

Sur la plage abandonnée, le temps filait entre les mailles de la mémoire de sable...

Il flottait sur la nuit un parfum de bois magique. La blancheur de la lune sculptait des formes étranges, des lueurs évanescentes. Le silence n’était ombré que du léger fracas des vagues.
Tout à coup, l’étoile de mer frémit puis se dandina en chaussons de sable, lorsque le vœu, après un long périple, effleura enfin ses petites branches. Alors les deux petits galets reprirent leurs esprits. Ils se levèrent de leur serviette de plage, engourdis par tant de rêverie. Et, avouons-le aussi, par la fraîcheur d’une nuit d’été normande.

Ils redevinrent Perle et Galen, deux adolescents au regard vagabond, semant chaque jour des galets imaginaires sur leur chemin, pour que leurs rêves ne perdent jamais le Nord.
Ainsi poursuivirent-ils leurs vies, ramassant des coquillages, parfois vides, parfois perlés, dans le filet du temps. Sur la balance des nuances, se jouait la fortune.
Mais jamais ils ne laissèrent les galets au fond de leurs poches.

PRIX

Image de Été 2019
692

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
J'aime toujours !
·
Image de Eowyn
Eowyn · il y a
Joli et tendre. Bonne finale.
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Reposant de douceur ce joli conte. J'adore que l'on m'en raconte. Bonne finale
·
Image de Vrac
Vrac · il y a
"La mer sans arrêt roulait ses galets". Et puis, sans arrêt, la mer roule ses images pour la dire, et les vôtres sont belles, le scalpel de gouache de la mer et les coquillages débraillés
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Merci Vrac.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Une sorte de voyage poétique et ça fait un bien fou !
Merci mille fois

·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Merci Sylvie.
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Poésie, quand tu nous tiens!!!
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Et oui elle colle aux images et saute sur les mots 😉
·
Image de Maïra Richards
Maïra Richards · il y a
Presque un poème... Mes votes pour votre joli texte. Bonne chance !

https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/dix-lettres-pour-dix-numeros

·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Je me régale à lire et à relire la féerique aventure de Perle et Galen. Mes 5 voix vous accompagnent !
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
On m'a déjà fait ce petit jeu de mots 😉
Merci Felix

·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Je soutiens encore à nouveau Bravo!
·
Image de Philippe Jacquier
Philippe Jacquier · il y a
C'est vraiment très beau !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème