Papa poule

il y a
2 min
570
lectures
106
Qualifié
Image de Automne 19

— La pitchoune ronfle encore. Pas la grande forme. Elle a appelé plusieurs fois dans la nuit.
— Je ne l’ai pas entendue, j’ai dormi comme une bienheureuse.

Assise à la table du petit déjeuner, elle l’observe s’affairer aux fourneaux. Entre deux gorgées de café noir, elle dévore les tartines de miel qu’il lui a préparé. De belles rondeurs, ça s’entretient.

— Tu t’es couchée tard ?
— Un peu avant minuit, mais j’ai réussi à finaliser mon dossier.

Le lard crépite et se tortille sous la flamme. Une coquille se brise à l’angle de la poêle. Puis une deuxième. L’albumine se mêle à la graisse avant de se figer. Les dômes d’or pâle se teintent d’ocre. Un peu de poivre, une glissade dans l’assiette, et il la rejoint.

— Je la trouve triste ces temps-ci, elle m’inquiète. Elle ne veut plus manger.
— C’est la fin de l’automne, les jours raccourcissent. On est tous un peu… mélancoliques.
— Sans doute… Mais depuis le départ de mamie, j’ai l’impression qu’elle déprime.
— Je ne suis pas certaine qu’elle se rende compte.
— Oh, ils ressentent beaucoup de choses, tu sais. Je pense qu’elle lui manque.

Le jaune d’œuf lui coule sur la moustache. Il tente de le rattraper d’un coup de langue, et finit par rincer à grandes goulées de café. Elle lève les yeux au ciel, mais ne peut retenir un sourire. Il rompt une miche de pain et entame la confiture. Pêches et abricots, souvenir des beaux jours d’été. Une seconde tasse de café s’impose. Le soleil pointe au-dessus des haies de charmes. Les premiers rayons filtrent dans la véranda, s’accrochent à chaque surface. Sous cette douce lumière, le pot de miel dévoile ses cristaux. Les fruits de la confiture semblent retrouver leur éclat estival.

— Je vais rester avec elle ce matin, pour la surveiller. S’il faut, je l’amènerai à la consultation.
— Tu ne donnes pas de cours le mercredi ?
— Oh, un seul… à une classe de gamins insupportables. Je leur ferai rattraper un vendredi soir. En punition du chahut qu’ils ont encore mis lundi.
— D’accord, tu me tiendras au courant. J’essaye de rentrer pour 7 heures ce soir.
— Pile pour dîner. J’ai décongelé une épaule de veau. Pour faire à la cocotte, avec des carottes.

Elle se lève avec élégance, imprimant à un banal mouvement la grâce d’un pas de danse. Il la dévore des yeux. Elle a choisi une longue robe bleue, qui marque ses hanches généreuses. Une cascade de boucles noires court sur ses épaules. Lui est encore en caleçon. Un baiser furtif. Le tintement des clefs de la Citroën. Le claquement de la porte d’entrée. Puis le silence. Il reprendrait bien une tasse de café. Et l’addiction ?

Un peu de musique pour conjurer l’absence. Le jazz de Didier Lockwood envahit la pièce, les notes de violon virevoltent en emportant ses idées noires. La lame du vieux Sabatier danse sur la planche, glisse entre la chair des carottes. Bientôt l’oignon s’agite dans le beurre. La viande entre dans le mouvement. Un délicieux fumet s’invite dans la maison.

Pitchoune se lève enfin, les yeux pleins de sommeil. Elle bâille, s’étire, et vient exiger un câlin. Ce matin, l’appétit est revenu. Il s’empresse d’annoncer la bonne nouvelle.

— La minette va mieux. Elle a vomi, elle avait dû avaler une grosse boule de poils. À ce soir, je t’aime.
— À ce soir, papa poule.

106

Un petit mot pour l'auteur ? 21 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sabrina Ouznani
Sabrina Ouznani · il y a
Beau, beau, beau! Comme l'amour quand il s'exprime sans fards ni superflus, dans une scénette du quotidien. Tout est résumé dans la confiture d'abricots ( oui ma préférée donc je m'arrête à ça), la chaleur du temps passé, la promesse de ce qui viendra, et faire avec le présent, l'automne, l'épaule de veau , le jazz et la minette qui va mieux.
Merci, tendrement accrochée du début à la fin!

Image de Chateau briante
Chateau briante · il y a
un papa poule qui couve son chaton ! trop mignon !
très bien écrit et ce n'est qu'à la toute la fin que l'on sait qu'il ne s'agit pas d'une enfant

Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Plein de tendresse et ça fait du bien !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Ah la douceur de la vie quotidienne
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un bon texte à lire tôt matin pour démarrer une bonne journée ! Bravo, Seyton ! Vous avez mes cinq voix !
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon sonnet "Indian song" en finale été : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/indian-song Bonne journée à vous !

Image de Valérie R.
Valérie R. · il y a
Un peu de douceur dans un monde de brutes :)
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
une histoire toute simple et tendre. je vote
Si le court et noir vous tente, moi c'est:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-rescape-de-montsegur

Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Un papa poule bien attachant dans son petit déjeuner quotidien
De l’humour et une belle écriture.
Bravo et merci je soutiens.

Image de André Page
André Page · il y a
Un texte très agréable à lire avec tous ces petits détails qui le rendent vivant, ainsi que les dialogues, et une fin étonnante, bien sûr :)
Image de Frisk
Frisk · il y a
Ce texte m'a donné très faim. Et heureusement que minette va mieux.

Vous aimerez aussi !