Paysage à double face

il y a
1 min
71
lectures
60
Qualifié

C’est une montagne banale, comme dessinent les enfants : un triangle dont le sommet est brisé. Si vous tapez son nom sur un moteur de recherche, vous ne trouverez ni information, ni photo. Pourtant, assise dans mon fauteuil, je la regarde sans me lasser. Ses changements d’aspect constants sont surprenants. De ma terrasse, je ne vois qu’elle. En ce matin de juillet, elle est resplendissante, baignée de lumière. Le ciel, bleu d’azur, fait ressortir sa palette de couleur. La base, vert clair, mouchetée de points plus foncés formés par les arbres, laisse peu à peu la place à des zones ocres. Les tâches sombres des ombres font ressortir le relief. Des nuances de gris apparaissent au sommet. J’imagine les lézards se dorer sur les rochers.
Peu à peu, je ressens cette chaleur bienfaitrice envahir mon corps et mon cœur. « Profiter du moment présent » est ma nouvelle devise. J’aime particulièrement m’étonner des variations de ce paysage : de petits dépaysements au fil du jour et des saisons. Ma vie a perdu son sens. Mon avenir est trop incertain pour pouvoir me reconstruire. Je suis devenue une personne quelconque, une patiente parmi d’autres. « Si les fractures ne consolident pas... je n’ose pas imaginer. » avait dit le chirurgien. Comme à chaque fois que j’évoque cette phrase, je sens les larmes inonder mes yeux. Le paysage se trouble. Il est remplacé, peu à peu, par un autre, issu de ma mémoire.
C’était il y a 7 mois. La montagne avait pris son visage monochrome d’hiver. La faible luminosité effaçait tout relief. Les pentes blanc terne étaient coiffées de nuages gris clair. Sur le chemin bien tracé, une bise légère rafraichissait les raquetteurs pour mieux les attirer vers son piège. Car, machiavélique, elle avait recouvert de poudreuse les plaques de glace du sommet, pour entrainer, par glissade, les promeneurs dans le ravin...

60

Un petit mot pour l'auteur ? 13 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aude Maz
Aude Maz · il y a
J'ai voyagé !
Image de François Paul
François Paul · il y a
Les plaques à vent... Redoutablement piégeuses. Texte très court, très fort aussi.
Image de Petit Soldat De la Poésie
Petit Soldat De la Poésie · il y a
Mon soutien.
Je vous invite à découvrir mon nouveau recueil de poèmes en lice au grand prix du manuscrit 2020.
veuillez cliquer sur ce lien http://www.lajourneedumanuscrit.com/Stigmates
Pour lire l'extrait et sur j'aime pour connecter, puis sur j'aime à nouveau si vous voulez le soutenir au grand prix de la journée du manuscrit. Merci beaucoup
Salutations chaleureuses

NB: veuillez connecter Disqus au bas de la page si vous voulez laisser un commentaire.

Image de Ikouk Ol
Ikouk Ol · il y a
Un texte court ciselé comme les cimes des montagnes. Un accident ... Un instant de vie
J'aime mes voix
Oserais-je vous inviter à lire la chartreuse en lice également (https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chartreuse) Merci

Image de Poulpe perdu
Poulpe perdu · il y a
Mon soutien!
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Aussi fulgurant que l'accident.
Image de Vinvin Vinvin
Vinvin Vinvin · il y a
Les montagnes possèdent ce charme vénéneux : à la fois belles et dangereuses.
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
L'intensité du moment présent Mes 5 voix
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Avec peu de mots, je me suis laissé emporté vers cette chute impitoyable.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un titre révélateur pour ce bel hommage à la nature iséroise, Fabienne ! Mon soutien ! Une invitation à venir vous dépayser dans mon “Dépaysement au Royaume des Animaux” qui est aussi en lice pour le Prix Short Paysages – Isère 2020. Merci d’avance !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/depaysement-au-royaume-des-animaux