3
min

Parcours éditorial - Volutes féminines

Image de Mick

Mick

136 lectures

10

Attention, ce texte n'en est pas un. Il s'agit plutôt d'une sollicitation auprès de mes abonnés, d'un partage aussi de ma modeste expérience.

Cela fait plusieurs semaines que je partage avec plaisir sur Short mes "Volutes féminines". Il doit bien y avoir en ligne la moitié de mes textes, et grâce au bouche à oreille et avec le soutien et l'aide de quelques membres qui se reconnaitront, j'ai un petit lectorat qui me suit assidûment et je l'en remercie ici même.

Ce que vous ne savez probablement pas, c'est que mon projet - à travers une sélection de 30 textes parmi les 104 existants - est actuellement soumis à de nombreuses maisons d'éditions. J'ai viser des grandes maisons sur les conseils de différents camarades et beta lecteurs. Il en ressort un goût très amer que je tiens à partager avec vous.

Dans un premier temps, je suis aller récemment au salon Livre Paris où j'ai pu apprendre et constater deux choses - qui se sont confirmé aussi dans les réponses d'éditeurs : les recueils de nouvelles ne font pas vendre et n'intéresse quasiment personne en France (c'est une autre histoire outre atlantique mais je n'écris pas en anglais, sorry). Et lorsque vous sollicitez les petites maisons d'éditions spécialisés dans la nouvelle - ça existe les suicidaires - ils vous répondent tous que leur programme éditorial est bouclé pour... les deux prochaines années. Bye bye.

J'ai donc envoyé mon manuscrit à Gallimard, Actes Sud, La Martinière, Payot et Rivages, etc. Sur les 14 envois effectués et après deux mois d'attente, la plupart m'ont envoyé leur "réponse". Des lettres de refus types pour la plupart, ce qui ne me surprend pas du tout pour être honnête. Ce qui m'amène vers vous, c'est un refus moins... "type". Une réponse personnalisée comme on en espère tous au départ. Sauf que, voici mot pour mot celui que j'ai reçu :

"Votre recueil de nouvelles sur l'image des femmes et de son rapport à la cigarette est gentil mais ne provoque pas l'exaltation du lecteur. En effet, malgré une certaine élégance et préciosité dans votre manuscrit ("Rendez-vous sur le trottoir") l'ensemble se révèle plutôt dénoué d'originalité tant les images sont connues ("L'enfant grise"). Par ailleurs, votre style peut être parfois lourd :
"La cigarette sonne. Elle décroche son paquet pour émettre un appel de fumée (...)".

Je ne vais pas vous cacher qu'avec le peu de confiance que j'ai, ça ne m'a pas franchement aidé. Cumulé aux nombreux refus, au fait de ne jamais avoir été sélectionné par le Comité de lecture de Short (et quelque part heureusement vu que j'ai récemment appris que les textes retenus devenaient la propriété de Short pendant de longs mois), et au salon du livre, je vais vous avouer baisser un peu les bras, et revoir un peu les choses différemment. Envisager l'auto publication tout bêtement - et quand je vois ce qui fonctionne très bien en terme de ventes - notamment chez Amazon - à savoir les ersatz d'After, Fifty shades et autres textes navrants, je crains de "brader" mon projet et de le laisser se perdre au milieu de nulle part.

J'en viens au but de ce "très très court" (qui ne l'est pas) :
- Pensez-vous que ce projet soit suffisamment original ? Le style vous rebute ?
- De ce que vous en avez lu, soutiendriez vous ce genre de projet ?
- Que feriez vous devant pareille situation ?

Je ne vais pas vous mentir, ce projet me tiens très à coeur, j'y crois et je le défend corps et âme. J'ai d'ailleurs l'intention de répondre à cette dame qui m'a fait l'honneur de cette réponse cinglante - avec toute la politesse du monde. Mais je me sens un peu désemparé, dans le flou et le doute quant au devenir de mes petits textes.

Aussi, si vous avez le temps et l'envie de solliciter quelques uns de vos camarades pour les mener jusqu'ici, de nouveaux avis pourraient peut être m'aider à mieux cerner les attentes de chacun, de confirmer ou non ce bel accueil qui est fait à mes textes ici - pas un seul avis négatif depuis mon arrivée sur Short, je peux vous assurer que ça fait du bien et rassure beaucoup la personne angoissée que je suis.

