Oui, c'est bien ma copie

il y a
1 min
29
lectures
2
J'ai tout écrit à la plume, il n y avait pas moyen d'effacer.
L'encre imbibe le papier, tout est lisible
Même à l'envers.
Je pensais hachurer ou rayer
Mais vous n'admettiez ni rature ni rayure.
A hachurer, vous trouveriez mes pages horribles, effrayantes ou peureuses,
Et vous m'ôteriez des points.
Et à rayer, ce serait pareil.
Toutefois, j'avais tenté quand même d'effacer.
Et par cette tentative, j'ai abimé plusieurs feuilles.
Je ne songeais pas à utiliser un crayon car l'idée d'apporter un quelconque changement après ne frôlait pas du tout ma pensée.
Et après tout, vous n'aviez pas présenté de telles options.
À croire ma mémoire, je me rappelle avoir lu dans vos règlements que toute utilisation de crayon était prohibée et que tout contenu devait être passé directement au propre...
...Des heures passaient, je m'attardais à réfléchir aux mots sur lesquels j'avais trébuché et ceux auxquels j'avais succombé.
Entretemps, j'avais remarqué, au travers de votre surveillance très serrée, des plumes laborieuses,
Des pages remplies
Et des têtes baissées sans jamais être levées.
Réalité palpable !
Vous l'avez répété à maintes fois, pas de considération pour les copies non terminées.
Enlever les pages abimées et recommencer à écrire?
Non, toutes les pages, vous les aviez toutes comptées,
Non seulement je serais en manque de page pour mon contenu,
Mais le temps ne me pardonnerait pas non plus de sa mauvaise utilisation.
Eh bien, j'avais continué ma production, sans tenir compte de votre correction prochaine.
J'avais pris le plaisir d'écrire jusqu'à la dernière lettre de ma thématique.
Et ma satisfaction, c'est de l'avoir commencée et l'avoir terminée.
- Oui, c'est bien ma copie...
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,