3
min

Parler au vent

Image de Romane Endell

Romane Endell

665 lectures

55

LAURÉAT
Sélection Jury

Il y avait du silence. Un silence d'or, un silence rare. Un silence, qui, justement, n'était pas une absence totale de bruit. Il y avait un frémissement léger de papier, le contact feutré des doigts effleurant les pages. Si on s'ouvrait suffisamment, on pouvait même entendre les lecteurs qui communiquaient entre eux sans un son. Regards furtifs, sourires de connivence. Chacun aspiré par leur propre histoire, et pourtant tous rassemblés par l'encre et le papier qu'ils dévoraient avidement.
C'était peut être pour ça qu'elle aimait venir ici. Entre les livres, le monde était beauté. Entre les livres, le monde était tolérance et respect: il s'y déployait une bulle de protection, un espace hors du temps et des sarcasmes.
Et puis bien sûr, il y avait cette sensation si particulière et grisante de vivre une aventure sans avoir à bouger. Le délice, le frisson de la découverte.
Mais aujourd'hui, quelque chose n'allait pas. Aujourd’hui, il y avait un blocage: la porte des livres et de leurs univers refusait de s’entrebâiller pour qu'elle puisse s'y glisser.
Elle laissa son regard dériver par la fenêtre, un livre ouvert posé sur la table devant elle. Elle était la plus jeune dans la grande bibliothèque en cette fin d'après-midi. La plupart des gens autour d'elle avaient la trentaine, exceptés quelques sexagénaires.
Et cela la contrariait. Profondément. Car si aujourd’hui était le premier jour où elle ne parvenait pas à lire, c'était aussi la première fois que son comportement lui semblait autant déplacé et incongru.
Tout avait commencé par une discussion ce matin, alors que, pour la première fois, elle avait emmené un livre à l'école. Il faisait beau, elle s'était assise dans un coin de la cour de récréation ensoleillée, un roman sur les genoux, pour faire passer le temps interminable de la pause déjeuner, qui pour elle n'était que solitude.
" Qu'est-ce-que tu fais?"
Un garçon s'était approché. Il avait l'air... dérouté. Non pas qu'il n'eut jamais vu un livre de sa vie, mais davantage désarçonné par l'action de le feuilleter au milieu d'une masse hurlante.
"Je lis, ça ne se voit pas?
- Tu lis?"
Elle le dévisagea, d'abord mal à l'aise, puis la colère s'empara d'elle.
" Oui, je lis. Et devine quoi? A mes heures perdues, je fais même plus que ça: j'écris."
Elle se heurta à une incompréhension totale.
On ne lit pas, à onze ans. Pas à la récré, alors qu'on devrait jouer. Et surtout, on ne lit pas du Stendhal. Alors quant à parler d'écrire! Si le garçon avait su qu'elle dévorait en parallèle "Quo Vadis" de Henryk Sienkiewicz, nul doute qu'il aurait fait une attaque.
Attention, elle lisait bien d'autre chose que ces romans-là. Des choses plus adaptées, quoique plus naïves certaines fois: des romans jeunesses, comme on les appelait et qui la satisfaisaient tout autant.
Toujours était-il que ce n'était pas le monde du garçon. Ce n'était pas non plus celui des autres enfants qui s'amusaient à quelques mètres de là.
Elle avait feint de ne pas le remarquer. Elle avait fermé les yeux. Et à présent, la réalité, si choquante lui paraissait-elle, lui sautait au visage, si énorme qu'elle s'étonnait d'avoir pu la tenir à distance si longtemps:
Elle était différente, marginale, bizarre, étrange.
Elle était lectrice.
Et le pire c'est qu'elle était elle. Que tout ça était inscrit dans sa tête et gravé à l'encre d'imprimerie dans son cœur, comme un tatouage indélébile, et que quoi qu'elle fasse, elle aimait et aimerait toujours lire.
Alors, assise sur une chaise de la bibliothèque, la discussion, pour brève qu'elle fût, tournait en boucle dans sa tête, apportant une myriade de questions et d'angoisses.
Devait-elle renoncer à lire pour s'intégrer?
"Quelque chose ne va pas?
- Je ne devrais plus lire, répondit-elle en fouillant le ciel des yeux, sans accorder un regard à la provenance de la voix. Ce n'est pas normal."
La bibliothécaire tira une chaise et s'assit à côté d'elle.
" Je vais te raconter une histoire. D'accord?
Elle haussa les épaules.
La femme inspira profondément.
"Un jour, j'ai parlé au vent."
L'enfant voulu rire: on ne parlait pas au vent. Mais quelque chose de grave et pressant dans la voix de la conteuse l'en empêcha.
" Ce vent, continua cette dernière, imperturbable, portait une graine et cherchait un lieu où il pourrait la semer, pour qu'elle vive du mieux possible. Seulement, cette graine était étrange, et le vent ne savait où la placer. Dans une forêt, pour qu'elle pousse bien droite et protégée, mais sans rien voir du monde, ou sur la colline, battue par les tempêtes, peut être tordue, mais libre? Le vent l'ignorait, et cela le désespérait d'avoir à choisir. Il était clair que cette graine n'était pas comme tout le monde, pourtant. Mais fallait-il l'isoler pour autant? Alors, il eut une idée: il la planta à la lisière de ces deux espaces, dans la bordure. Ainsi, le futur arbre voyait le monde et poussait à sa guise, mais dans son dos, il y avait toujours quelqu'un pour le rattraper."
La bibliothécaire se tut. Sa voix avait à peine éraflé l'air autour d'elle, ne laissant qu'un souffle de rêve entre les rayonnages.
Le silence était toujours d'or, le silence était toujours rare.
Mais dans l'enchevêtrement des non-bruits s'ouvrait maintenant une porte immatérielle que seul le cœur peut voir. Devant la fillette s'étirait une voie, une voie remplit de livres et ivre de mots. Sur ce chemin, ancrés dans le sol comme des rocs, des morceaux d'amour et d'amitié. Indestructibles. La route s'élevait ainsi, légère, aérienne, parfaite. Un équilibre.
Cette route, c'était la sienne, c'était sa vie. Anticonformiste, mais pas impossible à arpenter.
Et aux milieu des pierres qui la pavaient, brillait comme des étoiles dans une nuit trop noire: "La vie est un livre qui ne se referme jamais."

