OPÉRA BOUFFE

il y a
1 min
74
lectures
17

Après avoir beaucoup voyagé voilà qu'il m'arrive d'écrire quelques lignes,toujours pour moi,comme un chanteur sous la douche. c'est la première fois que je me dévoile à un éventuel public  [+]

Il est environ 9 heures, et malgré le soleil, il fait frais. Trop tôt pour les cigales, juste quelques chants d'oiseaux.
Mon chien, Hamlet, pose sa gueule sur mon genoux. Je vois, il a hâte de se mettre à l'ouvrage. Je vais rapidement troquer mon pyjama pour un pantalon chaud et ma veste en velours côtelé.
J'ai bien fait de choisir cet hôtel estampillé «gîte forestier» c'est idéal pour tenter de satisfaire ma grande passion en ce bel automne.
D'abord chercher d'éventuels compagnons. A la réception, deux hôtesses sont en pleine conversation avec d'autres clients, flirts? non je ne crois pas, le ton a l'air badin.
Je demande qui serait volontaire pour une promenade dans les bois. Avec un grand sourire, les charmantes filles de la réception déclinent car elles 'travaillent elles' disent-elles. Les autres ont déjà des plans pour la matinée, et bien j'irais tout seul, J'ai pas peur des loups!
J’emmène donc Hamlet aux champignons. (rires)
L'air frais, salutaire, me fouette le visage et sitôt quitté l'hôtel les effluves de l'automne me redynamisent.
A l'orée du bois, au début du chemin forestier, le chien tombe en arrêt sur quatre belles girolles, toutes fraîches, et une boite de sardines, vide,ça commence bien!
Plus loin se forme comme un étranglement, entre le chemin et le ruisseau que l'on doit sauter, le chien pour ne pas mouiller ses pattes, moi pour ne pas mouiller mes grosses chaussures de marche neuves.
C'est en retombant que je vois cet énorme cèpe; Il doit bien peser dans les six cents grammes, on dirait qu'il a fait de la gonflette! Trois de ses frères sont quelques mètres plus loin, cernés par une douzaine de pieds de moutons. Je chantonne de plaisir, je fais mes cryptogames en quelque sorte.(rires)
Je marche avec mon chien depuis vingt minutes à peine, mon panier est déjà plein!
Je regarde Hamlet, il me regarde... si on rentre maintenant je risque de lui assombrir le caractère, donc promenons nous dans les bois le nez en l'air...nous n'avons pas de galette ni de petit pot de beurre à livrer à mère-grand, nous ne sommes pas pressés.
17

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le sapin rouge

Chantal Sourire

Dans la maison d’Aglaé, tout le monde s’affaire.
La maman de la fillette ajuste l’étoile d’or au sommet du sapin dressé au milieu du salon. Un arbre de deux mètres recouvert de cônes... [+]