Optimiste anonyme

il y a
1 min
14
lectures
4

Découvrez les nouveautés Sociétales et Environnementales, Plaisir garanti! Pour me suivre ailleurs: https://www.facebook.com/guy.pavailler et, https://www.amazon.fr/Fleur-de  [+]

Toujours, depuis ma première jeunesse, jusqu’à ce maintenant de vieux birbe, je me suis posé cette question. Elle m’a taraudé ma vie durant. Quand un verre est rempli à moitié, est-ce que je vois un verre à moitié plein, ou un verre à moitié vide ?
Dans les faits, ceci ne présente pas de différence. On peut en boire le contenu, en être satisfait, ou se resservir, ou cracher le tout si la bibine est infâme. Mais, psychologiquement parlant, c’est important. Cette question pose l’interrogation de savoir notre schématisation du monde. Est-ce que nous avons un caractère plutôt optimiste, ou bien un caractère plutôt pessimiste.
L’optimiste voit les choses de manière positive. Il ne se fait pas de bile. Est de nature joviale. Développe son penchant épicurien. À l’inverse, le pessimiste est souvent mécontent, il ne sait pas prendre les choses du bon côté, c’est un tempérament inquiet.
Là, je le remplis pour moitié. Alors, que vois-je ? Je vois un verre à demi rempli. Non, c’est impossible. C’est fade, c’est tiède, de courte vue. Je dois réellement faire un effort, ne pas me contenter de cette demi-teinte. Ce n’est pas moi.
Recommençons. Autrefois, j’ai connu un gars, un aveugle, il disait toujours en buvant son petit verre de rouge sur le zinc, « quand il est plein, je le vide et quand il est vide, je le plains ». Assurément, c’est une bonne devise. Mais ceci ne me renseigne pas sur mon caractère. Suis-je un optimiste, bon sang, ou bien un pessimiste ? Ça ne devrait tout de même pas être si compliqué que cela de répondre à cette simple question !
Recommençons. Comment tu juges ce verre à demi rempli, mézigue ? À moitié vide ? À moitié plein ?
Ah ! tu te tâtes. Tu voudrais bien pouvoir clamer qu’il est à moitié plein, on préfère toujours être optimiste. Ça nous renvoie une bonne image de nous-même, gars sympa, cordial, à l’aise, enjoué, qui ne se ronge pas les sangs.
Tu n’arrives, objectivement pas à dire qu’il est à moitié plein. C’est une réalité. Un constat. Mais de là à penser que tu pourrais le voir comme à moitié vide. Il y a une marge. Cette idée t’offusque, te révulse. Non, non, non, tu ne le perçois pas comme à moitié vide. Tu n’es pas foncièrement un pessimiste.
Tiens recommençons. Allez, allez. Rien ? Quoi rien ? Écoute-moi bien, si tu n’es ni tiède, ni pessimiste, ni optimiste, alors quoi que t’es mec. Hein ? quoi que t’es ?
Dans le fond, qu’est-ce qu’on s’en fout. Je le sais bien ce que je suis, j’suis un alcoolo. C’est tout.
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Au fond, le vrai problème, n'est-ce pas de faire les choses qu'à moitié ... ?
Allez, foie de cirrhose, à ta santé 😀😀😀 !

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une chute amusante, mais maintenant que la question est posée elle va m'obnubiler ! ;)
Image de Dranem
Dranem · il y a
La philosophie du contenu... je crois qu'il est important de remplir son verre pour refaire le monde !
Image de Ch. Deguerrelasse
Ch. Deguerrelasse · il y a
Sourire.