1
min

Oui mon Maitre

19 lectures

0

Les fesses marquées de petits bleus. Endormi sur le ventre car cette nuit torride ma épuiser. Une cheville toujours attacher au pied du lit les menottes toujours à notre tête de lit le fouet entre nous 2 les couvertures en bataille et nous bien endormi semi coller à cause de la chaleur de nos corps nue. Je repense à cette nuit qui est marqué sur moi j’en frémi encore de désire. Attacher avec ton souffle dans mon cou ne voyant rien et entendant rien. tout ce qui me reste ses ressentir tes mains nos jouets et ton souffle qui me parcours le corps , j’ai été vilaine puni moi puni moi comme je le mérite...

-tu mérite une bonne punition
-oui
-OUI QUI
-oui maitre -
tu ses pourquoi -
non -
QUI -
non maitre
-je vais te rafraichir la mémoire

je te sens te lever du lit qu’esse qui m’attend cette fois et d’un coup je sens le fouet sur mes cuisse
-outch que je chuchota
-silence
je sentais ton souffle allez et venir dans mon cou je sentais le fouet me parcourir le corps ne sachant pas ou il finirais sa course . Cela devenait de plus en plus excitant... la nuit passa de façons torride aux petites heures du matin à bout de souffle. Tu me donnas un répit bien mérité embrassant mes fesses en te levant avec une érection semi présente encore. Je n’ai jamais autant joui de ma vie notre lit en ai la preuve. Le temps que tu reviennes jetait déjà endormi tu me couvre d’une légère couverture .Tu n’es plus mon maitre tu es a nouveau mon homme tendre... merci pour cette punition elle a fait un grand bien

-soumise
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème