Image de Moddack

Moddack

2 lectures

0

J'ai beaucoup de questionnements, des choses qui se passent dans ma tête mais qui restent sans réponses. Un flot de pensée infini qui coule à la manière d'une rivière dans mon esprit et que je regarde du haut d'une falaise. Parfois, je me retrouve emporté et une fois ressorti, je suis épuisé, pas physiquement mais psychologiquement. Et pourtant paradoxalement, lorsque j'en sors, j'en sors plus léger qu'avant. Ce n'est pas une nouvelle, ce n'est pas une histoire, je ne suis même pas sûr que ce soit une pensée. C'est simplement un "truc", qui me passe par la tête.

Je n'écris pas afin d'être lu ou d'être apprécié, j'écris car c'est pour moi un exhutoire. Chaque fois que les mots sortent de ma tête pour finir sur le papier. Non, chaque fois que les éléments finissent sur le papier, car il arrive que ce ne soit même pas des mots, je me sens libéré. j'ai déjà tellement écris : des réflexions qui me passent par la tête, des poèmes, des interrogations. Que ce soit en anglais ou en français. J'écris pour me libérer mais je me rends compte, un exhutoire n'est utile que si des personnes peuvent m'aider à ne pas me perdre. Deux choses pourraient m'arriver : devenir libre ou devenir fou. Ce serait peut être pas si mal, après tout, dans un monde comme le notre, la folie est peut être bien la seule chose sur laquelle on puisse avoir un semblant de contrôle.

Je préviens dés maintenant : toi, qui par hasard est tombé sur ce texte, je vais en écrire pleins comme ça, dès que j'en ressentirais le besoin (c'est à dire souvent). Ils seront parfois heureux, rayonnant, agréable et léger à lire et ils seront parfois noirs, à la limite du dépressif, pessimiste, lourd à lire. Je suis quelqu'un de paradoxal : rêveur et pourtant réaliste, idéaliste et pourtant pragmatique.

J'ai parfois la sensation de ne pas être apte à ce monde, mon habilité social et proche du zéro (ce qui ne me dérange pas particulièrement) et ma fascination pour ce monde est telle que parfois je me dis que l'Homme devrait juste crever. J'ai 22 ans, célibataire, jamais eu de relation et pendant 15 ans j'ai pu observer la cruauté humaine à travers un cocon du à une maladie handicapante. Je ferais ici ma thérapie sans me soucier de ce qu'on pourra penser de moi que ce soit positif ou négatif. Certains de mes écrits donneront l'impression que je suis un sombre connard et d'autres donneront l'impression que je suis une personne sympathique. Je m'en fous, je suis moi qu'importe ce qu'on pourra penser. J'écris ceci pour moi comme une thérapie et je l'écris ici car je me dis que si certains ont la même vision des choses que moi, ils apprécieront peut être de voir qu'ils ne sont pas seuls.

Ceci est une tentative d'Ouverture aux autres, j'espère simplement qu'elle sera le moins maladroit possible.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,