2
min

Pêcher des étoiles

Image de Claire Le Coz

Claire Le Coz

259 lectures

156

Qualifié

On voit Filippo toujours planté au bord de l'eau, avec un petit seau bleu à la main comme en ont les gamins, enfin les tous petits. Parfois, il marmonne des choses en regardant loin dans le fond, par là-bas en-dessous où les ombres flottent, d'autres il trifouille par-ci par-là, ces deux grosses paluches dans la flotte jusqu'aux coudes. Y doit chercher quelque chose on se dit, quelque chose à laquelle il doit drôlement tenir, pour s'obstiner ainsi tous les jours et par tous les temps.

Les gamins qui s'en viennent traîner par ce coin, ils le toisent les yeux tout ronds. Les fiers comme les un peu froussards ne s'approchent jamais de trop. Ça zyeute, ça s'interroge, ça aimerait bien savoir ce qu'il fait ce grand dadet tout en muscles, le pantalon retroussé à mi-mollet, à patauger, brasser, sans jamais rien sortir de l'eau que de la vase ou de vieilles choses dégoûtantes qu’on ne sait même pas comment ça a atterri là.

À côté de Filippo s'entasse tout un tas de bric-à-brac que bientôt ça fera comme une sculpture tellement y en a des machins et des bidules, vieilles et moins vieilles godasses, bouteilles de toutes tailles et de toutes couleurs, boîte de-ci ou de-ça, nouvelles plus trop fraîches, bidules en plastoc, pelles, seaux, cerceaux, balles, bouchons, briquets : les gamins s'arrêtent de détailler, on y passerait des jours et des nuits et ils en ont déjà le tournis.

On hypothèse.

Peut-être Filippo veut en faire un musée.

Peut-être Filippo croit qu'à lui tout seul il pourra nettoyer la mer de toutes ces saletés.

Peut-être Filippo est un artiste, il a une idée pour rendre tous ces machins sales et moches, propres et beaux.

Peut-être Filippo a plus toute sa tête.

Filippo en vérité, cherche des étoiles.

Des étoiles à cinq branches et à petits pics dessus, des étoiles rouges, oranges, et d'autres couleurs. Sa mère lui a dit que des fois y en a qui filent et qu'il faut faire un vœu, que d'autres sont là pour éclairer la nuit, et même que certaines valent autant que n'importe quelle boussole pour trouver son chemin. C'était il y a bien longtemps, avant qu'elle ne parte sur on ne sait quel bateau. Si longtemps qu'il n'y a plus que Filippo pour s'en rappeler. Il a bien trouvé des étoiles depuis, des étoiles à cinq branches comme sa mère avait dit. Le seul problème, c'est qu'elles restent là dans sa main au lieu de filer, alors comment se faire exaucer ou même formuler le moindre vœux si elles veulent pas bouger ? Pas une, non plus, qui ne brille ou ne pointe une quelconque direction. Ces étoiles, on ne peut vraiment pas s'y fier ! Alors tant pis, Filippo reste là, depuis des années et des années, en se disant que s'il ne trouve pas sa bonne étoile, peut-être que sa mère qui est plus forte, elle, va la trouver et, de là, le bon chemin pour revenir le chercher.

PRIX

Image de Hiver 2019
156

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mathieu Kissa
Mathieu Kissa · il y a
Un joli texte, poétique et original. Je vote.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien poétique et très touchante ! Mes voix ! Une invitation
à découvrir “Gouttes de pluie” qui est aussi en lice pour le Grand Prix
Hiver 2019. Merci d’avance et bon dimanche!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une belle émotion poétique, mais la sensation d'avoir déjà croisé ces étoiles là ...
·
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Je vous donne mes voix. Je vous invite à inspecter le mien sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant
·
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Belle plume !
·
Image de JACB
JACB · il y a
Une symbiose entre sujet et écriture c'est là le charme de cette pêche aux étoiles et puis on fond d'empathie pour votre personnage. C'est très poétique alors je mets dans le seau bleu *****
!Ma cavale est en bleu et jaune mais il me tiendrait à coeur d'avoir votre soutien pour:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-femme-est-l-avenir-de-l-homme#
Merci et bonne chance à vous.

·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Oh ! Bien touchant. J'admire votre aisance récitale. Je vous donne toutes mes voix. Je vous invite à lire et à soutenir si cela vous plaît, mes deux oeuvres en compétition que sont " Sous le regard du diable ". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
Et
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·
Image de Benjamin Sibille
Benjamin Sibille · il y a
une histoire touchante et à l'écriture tout en douceur
si vous voulez passer j'ai plusieurs textes en lice, dont https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-dernier-discours-dun-condamne?all-comments=1&update_notif=1546523469#fos_comment_3195954

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

Elle court, elle ne se retourne pas. Elle ne pense pas. Rien. Elle court jusqu’à plus de souffle. Jusqu’à la douleur. Ça la prend dans les côtes, ou peut-être juste en ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

— Dis Papa, comment on dit à quelqu’un qu’on l’aime ? Je veux dire, quand on aime vraiment quelqu’un, avec le cœur.— Tu es amoureuse ?— Non ! Enfin, je sais pas ...