Paradis, niveau 1

il y a
1 min
50
lectures
9

Laure, 21 ans, étudiante. Vous épargne tous les mots inutiles pour se concentrer sur l'essentiel. Sur la voie pour comprendre le monde, irréversiblement, en cours de recherche d'une forme de  [+]

<< Bip, bip, bip...
Clac tchi, clac tchi, clac tchi...
mvmvvm, mvmvm, mvmvmv...

Les machines.
Un pied à perfusion.
Le murmure des infirmières.

Il ouvrit les yeux, les referma. La lumière, vive, l'avait ébloui.
Il refit une tentative. Une sensation de légèreté.
Se redressant, il pivota et balança ses jambes hors du lit, posant ses pieds au sol.
Perturbé, il n'arrivait pas à penser, son cerveau était comme rempli d'eau. Son corps, mou, répondait au ralenti.
Soudain, une oppression.
Sa cage thoracique, comprimée, ses poumons, noyés du manque d'air.
Ouvrant et refermant la bouche tel un poisson rouge, il lutta.
Tournant la tête, une lumière clignotante attira son attention.
Le bouton d'appel.
Titubant, il se tendit.
Des taches noires dans son champs de vision.
Le bouton, si près.
Image trouble...
Il effleura le boîtier.
*Poum.*

***********
Bip, bip, bip.
Bip, bip, bip...

Les machines.
Le silence.

De nouveau, il ouvrit les yeux.
De nouveau, il se redressa.
Restant assis, il respira. Se figea.
C'était calme. Trop calme... presque menaçant.
Sûr de lui, il se leva.
Se retournant, il contempla la pièce vide. Le lit froid. La perfusion pendant le long de son support.
Il avança. La porte était entrouverte. Un rayon de lumière blanchâtre en émanait.
Poignée. Tirez.
*Grincement*
Derrière, un grand tube blanc. Infini.
Hésitant, vide de pensées, rempli d'émotions, il se mit en mouvement.
*Pam. Schlik. Pam. Schlik.*
Ses pieds nus sur le gerflex restaient comme collés.
Brusquement, il aperçu, au bout du couloir, là où quelques secondes auparavant il n'y avait rien, un comptoir.
Une femme.
Couloir blanc, comptoir blanc, blouse blanche, teint pâle, elle était comme transparente.
Croisant ses yeux argentés, il resta choqué. Elle n'avait pas de pupilles. Son regard était un trou sans fin, une galaxie à lui seul.

" - Bonjour, dit-elle de sa voix métallique, bienvenu au niveau P1.
- Heu... je ne comprends pas très bien, niveau P1 ?
- Paradis, niveau 1. Veuillez remplir ce formulaire d'admission." >>
9

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !