One more time

il y a
2 min
275
lectures
18
Qualifié

« Car le mot, qu'on le sache, est un être vivant. La main du songeur vibre et tremble en l'écrivant » Victor Hugo  [+]

Image de 2015
Ce matin Camille a téléchargé l’application « One more time ». En effet, qui n’a pas rêvé un jour de revivre un instant précieux de son passé ? « One more time » vous offre cette incroyable possibilité : vivre à nouveau un instant merveilleux, saisir encore une fois ce regard envoutant mais disparu trop tôt dans la foule, retrouver le parfum suave d’un bouquet de roses, ressentir une nouvelle fois la caresse chaude d’un soleil d’été. Le réseau pas trop fiable, le téléchargement fut assez long. Camille dut relancer plusieurs fois le téléchargement de « One more time ».
Mais enfin, l’icône tant espérée apparut sur son écran. Et maintenant, que choisir ? Camille hésite, car l’application en version limitée ne permet qu’un « one-shot ». Le pouce en apesanteur au-dessus de l’écran, elle repasse à l’envers le film de sa vie. L’anniversaire de ses 18 ans ? Non, elle ne veut pas revoir Gilbert, ce goujat. Son premier flirt avec Julien ? Oui et non. Cette belle après-midi d’été sur cette plage dorée au sud de la Corse ? Camille hésite encore. Est-ce vraiment l’instant qu’elle souhaite revivre ?
De souvenirs en souvenirs, d’hésitations en hésitations, Camille ne se décide pas. Fatiguée de toutes ces réflexions, elle juge nécessaire de se reposer l’esprit en dégustant un bon thé bien chaud. Elle se dirige donc vers la cuisine, laissant négligemment son portable sur le bord de la fenêtre. Occupée à la préparation de son breuvage, elle ne voit pas ce joli papillon aux ailes d’or virevolter et venir se poser sur son portable. Quand Camille revient, se délectant avec plaisir de ce Ceylan parfumé, l’icône a curieusement disparu. D’un doigt dégouté, elle écrase une petite chenille dorée qui a eu l’audace de venir baver sur son écran.

Herssé, 59 ans







Ce matin, Camille a téléchargé l'appli, elle me l'a dit au téléphone. Je n'ai d'ailleurs pas bien compris à quoi elle sert. Elle m'avait promis de me rappeler en fin d'après-midi pour me raconter son expérience. Il est 20 heures passé, pas d’appel. Camille n'est pas du genre à avoir du retard. Je commence à m’inquiéter fortement, d'autant plus qu'elle ne me répond pas. J'enfile mon manteau, et décide d'aller jeter un œil chez elle.

Je sonne, pas de réponse. La porte d'entrée n'est pas fermée, je me faufile à l’intérieur. Le silence règne. L'absence de bruit fait écho à l'absence de présence humaine. Un froid intense a envahi la maison, un froid à glacer le sang. Je trouve son portable éteint, non loin de la fenêtre. Tu m'étonnes qu'elle réponde pas ! Mais j'y pense ! La fenêtre est ouverte.. Elle n'aurais pas.. Ouf, rien d'anormal dans la cour, alors où est-elle ? Des photos d'elle avec Julien et leurs enfants ornent les murs. Qu'ils étaient beaux tous les quatre, avant que Julien ne décède malheureusement...

Cherchant des raisons à son absence, je reçois un sms de Camille. Ah, enfin des nouvelles !

« Claire,
Tu sais l'application « One more time » dont je t'avais parlé, elle a marché. Je ne sais pas si mes pensées se sont mélangées un instant dans mon esprit, mais je revis actuellement le jour de ma rencontre avec Julien, celle que je t'ai tant raconté. Merveilleux, non ? Vu comme ça c'est plutôt réjouissant. Mais, je suis resté à l’attendre et Julien n'est pas venu me voir aujourd'hui ! Un instant, je l’ai aperçu dans notre square, il se promenait main dans la main avec une autre fille. De loin je n’ai pas pu voir son visage mais son allure ne m’est pas étrangère.... »

Stupeur ! Les personnes sur les photos dans les cadres, elles.. elles ont.. disparues. Comme si tout s'était effacé. Je continue ma lecture..

« .Mais voilà, je suis bloquée ici, dans mon passé, et je n'ai pas la moindre idée de comment revenir. Si seulement l'application avait pu marcher correctement. Bisous et peut-être adieu. Camille  »

Hum, qui est cette Camille ? Je ne crois pas la connaître. Et pourquoi suis-je dans cette maison vide et abandonnée ? Une drôle de sensation me parcourt le corps. J’efface le sms, encore une blague d’un hurluberlu. Peu d'importance, il faut que je rentre à la maison avant que Julien n’arrive, ce soir nous fêtons nos vingt ans de mariage.

Julien G, 17 ans



18

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,