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de TTC 12-16 ans
55

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Bonjour Alone,
Beau texte, avec une grande lucidité sur l'analyse des comportements sociaux...Si dans la cour d'école on n'entre pas dans le rail scolaire, forcément on est mis à l'écart
ou bien on flip : suis je normale? Mais ou est la normalité ? Moi qui aime lire, en reprenant ta conclusion je dirais :
"La vie est un livre qui ne se referme jamais, si quelqu'un d'autre écrit l'épilogue..." Mais c'est une autre histoire...

·
Image de Elisabeth Mondoloni
Elisabeth Mondoloni · il y a
je dis comme Fred,surtout,surtout,ne lâche pas l'écriture!! Un grand,grand bravo à toi!! A des prochaines fois.
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci Elisabeth !
Je compte bien m'y accrocher, à l'écriture ;-)
J'ai hâte de lire d'autres de tes textes ! A bientôt !

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bravo Alone, j'avais beaucoup aimé ton texte et je suis ravie que tu sois lauréate, un bel avenir d'écriture te tend les bras ! Félicitations !
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci Fred !
Je suis déçue que ton texte n'est pas été lauréat, il le méritait pourtant !
Bonne chance pour tes futures œuvres !

·
Image de Barbatruf
Barbatruf · il y a
Excellent ma grande :-) continue comme ça tu as trouvé ta voie ! Flo
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci Flo !
·
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Un texte très prometteur! BRAVO à toi!
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci Pascaline !
·
Image de Michèle Harmand
Michèle Harmand · il y a
Un très beau texte, qui mérite amplement son prix. Bravo ! :)
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci beaucoup Lila !
·
Image de Lydia Schutz
Lydia Schutz · il y a
Bravo , je suis très fière de toi!!!
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci !
·
Image de Lull
Lull · il y a
Hey ! Bravo Misuto !
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci Lull !
·
Image de Sériba
Sériba · il y a
Voici une graine qui a bien germé... félicitations
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci beaucoup ;)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Félicitations Alone. Ton texte était superbe. Je suis heureuse de le voir lauréate :;)
·
Image de Romane Endell
Romane Endell · il y a
Merci Dridrine !!!! ;-)
Je n'en reviens d'ailleurs pas !

·