32 lectures

9

Il entend la porte d'entrée s'ouvrir.
- Tu rentres pas très tôt.
- On a un peu discuté, après l'atelier. Le thème c'était l'outrance. On a bien rigolé.
- A propos de quoi ?
- Du texte que j'ai écrit.
- Je peux le lire ?
- Il y a plein de ratures. Tu ne pourras pas me relire.
- Ben alors lis le.

Elle sort de sa pochette cartonnée une feuille à l'écriture manuscrite resserrée, biffée, gribouillée.

Ma copine américaine, pourquoi pas une copine américaine, Jessica Bennet a écrit un petit manuel de survie au bureau. Jusque là rien de bien folichon. Mais j'hésite à vous confier la suite car j'entends déjà le B(r)ou ha ! ha ! Jess, oui comme c'est une copine je me permets de la désigner par son surnom, Jess un jour de grand ennui a compté le nombre de fois qu'on interrompt une femme et celui qu'on interrompt un homme. Je n'ai pas besoin de vous donner les résultats : vous en avez une idée quasi scientifique par votre expérience personnelle. Elle a appelle ce phénomène le manterrupting, elle est américaine. Nous, les francais, nous pourrions appeler ça le soisbelleettaistoi. Belle ou pas belle d'ailleurs. Mais enfin pourquoi s'en offusqué ? Les hommes pissent debout, non ? Ils sont donc physiologiquement plus adaptés à la fuite en catastrophe. Quand je parle de fuite, entendons-nous bien, je parle des deux attitudes darwiniennes face à un stress, l'attaque ou la fuite. Cette meilleure adaptation à son environnement se traduit aussi pour l'homme par une grande réactivité pour l'attaque, et donc une bonne capacité à...

- Ça suffit maintenant. Je t'ai demandé de me lire le texte que tu avais pondu dans ton atelier d'écriture de femmes désœuvrées, pour voir le niveau. Pas de me sortir des âneries de guerre de sexe. Et Georges l'animateur, il dit rien ? Il trouve ça bon ?
- Georges, il était pas là aujourd'hui !
- Ah ! je comprends mieux le délire.
- Un vrai délire, comme on a rigolé. Les copines m'appelaient Agent CPL après mon texte sur les espions et maintenant elle m'ont surnommée Déesse des vespasiennes.
- Et toi tu trouve ça drôle.
- Pas toi ?
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Quand on comprendra que ce sont deux univers différents , il y aura moins de problème et davantage de coexistence pacifique .
Image de Claire Pegan-Lhermitte
Claire Pegan-Lhermitte · il y a
C'était suite à une polémique de forum où seul l'humour permet une "sortie" par le haut.
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Le mansplaining est pas mal non plus, et le manspreading... ;)
Image de Claire Pegan-Lhermitte
Claire Pegan-Lhermitte · il y a
Les choses changent ... Douceeeeemmeent ....
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Ce n'est pas une outrance, mais la réalité
Image de Claire Pegan-Lhermitte
Claire Pegan-Lhermitte · il y a
Bah oui.
Image de Fabienne Liarsou
Fabienne Liarsou · il y a
Hé ! Hé !....:-)
Si tu ne connais pas je te conseille cette chanson : Pisser debout de GieDré sur YouTube.

Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Vous ai lu sans m'interrompre. Exactement comme quand je lis une BD de Catherine Meurisse.
Et voyons voir votre texte sur les espions...
:-)

Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Allez hop ! Divorce et recherche d'un mâle plus ouvert !
Image de Claire Pegan-Lhermitte
Claire Pegan-Lhermitte · il y a
Hop hop hop même si il est pas facile, je le préféré à Georges qui n'est qu'un homme de lettre !
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Merci agent CPL :)
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
CPL c'est bien pour faire passer le web par les prises électriques. Tu crois qu'elle a les cheveux en pétard notre amie ?
Image de Claire Pegan-Lhermitte
Claire Pegan-Lhermitte · il y a
Trop paresseuse pour me mettre en pétard ! Umberto eco disait " trop paresseux pour avoir des ennemis"
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Excellente référence !

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème