Parlez-moi d'amour...

il y a
3 min
29
lectures
1

Il y a quatre pensées illimitées: l'amour, la compassion, la joie et l'égalité d'âme. Bouddha  [+]

« Une vie sans amour est comme une année sans journées ensoleillées. » Proverbe suédois.
Le verbe « AIMER ». Nous sommes incapables de ne pas prononcer ce verbe au moins une fois dans notre journée. J’aime ceci, j’aime cela. J’aime faire ceci ou j’aime faire cela. Je vous aime mes amis, je t’aime mon enfant, je t’aime mon amour... Je t’aime mon chien, j’aime la vie, j’aime la nature ou la ville. J’aime bien manger, faire du vélo, voyager. Pourquoi sommes-nous tous si mal dans notre peau et si pessimiste lorsque nous sommes capables d’aimer tous les jours. Quel paradoxe !
Chaque instant de nos vies est un petit bonheur que nous ne savons pas ou plus apprécier. Pas le temps ! Alors, si la vie n’est pas fondamentalement le cumul de ces petits instants de bonheur mis bout à bout, pourquoi vivons-nous ? Sachons nous enrichir de ces instants joyeux. Pour ne pas tomber dans cette monotonie scabreuse et destructrice aujourd’hui je dis : je t’aime. Je t’aime la vie et je décide qu’à partir de ce jour tu es mienne. Faite d’instant plus ou moins bref ou permanent de petits moments de bonheur et de joie de vivre. Et non de la rétrospective et du souvenir incessant de mes échecs, de mes malheurs et de mes doutes qui nuisent à ma vie. Ses pensées m’empêchent d’ouvrir les portes du chemin de ma vie. Elles cachent les clés du bonheur.
L’amour est un océan de sentiments. Il existe une multitude de façon d’exprimer ce ressenti. Tous les jours, nous utilisons maints synonymes du mot amour.
Le premier amour de notre vie est celui que nous portons à nos parents. Un amour filial et platonique. Un amour sincère et sans condition. Mais c’est aussi, ce même amour que nous avons pour nos enfants. « Quoique tu fasses je serai juste et ne te jugerai. Mon amour est éternel car tu es mon sang. Si tu fautes, je serai là, mais n’empêcherai pas la justice d’agir. Si tu es innocent, je me battrai jusqu’à la mort pour toi. »
L’amour, c’est aussi ce sentiment amical que nous avons pour nos amis. Cette fraternité, cette estime. Cette affiliation qui nous rapproche. Cette vision du monde qui nous rassemble. Ces moments de joie et de partage. La tendresse et le dévouement que nous nous portons. C’est aussi, le respect de chacun. L’acceptation de nos différences et de nos divergences. Le soutien et l’écoute dans les moments difficiles. Une épaule pour pleurer, des mots de réconforts et des conseils pour continuer à avancer. L’amitié, c’est rire. Rire de tout, rire de soi pour aimer mieux et aimer plus. Avoir la joie de vivre car la vie est trop courte pour ne pas être vécue intensément.
Parfois, cette affection amicale devient plus subtile et plus intense. Une attirance sentimentale et sexuelle naît. Tout d’abord relation. Sorties et flirts. Puis subjacent, presque par jeu, la passion et le désir font surface. La chaleur de cet amour unique et précieux devient envahissante et magnifique par sa beauté sans nom. Elle rend le couple invincible contre les vagues du temps. Cet amour est éternel si les amants cultivent leur jardin. Chaque instant est important, chaque sourire, chaque parole, chaque regard. Les secrets sont proscrits et nuisibles. L’amour est une douce incertitude. Se donner à l’autre, comprendre l’autre et ses attentes, ses envies. Nourrir son couple tous les jours d’un « je t’aime » quotidien alors il devient pérenne.
Peut-être que toutes ces formes d’amour ne sont pas parlantes pour vous ? Peut-être que vous n’avez jamais connu vos parents ? Peut-être que vous n’avez, ne voulez ou ne pouvez pas avoir d’enfants ? Peut-être que vous n’avez jamais eu de véritable ami et que vous n’avez jamais réussi à faire confiance à autrui ? Et enfin, peut-être que vous n’avez ou ne voulez pas rencontrer l’âme sœur ? Mais ce n’est pas pour autant que vous pouvez dire que l’amour n’est pas autour de vous.
Il existe les amours désintéressés. L’amour de son animal de compagnie. L’amour d’un idéal, d’une cause. L’amour d’une passion, d’une vedette, d’une religion. Tout ce que l’on peut aimer faire et qui nous rend heureux de vivre. Des instants anodins mais si importants. Aimer conduire, écouter de la musique. Le vent et la pluie. Le soleil, la montagne. Prendre des risques ou ne rien faire. Nous avons tous quelque chose à aimer.
Et c’est lorsque nous sommes sur le point de perdre ce que nous aimons. Que nous prenons conscience de cet amour. Et pourtant, le plus difficile n’est pas de dire « je t’aime ». Le plus dur est de s’avouer et d’accepter l’amour de soi-même. Cette acceptation donne l’ouverture à l’autre. Elle permet la remise en question de son ego. Relativiser et prendre du recul devient plus simple. L’amour inconditionnel devient alors possible. Positiver devient une philosophie de vie et les problèmes trouvent leurs solutions. Car s’aimer, c’est aussi aimer l’autre et que ce que nous avons parfois du mal à voir peut être perçu par l’autre. « Sur mon chemin une énorme pierre me barre le passage. J’ai bien tout tenté. La pousser, la tirer, la contourner... Rien à faire, le problème est sans issu. J’ai tout essayé. » Avec une vision obtuse et unique. « Non, tu n’as pas tout tenté. Tu ne m’as pas demandé de t’aider. »
L’Amour avec un grand A, est donné à tous. Il suffit juste d’ouvrir son cœur et de se servir.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un très beau texte bien écrit sur des principes d'amour pour la vie? Bravo, Vyvy ! Mon vote ! C’est le dernier jour de vote pour le Prix Faites Sourire 2017 ! Vous avez voté une première fois pour mon impétueuse et sympathique “Mémé à moto” qui, malgré les obstacles mis sur son chemin, continue à foncer dans cette Finale. Merci de confirmer votre soutien si vous l’aimez toujours. Bonne journée!