Merci de m'avoir lu et de vous être arrêter sur mes textes. Pour conclure, je tiens à préciser que je ne cherche qu'a savoir si mes textes ont, pour vous, un sens. Un message qui soit suffisamment intéressant à vos yeux. Excusez mon intervention et cette aparté très "hors sujet" mais fallait que ça sorte, et la communauté de Short - du moins mes fidèles lectrices/lecteurs m'ont jusque là pas mal encouragé. D'où le fait que je m'exprime ici même.

A bientôt.
Mick

10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lila Rouge
Lila Rouge · il y a
Bonjour,
je passe vite fait, et j'apporte ma petite contribution. Juste deux petites remarques : il me semble avoir lu quelques-uns de tes textes et m'être dit "tiens, c'est pas mal, mais ce ne sont pas des nouvelles". A mon avis, ça, déjà, ça doit jouer, parce que si je me le suis dit, d'autres se le disent aussi. Ce sont des récits bien écrits, mais pas des nouvelles (après, je me trompe peut-être, il faudrait les relire pour l'affirmer). Ensuite, je confirme : les recueils de nouvelles n'intéressent pas les éditeurs. Il faut se rendre à l'évidence, tout le monde en écrit (il suffit de voir le nombre d'inscrits sur ce site). Les réponses types sont envoyées aux auteurs dont les textes n'ont pas convaincu, quant à la réponse un peu plus personnelle, même si elle ne fait pas plaisir, il faut la voir comme une chance. Les critiques, même acerbes, prouvent que le livre était assez intéressant pour être lu en entier. Moi aussi il m'est arrivé de mal prendre des critiques d'éditeurs, au point de détruire les manuscrits, de vexation. Et puis, finalement, j'ai décidé de tenir compte de ces remarques au lieu de me braquer. Car finalement, qui mieux qu'un éditeur sait ce que recherche un éditeur ? Comme disait l'autre "mille fois sur le métier, etc". En tout cas, ne te décourage pas, il faut des années de persévérance et de refus pour entrer chez un éditeur, ce n'est pas avec un premier manuscrit que tu peux tirer des conclusions. Travaille-le jusqu'à ce qu'il soit parfait, il n'y a pas d'autre secret. Courage, le plus difficile, c'est de savoir écrire, d'avoir une originalité, et ça, c'est fait. Revois peut-être la structure des textes, fais-en des nouvelles si possible (enfin je dis ça mais je ne connais pas le projet dans sa globalité, donc je dis sûrement n'importe quoi), en tout cas fais ressortir un fil conducteur, et sois plus attentif à l'orthographe (il me semble avoir vu des infinitifs à la place de passés simples et inversement).

·
Image de Mick
Mick · il y a
Bonjour Lily Rouge !
Effectivement, j'ai moi-même du mal à considérer mes textes comme des nouvelles, ce sont plutôt des "très très courts" mais il n'existe - je crois - pas de terme vraiment adapté pour définir cela. Ceci dit, ça ne change pas ce que tu me confirme au sujet des nouvelles et le fait qu'elles n'intéressent pas grand monde. Je prends bien n compte tes conseils et suis parfaitement d'accord avec le soin à apporter a un manuscrit, même si je ne pense pas qu'objectivement, on puisse réclamer quelque chose de parfait car rien ne le sera vraiment. Ce que beaucoup aiment, d'autres sauront toujours je détester. Néanmoins, je tiens à ce que le "parfait" aille avec ma vision des choses, respecter mon idée, la défendre et la transmettre de mon mieux, mais ne surtout pas m'adapter au marché, aux éditeurs. Quitte à faire tout cela de façon autonome. Je ne pense pas pouvoir faire de mes textes des nouvelles, je resterai sur ce type de format mais il me faudra trouver un moyen de le présenter autrement. Merci en tout cas pour ton soutien, pour tous ces conseils qui me semblent pertinents et que je veillerai à garder près de moi pour la suite.

·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Courage, il faut persévérer !
·
Image de Mick
Mick · il y a
Merci Patricia (et encore merci pour les encouragements en privé !)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je n'ai pas tenté l'aventure de l'envoi aux éditeurs, sauf il y a bien longtemps. L'un d'entre eux m'avait répondu gentiment pour me dire qu'il avait aimé mais qu'il fallait retravailler ceci ou cela; il paraît que c'était bon signe en fait! Mais, moi drapé dans ma fierté (j'étais jeune et susceptible), j'avais dédaigné cet appel et d'ailleurs le manuscrit, ainsi que l'ensemble de mon oeuvre de l'époque a disparu je ne sais où. (pas d'ordi à l'époque) . Bref, peut être que ce refus personnalisé est un appel à retravailler vos textes; je pense que cet éditeur, s'il a pris la peine de vous répondre, vous brusque pour vous obliger à retravailler et son ton, volontairement brutal, le protège. Pour moi ça n'est pas forcément mauvais signe.
Je ne me prononcerai pas sur le fond de vos textes, cela ne sert à rien. Juste néanmoins ceci : Il y a une idée originale, le thème, c'est indéniable. Après le style est bon mais pas assez encore, je pense. Il faut reprendre l'ouvrage et corriger les fautes d’orthographes (indispensable), les mauvaises tournures etc..., bref ce qui fait que l'on ne va pas plus loin dans la lecture. Une fois que cela est fait: est-ce que j'accroche le lecteur ? Et le style, cerise sur le gâteau. Un style bien à soi, ça c'est le plus dur, avoir se propre voix. Mais si le reste est déjà bon, si c'est bien écrit en retravaillant encore vos textes, ça peut marcher, enfin j'en ai l'impression, car vos idées sont originales! Courage, ne vous laissez pas abattre!

·
Image de Mick
Mick · il y a
Merci pour votre soutien et témoignage. Je considère que l'avis reçu est une chance quelque part, et une occasion pour moi à saisir pour défendre mon projet. Car non, je ne veux pas me soumettre à ce que veulent les autres, je veux proposer mon univers, mes idées et mon ton. Qu'il plaise me fera grandement plaisir, mais en sachant qu'il est impossible de plaire à tout le monde, je tiens à rester fidèle à mon regard, à ma vision des choses en ce qui concerne ce projet, dans lequel je met beaucoup de coeur à l'ouvrage. J'ai 105 textes à ce jour mais j'ai effectué le double de réécritures. La plupart de mes textes ont étés retravaillés, et ils le seront encore jusqu'à ce qu'il soient ce que j'ai voulu qu'ils deviennent. Et en espérant que ça fasse réagir les gens comme cela fait réagir sur Short. C'est à mon sens tout ce qui compte, et je préfère mourir plutôt que de me soumettre aux lois du marché et aux exigences des maisons d'édition. Vendre mon âme au diable n'arrivera jamais, et tant pis si mon lectorat ne se résumera toujours qu'à être très minime, je saurai m'en contenter. Bref, je crois que je m'éloigne de votre message qui vient me soutenir et je vous en remercie très chaleureusement. En espérant que vous puissiez toujours apprécier de me lire et de trouver cela original.
·
Image de Segovellaune
Segovellaune · il y a
moi j'aime bien : La cigarette sonne. Elle décroche son paquet pour émettre un appel de fumée (...)".C'est aussi poétique que comique. Je nai pas lu ton texte sur la femme et la cigarette mais pour être franc ça me donne pas envie de lire cette histoire d'addiction féminine à la nicotine. De plus combien de personnes rien qu'ici veulent faire publier leurs nouvelles, romans ! Et combien d'autres auteurs sur plein d'autres sites, ça court les rues les auteurs du dimanche avec égo d'écrivains et qui va les lire si ce n'est pas assez original ou si ça ne fait pas rêver ? De plus quand on n'est pas connu, ni footballeur analphabète ni Poivre d'Arvor ou Michel Drucker avec nègre, si c'est pour sortir un livre "mort né" c'est à dire que personne n'achète, alors ce doit faire encore plus mal à l'auteur ! En tous cas, y'a des sites internet qui ecpliquent toutes les solutions d'éditions et d'auto-édition en mettant en garde contre des margoulins d'éditeurs qui te font bien payer mais ensuite n'assure pas la promotion du livre ! Pourquoi ne pas publier gratuitement sut internet . Avoir l'histoire sur papier est il un sentiment d'être écrivain ?
·
Image de Mick
Mick · il y a
Bonjour Segovellaune, merci pour ton intervention. Je comprend bien ce que tu dis et te remercie de ton passage, de me faire part de ton opinion. Il en ressort pas mal d'amertume j'ai l'impression, et suis navré que mon projet ne t'attire pas plus que ça, ça arrive et ce n'est pas grave. Publier gratuitement sur internet c'est bien, et c'est ce que nous faisons ici. Mais le livre papier, tenir un exemplaire entre les mains de son oeuvre, c'est concrétiser un projet, un rêve pour tout jeune écrivain que nous sommes. Alors oui, à mon sens, avoir son histoire sur papier nous donnera le sentiment d'être un peu plus écrivain, d'avoir en tout cas accompli quelque chose de fondamentalement concret. Même si beaucoup publient sans être écrivain, sans mériter cela. Mais bon, c'est le monde dans lequel on vit hélas.
·
Image de Segovellaune
Segovellaune · il y a
en effet femme et nicotine n'est pas un sujet qui fait rêver mais si c'est aussi bien écrit que ton histoire de l'homme qui suis la fille de ses rêves eh bien ça vaut le coup de le lire.
je n'ai pas d'amertume car je ne publierai jamais que des poèmes mais j'en vois tellement de gens qui veulent publier et plein de témoignages de personnes qui se sont fait avoir par des éditeurs; mais quand tu arrives à intéresser un éditeur, ce doit être super en effet.

·
Image de Mick
Mick · il y a
Je vois ce que tu veux dire et oui, intéresser un éditeur, c'est un peu une reconnaissance de ton travail par un professionnel, ce que toute personne aimerait avoir je pense, même si plus personnellement, j'apprécie et me nourrit surtout des avis de celles et ceux qui constituent ton modeste lectorat, toi et les autres de Short, ou celles et ceux qui ont croisé ma route avant via mon blog ou un autre forum d'écriture.
Même si le sujet de base ne te passionne pas, j'espère que tu viendras jeter un coup d'oeil à mon projet en question (les titres sont entre crochets) et si tu veux que je t'oriente vers certains textes en particulier pour ne pas te perdre dans la foule de textes existants, n'hésite pas. Au plaisir !

·
Image de Segovellaune
Segovellaune · il y a
j'y manquerai pas, au plaisir !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bonjour Mick
Je suis très mal placé car je débute dans l"écriture et je viens de me rendre compte que je n'ai lu aucune de tes oeuvres. Et oui, c'est possible! Je m'engage à aller te lire dès que possible.
L'édition de recueils de nouvelles serait complètement bouchée! Je vais peut-être te dire des bêtises... Il te faudrait peut-être y apporter une petite originalité. Un petit quelque chose qui n'existe pas! Une association texte-dessin. Une simple esquisse qui illustrerait l'émotion ressentie. Une collaboration avec un dessinateur s'impose! C'est certainement idiot mais j'ai très peu d'éléments à ma disposition.
Je sais qu'il existe une maison d'édition assez souple semble-t-il!
http://www.edilivre.com/deposez-votre-manuscrit.html
Bonne chance à toi:
Sincèrement
Cecel

·
Image de Mick
Mick · il y a
Bonsoir Cecel,
C'est très gentil de passer par ici en n'ayant pas encore lu mes textes (en espérant qu'ils te plairont - et je viendrais aussi te lire prochainement). Quant à ce que tu suggères, mon projet ne va pas, dans mon idée, sans illustration ou photographies. Donc l'idée et l'envie est là, elle st concrète sur mon blog mais les images ne m'appartenant pas, il me faudra être déterminé à trouver les droits ou une personne pour m'aider à rendre cela original. Mais les idées sont là. Concernant ton lien, fait attention car Edilivre est un compte d'auteur, pas un éditeur. J'ai voulu aller vers eux mais on me l'a vivement déconseiller.
Merci sincèrement pour ton soutien et à très bientôt !
Amicalement,
Mick

·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Personnellement, je prends plaisir à vous lire...mais je ne travaille pas dans une maison d'édition! Plus sérieusement, j'ai vécu le même parcours et j'ai essayé de me mettre dans la peau d'un éditeur qui reçoit une foultitude de manuscrits. Difficile de sortir du lot, encore plus avec un recueil de nouvelles quand on n'est pas connu (je crois savoir d'où vous vient la réponse détaillée. J'en ai reçu une également! ça fait mal, mais ça fait aussi réfléchir au "comment est perçu ce que j'écris". Continuez, recommencez, changez de projet, écrivez, trouvez votre style...et recommencez encore... Courage!
·
Image de Mick
Mick · il y a
Merci beaucoup Christian de venir prendre le temps de m'encourager. Ca me fait très plaisir de lire que vous appréciez ce que je fais, ça représente déjà beaucoup pour moi. En effet, difficile de sortir du lot et ça relève vraiment de l'impossible par moment, mais je vais continuer de travailler mes textes. Je ne changerai pas de projet, je resterai quoi qu'il arrive fidèle à ma ligne de conduite, à mon intention d'auteur que j'ai instauré ici mais je veillerai à rendre le tout plus qualitatif et surtout toujours fidèle à ce que je souhaite communiquer. Encore merci pour vos encouragements qui me sont très précieux !
·
Image de Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
coucou Mick, alors j'ai déjà vécu ton cauchemar avec mes nouvelles et notamment "Alone autopsie d'une solitude" où le manuscrit intéressait beaucoup par contre mais l'édition à titre participatif. Pour l'édition classique, les nouvelles n'ont pas vraiment leur place. Quant aux grandes maisons d'éditions, mon roman a eu un accueil du style "émouvant, intéressant, mais ne rentre pas dans notre ligne éditoriale (où notre quota est atteint pour les deux années à venir)... malgré l'intérêt ... et patati et patata...". J'ai aussi envisagé l'auto édition car je crois en mon travail, en mes nouvelles mais c'est très dur et comme tu dis, vendre par soi-même dans le capharnaüm qu'est parfois Amazon ça fait peur. Mais j'y songe encore... Alors tes textes, j'adore, tu as ton style, tu tiens un sujet, tu es dans une logique d'écriture très pertinente.... que te dire :" oui c'est bancable" mais je ne suis pas une banque ni une maison d'édition. Oui, si tu venais à éditer j'achèterais...On me dit toujours persévère, continue, persiste auprès des maisons d'édition mais je crois qu'en tant qu'inconnue je ne serai jamais éditée sauf à titre participatif. Mais s'il faut mettre du fric pour se faire éditer, autant le faire par soi-même et retirer une bonne marge de notre manuscrit. J'ai fait le choix de publier mes poèmes sur short en participant aux concours pour être lue... mes nouvelles ne sont pas assez courtes pour rentrer dans la norme de short donc je livre quelques extraits pour voir le ressenti, l'accueil et essayer de me donner confiance en moi. Amélie Nothomb avait lu une de mes nouvelles que je lui avais envoyé et m'avait chaleureusement répondue en me disant que c'était bien écrit, de belles choses mais qu'elle n'était pas une maison d'édition. Mais elle m'a donné son avis. Elle aurait très bien pu ne pas me répondre ! Ne t'arrête surtout pas sur des avis négatifs... il y en aura toujours... Laetitia te conseille mon petit éditeur : je l'ai fait idem édition mais à titre participatif. Peu prennent de risque. Je ne peux malheureusement rien te dire de plus à part que j'apprécie ton travail. Bisous
·
Image de Mick
Mick · il y a
Coucou Lulla,
Ton soutien est... comment dire... gigantesque. Ton témoignage m'aide vraiment à réfléchir quant au devenir de mes textes et je vois que nous sommes dans une situation assez proche, on se heurte à la difficulté que représente l'édition aujourd'hui. Néanmoins, tu as raison de persévérer et de croire en ce que tu fais car tes écrits sont très aboutis - je ne commence pas toujours car la poésie, j'aime la lire mais je ne sais pas vraiment la commentée. Néanmoins, je laisserai davantage mes ressentis sur tes nombreux textes car il m'apparait important de te soutenir comme tu le fais avec moi. Merci d'aimer ce que je fais, de croire en ce que je fais et de me pousser là où j'ai peur d'aller mais où je devrais m'aventurer. On se tiens mutuellement au courant de nos aventures en espérant que le meilleur soit à venir :) Bisous !

