1
min

Oui je suis un Roi

Image de Béatrice Gloda

Béatrice Gloda

135 lectures

113

Je suis beau et intelligent, brillant même dois-je dire.

Ma mère m’adore, elle m’a toujours adoré. Je suis son Roi. Mon père, oui j’en ai un évidemment, n’a eu que le mérite d’être mon géniteur. Son insipidité n’a jamais nui à mon aura.

Je viens d’avoir 30 ans. J’ai monté les échelons rapidement dans cette société pétrolière internationale. C’est si simple. La séduction est mon arme, subtile toujours, ne pas trop en faire, passer pour quelqu’un de fiable, irréprochable, qui présente très bien, et qui laisse penser aux personnes de sa hiérarchie qu’ils ont le Pouvoir. C’est très important ça, il faut toujours leur laisser croire que ce sont eux qui prennent les décisions. Ils sont tellement sûrs d’eux. Je ne sous-estime jamais leur orgueil. C’est lui qui me guide.
Et ça marche toujours.

Et les femmes, ah les femmes. Je leur plais beaucoup. Je les écoute, je mémorise toutes les vacuités de leur conversation, je les flatte, sans en faire trop non plus, c’est là où les amateurs se font repérer. Je me comporte en Prince charmant. Il n’existe pas, j’espère vous faire affront à vous le préciser, mais il sommeille en chaque femme l’ombre de cet espoir pathétique.

Mon grand plaisir est d’inviter la reine du moment, enfin elle croit l’être mais je me suffis à moi-même, dans un sublime restaurant le jour de la Saint Valentin.
C’est mon prénom.

Elles se gaussent toutes, les idiotes, de cette coïncidence festive, qui ne fait d’ailleurs que m’honorer.
Et puis elles disparaissent.

Il y a plein de gens qui disparaissent tous les jours, qu’on ne retrouve jamais, plus qu’on ne pense.

Je ne vous donnerai pas ma méthode, mais vous vous doutez bien qu’elle est très efficace, et me fait accéder au sérail de la perfection meurtrière. Mon heure de prédilection est l’aube, ce moment noble où le silence a la couleur de la fin d’un monde et de la naissance d’un nouveau. Ma naissance.
Oui je suis un Roi.

Il est possible que vous me croisiez un jour. Vous ne me reconnaîtrez pas. Je vous apparaîtrais sympathique et je vous inspirerais confiance. Je sais voir votre âme.


Seule la parfaite adéquation à vos désirs et à vos souhaits les plus profonds peut vous laisser penser à moi.

Et si un Valentin vous invite à la Saint Valentin dans un restaurant sublime.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
113

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Venue ici au fil de mes découvertes, j'ai été séduite par votre récit...
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
Je découvre un peu tard pour voter, mais pas pour apprécier ! Est-il normal que je me retrouve dans votre personnage ? Rires...
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Merci Lélie ! C'est sympa !
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Euh alors si vous vous retrouvez, j'ai peur !!!!!
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
N'ayez pas peur, riez !!
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Quoi ?! Randolph Valentin ?! Damned..... !
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
Eh oui, je suis l'arrière petit -cousin de Rudolph Valentinô. ...vous ne le saviez pas ?
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Si un St Valentin que je ne connais pas l'invite, je refuse l'invitation !......
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Je pense en effet que c'est préférable !!! :-)
·
Image de Kiki
Kiki · il y a
effectivement dommage que je n'ai pas découvert votre oeuvre avant. J'ai noté que j'ai aimé malgré tout car belle écriture. Un beau séducteur mais il aurait pu être une belle séductrice. BRAVO. J'irais lire si vous en écrivez d'autres dans les jours qui viennent. PROMIS
Je vous invite à aller vous balader coté cuves de Sassenage dans les poèmes. Je vous guiderai dans les cavités de ce lieu magique. Merci d'avance

·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Merci à vous kiki ! Vous les lirez si vous le souhaitez, pas de souci ! J'ai toute l'humilité réaliste de mon niveau d'écriture, mais c'est pas grave, j'apprends !
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
En voila une sale bête ! Navré de vous découvrir un peu tard.
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Oh que oui c'est une sale bébête !!
Ne soyez pas navré, pas de souci !

·
Image de Pat
Pat · il y a
J'ai eu l'impression en vous lisant que vous parliez d'un beau spécimen de pervers narcissique qui sait manier le verbe auprès des femmes qu'il désire séduire. J'en ai d'ailleurs fait un roman,"Le voisin maléfique", où ce manipulateur est décortiqué sous toutes ses formes. Si vous désirez lire quelque chose de plus léger, je vous invite à lire,"Contemplation".
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
J'irai lire, en effet c'est bien de ce type de prédateurs dont je parle (prédatrices aussi d'ailleurs, ce n'est pas réservé à la gent masculine, loin de là)
·
Image de Pat
Pat · il y a
En effet, les femmes sont aussi concernées ; c'est l'égalité des sexes.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Désolé pour ce passage plus que tardif.
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Le côté tardif me va aussi, car c'est tardif juste par rapport à la logique de concours, qui m'importe peu
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
machiavélique et acéré, sans concession... On a juste envie de passer sa route et ne jamais croiser votre Valentin
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Je suis d'accord !!
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Un ton froidement élégant et lointain, une violence murmurée, des images alors qui viennent autour de vos mots ..j'ai adoré
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Merci Brocéliande ! C'est la froideur et l'empathie inexistante de ces prédateurs (ou prédatrices !)
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
oui ...et vous avez su le dire et le faire passer !
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Tant mieux alors, c'est ce que je voulais faire sentir
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Votre Valentin est le Roi d'une tromperie perverse Béatrice ! J'ai beaucoup aimé la manière dont vous semez les indices et le doute l'esprit du lecteur, à bientôt !
·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
C'est aussi quelque part des indices pour les repérer, le Prince charmant n'existe pas.....
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Oh, il faut y croire et continuer à espérer !
·