Partie silencieuse

il y a
1 min
5
lectures
0

Moi, c’est Shek Daf. Être humain de 19 ans. Artiste slameur. Écrivain, poète, et dramaturge. Gagnant du « Grand slam de Kin »  [+]

Elle est partie sans me le dire. Vers les avants-midi, elle a tourné le dos à sa famille, ses copines et moi. On avait pourtant à se dire et parler sur tant de choses, bon sang. Normalement, fallait qu’elle me téléphone pour qu’on se rencontre. Je devais l’accompagner jusqu’à l’arrêt de bus, tenir sa valise, la rouler pour elle. Et sûrement qu’on allait un instant s’installer quelque part avant son départ, peut-être dans un bar discret, peut-être sur une terrasse, à siroter un cocktail ou un Coca Cola, et pourquoi pas faire les dernières photos ensemble. Le temps d’attendre et de voir venir le transport qui mène de N’djili au rond point victoire, et reprendre ses bagages moi-même, puis l’aider à les embarquer dans l’engin mobile. La regarder y entrer et s’asseoir confortablement sur un siège tout près de la glace que nos regards complices allaient transperser pour s’embrasser à distance avec effusion, lui dire au revoir en agitant ma main dans l’air jusqu’à ce que l’engin allait disparaître dans le lointain. Mais elle a taillé sans m’appeler. No voice, no mail. J’ai attendu désespérément. J’ai mis du temps à me préparer, m’endimancher, et me parfumer. En vain. Mademoiselle C est partie sans crier gare. Les pires adieux sont ceux qui ne se disent jamais.

Shek Daf
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Crash Test

Nicolas Juliam

Le mois dernier, Emma est partie. Sans moi. Un mois sans elle, c'est comme tomber dans le vide. En attendant le choc. Hier, j'ai voulu renouer un peu le contact. J'ai tenté le texto « si tu... [+]