parenthèse

il y a
1 min
50
lectures
15
Qualifié
Image de 2020
Image de Très très courts
Ces derniers jours passés avaient été pénibles. L’opération, tout d’abord, s’était bien déroulée, mais n’avait pas été une partie de plaisir et puis... la course à travers les couloirs de l’hôpital, radiographie, scintigraphie osseuse... A la suite de tout cela une première chimiothérapie et on me rendait provisoirement ma liberté.
J’étais chez moi. Jeûne, nausées, soulèvement du cœur... Et ce parcours à travers le couloir : du fauteuil jusqu’à la cuvette, de la salle de bain aux toilettes, retour au fauteuil... Et cela pendant trois jours. La chimio est une parenthèse de la vie où la nuit et le jour se confondent en heures interminables.
Le quatrième jour je commence à aller mieux. Je réponds au téléphone, on me fait raconter cent fois les mêmes choses, on me souhaite bon courage et on raccroche.
Oui, ça va mieux. Le soleil éclaire mon appartement. Les nausées s’estompent. J’ai faim.
Alors, je quitte le fauteuil et m’installe au bureau. La maladie a interrompu l’écriture de mon roman. J’allume l’ordinateur. Je retrouve avec plaisir mes sept musiciens.
Dédale, un groupe que j’aime beaucoup, m’a inspirée. J’avais écouté leur disque jusqu’à le connaître par cœur. A travers leur musique, j’imaginais les concerts et les anecdotes de mon livre. Leur mélodie fait partie de mon proche environnement. L’écouter est une respiration.
Je n’avais pas voulu enfermer Dédale dans la parenthèse de peur d’imprégner définitivement leur musique d’odeur de pharmacie. Me voici, ce quatrième jour, face à l’ordinateur. Je mets le disque. Les personnages de mon roman se confondent avec les vrais musiciens du groupe. Je revois Norbert avec son accordéon diatonique et j’imagine Clément. Nicolas prend la place de Christophe. Isabelle a une vielle à roue toute blanche, celle de Thomas est noire.
Je suis redevenue moi même. La parenthèse s’est refermée. Dédale est là, ses cinq musiciens me parlent enfin d’autre chose !
15

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,