·
Image de Maë
Maë · il y a
Je pense comme la plupart des autres qu'il ne faut pas que tu te décourage! Je ne te suis pas depuis très longtemps mais assez pour savoir que les quelques textes que j'ai lu de toi mon bien plu! Persevere et je suis sure qu'un jour tout ce travail portera ces fruits!!
En tout cas je te souhaite bonne chance et moi j'y crois!

·
Image de Mick
Mick · il y a
Merci Maë de tes encouragements, malgré le fait qu'on se connaisse encore si peu. Je vais précieusement garder tes encouragements et les transporter avec moi pour mes futures démarches ! Bisous ! ;)
·
Image de Laetitia Écrivaine
Laetitia Écrivaine · il y a
Ne vous découragez pas,je sais par expérience que rien n'est facile dans le monde de l'édition. Pour ma part, j'écris beaucoup de poésie et on me rabâche également que cela ne se vend mais pourtant j'ai tout de même accroché des lecteurs et des éditeurs.
Un conseil, peut-être, relisez-vous, retravaillez un peu votre texte. Voyez l'impact que cela a déjà sur vous puis sur les lecteurs. Ne lâchez rien.
Lancez-vous aussi sur les réseaux sociaux. J'ai personnellement un petit lectorat sur facebook qui a pris du temps à se former.
Quand aux éditeurs, je vous conseille peut-être ces deux-là :
http://www.monpetitediteur.com/
http://www.editions-netbook.com/
Il peut être vrai que l'originalité de vos textes n'est pas là car le thème de la cigarette et de la femme a déjà été abordé mais c'est à vous en retravaillant vos textes dans faire l'originalité. Comment attirer le lecteur? En le choquant? En lui offrant un univers d'odeurs?
Voilà, je vous laisse pour le moment mais je vous souhaite courage et une bonne continuation dans le monde de l'écriture. Il n'existe pas de chance mais de la persévérance et du talent (et je pense que vous êtes prometteur, simplement retravaillez encore). Bien à vous. Laetitia

·
Image de Mick
Mick · il y a
Désolé d'avoir mis un peu de temps à répondre. Merci pour vos encouragements et vos conseils. Les réseaux sociaux, j'en les aient en horreur donc ce sera difficile de me faire changer d'avis - et ça ne m'aidera pas de penser ainsi, j'en conviens. J'irai voir les éditeurs que vous me conseillez et je prend bonne note de ce que vous me dites. Ça fait du bien de l'entendre et je vais persévérer encore - même si mes textes on déjà été retravaillés de nombreuses fois, je ne lâche pas le morceau. Au plaisir et encore merci !
·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Le chemin de croix de l'auteur en quête d'éditeur... il ne faut pas s'étonner de l'accueil des maisons d'édition, ce sont des sociétés commerciales et elles recherchent avant tout ce qui se vend, donc ni les nouvelles ni les textes courts ni les poèmes, à moins qu'ils aient été écrits par un people médiatisé !
J'avais suggéré de mettre un de ces textes dans les paquets de cigarettes, mais évidemment comme c'est de la contre-publicité, cela ne risque guère d'intéresser le lobby du tabac...
Autre solution : se faire sponsoriser par la Ligue Anti-tabac ou le Ministère de la Santé ?
Mon modeste point de vue : j'ai bien aimé ces petits textes qui illustrent par des exemplaires variés les différentes situations où l'on sombre dans l'addiction, à condition de les lire un par un et à distance sinon l'ensemble est assez indigeste et vous file le bourdon...
Peut-être faudrait-il alléger le ton un peu moralisateur en les illustrant de dessins humoristiques ?
Et c'est vrai qu'un excès de métaphores peut alourdir le texte et gêner la compréhension (on me le reproche souvent).
Vraiment, je pense que si tu veux donner suite à ton projet, il faut en faire quelque chose d'amusant, malgré le propos très sérieux, un petit ouvrage humoristique que l'on offre à quelqu'un qui voudrait arrêter de fumer.
Mais je suis mauvais juge car je ne fume pas !
Bon courage et bonne chance !

·
Image de Mick
Mick · il y a
Merci pour ton précieux avis Sauvagere.
Néanmoins, je défend aussi l'idée que ce projet est et doit rester très sérieux. J'ai rédiger deux ou trois textes plus légers mais je tiens à préserver un ton précis. Cependant, si tu trouves qu'il y a un ton trop moralisateur, il me faudrait travailler sur ce point car je ne veux pas que ça soit moralisateur. Même si de toute façon, c'est subjectif et que j'aurai beau dire, certains pourront y voir un jugement de valeur. Après, je considère mon projet comme une succession de textes apéritifs, on ne doit pas en lire trop pour que, comme tu le dis, ça devienne indigeste. Pour les métaphores et le coté un peu "lourd", je crois qu'on a chacun un style d'écriture et de ce point de vue là, je pense ne pas changer grand chose. J'assume ça, même si j'ai conscience que je peux aussi améliorer ce point.
De ce fait, je te remercie grandement de ton pont de vue, qui me permet d'y voir un peu plus clair. Mais en tout cas, ce projet n'aura jamais rien d'amusant ^^ A bientôt !

·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Excuse ma franchise parfois brutale.
Je cherchais juste des idées pour percer la cuirasse des maisons d'éditions. Bien sûr, le sujet est sérieux et je comprends que tu ne veuilles pas le tourner en plaisanterie.
Comme tes textes sont surprenants et assez captivants, on a envie d'en lire plusieurs d'affilée, alors qu'il faudrait les savourer, et les digérer, un par un. Ton style est très personnel et imagé, avec un certain humour dans les images ou les situations, avoue-le quand même. J'y ai pris du plaisir, mais le sujet étant toujours le même je me jette moins dessus maintenant, excuse ma franchise. Ils ont au moins le mérite d'être courts et incisifs. La lecture que l'on fait sur ce site est différente du livre papier et j'ai du mal a y lire quelque chose d'un peu long, alors que je dévore des pavés-papier !
Je crois que la présentation d'un ouvrage, même à l'étape du manuscrit, est très importante. Il faut séduire l'oeil blasé et impatient du comité de lecture...
J'ai complètement raté l'édition d'un petit recueil de nouvelles variées car l'éditeur a choisi de les imprimer à la queue-leu-leu pour les faire tenir dans les 50 pages de la collection. Très désagréable à lire. Il aurait mieux valu supprimer quelques textes pour permettre des espaces d'aération.
J'ai édité à compte d'auteur un autre recueil de nouvelles dont j'ai préparé et supervisé l'impression. Bien que ces nouvelles aient un lien entre elles, je les ai bien isolées par une page blanche et par des photos (Venise...). Le résultat est assez séduisant et a eu un succès d'amis, ainsi que chez un libraire à qui il a plu (le seul qui ait accepté d'y jeter un oeil...).
Mais l'auto-édition revient cher et je ne suis pas douée pour l'auto-promotion. J'ai plein d'autres manuscrits qui dorment dans mes tiroirs...
Je te fais juste part de mes expériences et souhaite que tu réussisses mieux que moi. A mon âge, on a moins envie de se battre !

·
Image de Mick
Mick · il y a
Tu n'as pas a t'excuser Sauvagere. Tu as parfaitement raison (et le droit !) de me soumettre tes idées et ton point de vue. J'en prend bonne note, sois-en certaine. Une précision qu'il est important de faire au sujet d la présentation de mes textes : j'ai essayer de mélanger mes textes de façon à ce qu'ils soient suffisamment variés et différents lors de la lecture. Mais ce qu'il me semble en effet important d préciser, c'est le fait de "consommer" ces textes avec modération.
Aussi, c'est un projet que je n'imagine pas sans illustrations - justement pour aérer et justifier quelque part ces textes. C'est pourquoi j'ai un blog où chaque texte à son illustration, pour donner une idée de la façon dont j'imagine ce projet à terme.
Concernant l'auto édition, je vais réfléchir car n'ayant ni Facebook et cie (je déteste les réseaux sociaux), ce sera délicat.
Merci pour la force que tu m'envois, je t'en suis très reconnaissant crois moi ;)

·