Octobre noir

il y a
1 min
134
lectures
70
Qualifié
Image de 2020
Image de Très très courts
Mon amour, te souviens-tu de ce premier octobre où tu dormais tout alanguie dans mes bras, écrasée par la fatigue d’un labeur titanesque dû à ce satané virus inconnu arrivé de la mystérieuse Chine. Mes mains sur ton corps suivaient la longue route de la Soie. A l’extrémité Nord-Est de cette voie, ma dextre droite a rencontré ton sein gauche érigé comme un stupa en l’honneur du prince mendiant qu’est le Bouddha miséricordieux. Comme lui, j’ai alors longuement médité et longuement palpé, caressé ce mamelon de chair pour le faire frémir et sentir soudainement au bout de mes doigts recroquevillés en Vajradhara, la septième mudra sacrée, la boule soyeuse maléfique, masse fixée, aux contours irréguliers, non douloureuse.
Mon amour te rappelles-tu mes suggestions pour aller quérir rapidement chez les sorciers, experts dans les charmes de double vue et les guérisseurs de marque, masqués et en jupe blanche et suivre scrupuleusement leurs instructions. Ainsi, nous n’avons pas tardé comme l’auraient fait bon nombre de personnes nonchalantes ou récalcitrantes des provinces éloignées de la route de la Soie. Après le Choc que tu as eu avec cette découverte, le voilà aujourd’hui estompé avec une somptuosité extraordinaire et te voici en Octobre 2020 une femme de cinquante ans vivant une existence saine et vigoureuse.
Mon amour, tu dois reconnaitre qu’une personne délaissée, jamais caressée, éloignée de la route des parfums et des épices, porteuse de la boule soyeuse maléfique soit parfois exposée à de tardives découvertes de celle-ci. Ce qui peut se révéler néfaste pour sa survie. Aussi, le Miséricordieux, le Prince Thérapeute, a prescrit pour chacun et chacune, outre la Méditation, différentes Techniques du Corps, comme l’automassage, la palpation de soi, l’inspection de sa carcasse terrestre pour se libérer de ses souffrances et de ses attaches.
Qu’il en soit ainsi et Octobre sera toujours Rose en prose ou en vers et le jour d’avant comme celui d’après.
70

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,