Ostium ex Mortuis

il y a
4 min
83
lectures
47
Qualifié

Petite scribouillarde les jours de pluie, j'aime écrire presque tous les genres tant qu'il y a une histoire d'amour dedans, ouais, je suis une sale fleur bleue  [+]

Image de 2019
Image de Très très court
C’était quand même un peu long, deux cents ans...

Assise sur un rocher, armée de sa faucheuse, Lily attendait depuis tout ce temps devant cette satanée porte dimensionnelle que quelque chose se produise.

Oh ce n’était pas intentionnel ! Sa position inconfortable lui venait de son chef, un démon commun, qui souhaitait plus que tout l’approbation de son propre supérieur. Calax n’était pas quelqu’un qu’on pouvait qualifier de “cool”, il était même tout le contraire. Colérique, orgueilleux et immature, Lily souriait encore, se rappelait qu’il s’était fait corriger par son rival direct, un autre démon qui était monté en grade depuis.

Il le méritait amplement, c’était un arriviste de la pire espèce, et être affectée à ses ordres, ça craignait vraiment. Il était la risée du peuple démoniaque. C’est pourquoi, il cherchait quelque chose pour changer cet état de fait.

Et il pensait bien le trouver ici, devant cette porte dimensionnelle inactivée et tellement inintéressante... Cette mission pénible comme un jour sans pain ne lui apportait que de l’ennui. Lily avait depuis bien longtemps épuisé tous les sujets de conversation solo susceptibles de retrouver un intérêt quelconque pour les interactions vivantes.

Parfois, il arrivait qu’elle ait de la visite. Parfois, il arrivait qu’elle casse des nez qui appartenaient à des collègues trop contents de venir la narguer sur place. La seule constante qui ne bougeait pas, c’était cette fichue porte.

- Lilyyyyyyy...

Hein ? Quoi ?

Qui était en train de hurler au loin ? A moins que ce ne soit qu’un murmure ? La jeune démone se posait la question quand soudain, un mouvement près de la porte attira son regard.

Une lueur à peine perceptible se transformait en petit point de lumière. Celui-ci s’étendait dans un souffle et agrandissait son aura. Lily écarquilla les yeux, stupéfiée de voir que l’événement que Calax attendait depuis deux cents ans était en train de se produire. L’aura grandissait en quelques secondes, le temps de recouvrir tout l’espace de l’arche.

Elle s’approcha avec circonspection, curieuse de ce phénomène qu’elle n’avait jamais vu, encore moins entendu parler. Accrochée à sa faux, elle se tint à quelques mètres de la porte, hypnotisée par un tel spectacle. Il lui était impossible de discerner ce que pouvait contenir cette aura, mais tout cela ne lui disait rien de bon... Un long frisson d'appréhension lui parcourut l'échine.

- Eh bah ! Pas trop tôt !

Avec un léger soupir, Lily attendit que Calax vienne la rejoindre.

- C’est toi qui m’a appelée, il y a cinq secondes ?

- Dans tes rêves, peut-être...

La jeune démone le foudroya du regard. Il se croyait irrésistible, mais ce n’était pas la peine de le mentionner... Cependant, sa réponse souleva un lièvre. Si ce n’était pas lui, qui était-ce ?

De nouveau, son prénom résonna, comme s’il était hurlé de très loin, dans un tunnel. Elle fronça les sourcils.

- Tu ne devrais pas t’approcher de ce truc. Je le sens mal.

Lily se sentait traversée par un solide pressentiment imminent. Calax balaya son avertissement d’un revers de main.

- J’ai attendu trop longtemps ce moment, je vais enfin pouvoir prendre ma revanche !

Elle grimaça, ironique.

- Et comment tu comptes faire ? Est-ce que tu sais au moins ce que c’est ?

Calax se tourna vers elle, ses yeux noircis entièrement, alors qu’il lui attrapait violemment le bras. Lily hurla de douleur et tenta de l’attaquer à l’aide de sa faucheuse, mais le pouvoir que son chef déploya la paralysa. La démone eut un mouvement de panique : jamais Calax n’avait été pourvu d’une telle force, encore moins d’une telle aura surpuissante.

Il venait de délaisser son bras pour attraper son cou et la soulever de terre. Elle gémit, de peur et de douleur mêlées. Qu'était-il donc en train de se passer ?

- Je sais très bien comment faire. Et tu seras aux premières loges pour voir ça.

La voix de son supérieur ne correspondait pas du tout à ce qu’elle entendait d’habitude, une voix fantomatique, empreinte d'un pouvoir maléfique débordant. L'épouvante lui serra le ventre, alors que ses mains se portaient à son cou dans l’espoir d’y desserrer la poigne qui l’empêchait de respirer. De son côté, Calax se dirigeait vers la porte, tout en modifiant son apparence, une vision d’horreur que Lily ne lui avait jamais connue.

Un peu comme un caméléon, sa peau changea de couleur pour passer du beige “humain” au vert foncé effrayant. Il grandissait, se renforçait au niveau musculaire, ses cheveux d’ordinaire coiffés à la militaire poussaient à une vitesse alarmante. Calax n’avait plus rien de l’être petit et vaniteux d’antan, comme s'il avait disparu. Lily tenta vainement de s'extraire de cette main à présent pourvue de griffes si longues qu'elles lui transperçaient la peau.

Il s’était métamorphosé en une créature que Lily se refusait de nommer... Comment avait-il réussi à obtenir un tel pouvoir ?

- Je vais répondre à ta question. Tu vois cette porte ? C’est l’entrée du monde des morts. Toutes les âmes de toutes les dimensions sont emprisonnées ici. J'ai réussi à m'en échapper grâce à Calax, mais maintenant, je vais pouvoir rappeler mon peuple et envahir votre monde.

Lily couina, s'effondra alors qu'elle était encore prisonnière. C'était bien un diable, une créature bannie depuis des siècles. Son chef avait perdu la raison et la vie pour laisser une telle chose revenir ici. Il serrait de plus en plus fort sa main autour de son cou. Elle manquait d’air en plus de souffrir. L'effroi la terrorisait, tout comme cet être incarnant le mal à l'état pur. Son halo ténébreux et néfaste se développait déjà, l'entourait tel des tentacules avides de la moindre parcelle d'espoir et de courage. Son corps se figeait face à ce cauchemar éveillé.

L'angoisse et l'horreur atteignirent leur apogée quand le diable se tourna vers elle avec un sourire hideux. Tout son corps était inerte, comme glacé. Lily pleurait.

Et elle se promit de botter les fesses de Calax si jamais elle le recroisait en Enfer.

Son ennemi, pendant ce temps, la soulevait devant la porte, comme une offrande. Des mains spectrales évanescentes en sortirent pour se saisir de la jeune démone, qui ferma les yeux. Elle comprenait qu’elle n’avait plus aucune chance de survie, que les deux cents années perdues à garder cet endroit n’avaient servi à rien. Le diable se réjouissait de la sentir trembler dans sa main. Un hoquet de terreur resta bloqué dans la gorge de la démone lorsqu'elle se sentit emportée contre son gré à travers cette porte qu'elle avait été chargée de garder...
47

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,