Parenthèse désenchantée

il y a
2 min
1 471
lectures
1306
Finaliste
Public

" Je doute de tout, de moi-même le premier. Il est des journées où je me crois sans intelligence, où je me demande ce que je vaux pour avoir fait des rêves si orgueilleux. Je n'ai même pas  [+]

Image de 2020
Image de Très très courts
A la base, j’étais foutue. Le jour de «  l’Annonce » à l’hôpital, au vu de la taille étendue de la lésion, j’étais morte. Il n’y avait pas d’éclaircie à l’horizon. Je me souviens être restée interdite un long moment devant la fenêtre en me disant : « ce n’est pas possible ! ». Le pire m’était arrivée, l’inconcevable . Pourtant, dans mes prières, j’avais bien demandé à ne surtout pas avoir un cancer du sein ! Mon mari, mes enfants, ma mère, qu’allaient-ils faire sans ma présence ? Mon monde s’écroulait...

Juste une mastectomie et ça s’est arrêté là. La machine infernale n’a pas fonctionné, je devais passer l’arme à gauche mais j’ai passé le cap malgré qu’ils m’aient passée au crible. Si je m’en suis sortie, c’est grâce à ma détermination, je suis une battante, une jusqu’au-boutiste. J’ai beaucoup lu sur les progrès de la médecine en France et à l’étranger, je me suis intéressée aux différents stades, à toutes les thérapies, aux témoignages sur les forums. J’étais devenue incollable sur le sujet et c’est ce qui a favorisé ma guérison sans oublier le soutien de ma famille et de mon pendule !

Oui, car quand je le questionnais, il soutenait mordicus que je n’aurais pas un seul traitement adjuvant, ni chimiothérapie, ni radiothérapie et ainsi de suite un point c’est tout ! Sa réponse était toujours non.

Malheureusement, quand j’ai reçu le bilan de la réunion de concertation pluridisciplinaire, j’ai tout de suite été surprise. Le plan thérapeutique des suites post-opératoires était une hormonothérapie d’une durée de cinq ans qui pouvait découler sur un cancer de l’endomètre dans le pire des cas . Je n’étais plus à ça près !

Quand le jour de mon premier rendez-vous avec l’oncologue est arrivé, j’ai sorti mes armes, mes connaissances . Je lui ai répondu, après cette proposition :

  - Mon cancer n’est pas un cancer hormonodépendant, c’est un cancer triple négatif ! Pourquoi voulez-vous me donner un traitement hormonal de cinq ans, vous voulez me détruire encore plus !

J’étais très en colère, je ne voulais pas endommager mon corps avec un protocole inutile. Ensuite, j’ai ajouté :

- J’aimerais que vous fassiez une vérification des coupes histologiques mais il est hors de question que je prenne ce traitement inadapté !

Stupéfait par cette désobéissance inhabituelle, il a accepté, néanmoins il s’est protégé derrière un courrier en disant que je n’acceptais pas le plan thérapeutique.

Quelques jours ont suffit et je recevais le courrier de ma libération, le résultat des coupes histologiques. Mon cancer, considéré comme le plus agressif, ne nécessitait aucun traitement hormonal . Rendez-vous compte, je suis passée par une belle porte !

L’heure de la rémission a sonné, je respire, je revis . Je suis en liberté conditionnelle pendant cinq ans. Je savoure la vie mille fois plus et quand je regarde la cicatrice de mon sein disparu, j’imagine juste qu’il fait un clin d’œil amical à l’autre en lui disant « Aie confiance en toi, il ne faut jamais perdre espoir. ». Aujourd’hui, après cet ouragan, je me contente d’observer notre belle nature, je m’occupe de mon petit monde, je lis, j’écris, je témoigne. Je remercie principalement, du fond du cœur, la personne qui a détecté mon cancer mais aussi mon mari, toujours là, bisous, je t’aime.
1306

Un petit mot pour l'auteur ? 491 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne  Commentaire de l'auteur · il y a
A tous, mille mercis venus du plus profond de mon cœur ! 💖
Une pensée à toutes celles et ceux qui attendent, dont les opérations sont reportées en raison de la pandémie.
Un texte dédié à Janine, Nathalie, Patricia, Lulu, Georgette, Nicole, Anna, Marc, Mattéo............................Je dis STOP LE CANCER !!🤚

Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
L'entêtement à payé, les docteurs ne sont pas infaillible... Ni le pendule, bonne chance en tout.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci beaucoup Gina :-)
Image de Mirgar Dudou
Mirgar Dudou · il y a
Un vécu qui donne du courage ! Bravo!
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci beaucoup Mirgar :-)
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
Voilà, je viens de lire la suite... C'est fou, c'est presque addictif. Le pendule, dites vous. Bien que croyant au formalisme scientifique, je l'utilise aussi parfois comme un autre versant, un versant ignoré de la science... C'est quelque chose fabuleux n'est-ce pas ? Bravo à vous pour le courage et la détermination !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
C'est le Professeur Tournesol qui a été ma source d'inspiration dans l'utilisation du pendule. J'avoue que je ne suis pas déçue ;-) Merci Nicolas .
Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
dans quel monde vit on où il faut se battre sans cesse?
Le barbu (Victor H) a dit : "ceux qui vivent sont ceux qui luttent!"
et alors on laisse crever les plus faibles, les plus timides, les plus humbles ?
Monde sans compassions je te hais.

Image de Fid-Ho LAKHA
Fid-Ho LAKHA · il y a
Désolée pour le retard! Votre invitation à vous lire m’est passée au travers ! Vous donnez un bel exemple de détermination ; en effet, il faut savoir se prendre en mains parfois, en faisant fi, même des plus hautes autorités médicales ! Et voilà , vous vivez et votre vie est utile pour ceux que vous aimez ! Au delà du concours, j’espère que ce témoignage aura aidé toutes celles que ce fichu cancer a frappées...
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci Fid-Ho d'être passé ! Au plaisir ;-)
Image de Pierre-Luc Prestini
Pierre-Luc Prestini · il y a
Un texte sur la persévérance et la résilience que je découvre avec retard.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
"Octobre rose" devrait vous plaire également ainsi que "Bataille d'éléments " en compétition au choix ! Merci beaucoup Pierre-Luc d'être passé et meilleurs vœux pour 2021 !
Image de Serge Galibardy
Serge Galibardy · il y a
- Votre texte témoigne d'une grande force vitale et d'une grande foi en vous-même et en vos croyances personnelles. Bravo !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci beaucoup Serge !
Image de Thierry Zaman
Thierry Zaman · il y a
Bravo Françoise pour: «  j’imagine juste qu’il fait un clin d’œil amical à l’autre en lui disant « Aie confiance en toi, il ne faut jamais perdre espoir » . Beaucoup de mots techniques 😅. Vote? 4🙃☺️☺️
À vous lire avec bonheur

Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci beaucoup Thierry !
Image de Thierry Zaman
Thierry Zaman · il y a
De rien Françoise ! Et continuée!😉
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
La force de la vie à travers le prisme de la principale concernée, qui ne se laisse pas impressionner par ceux qui savent.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Exactement Claire ! Merci beaucoup !
Image de Christian Ravat
Christian Ravat · il y a
Un beau texte sur un beau combat. Bravo.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci Christian pour votre soutien .