1
min

Nullissime

9 lectures

0

Ces dernières années la nullité est devenue tendance... après avoir été pourchassée, dissimulée et honteuse la voilà qui suscite, bienveillance amusée, indulgence complice et mansuétude. 
Le titre «  J’suis bidon » d'Alain Souchon était une façon de tordre le cou au machisme bombeur de torse, cette bouffée d'oxygène salutaire à fait école au point d'être aujourd'hui un préalable. Les Rigolos de service étalent sur leur one-man ou women show, des tartines de niaiseries sur leur chère nullité crasse, sur les écrans, les séries télé, une flopée d’héroïques toquards, d'attendrissants losers, sont venus occuper l'espace médiatique, jouant les archi-nuls avec une telle maestria qu'on pourrait se poser des questions sur leur capacité à feindre.
Les « Nuls » ont le vent en poupe, du petit libraire de quartier aux géants de la grande surface, la mode expose sur le marché du livre une abondante littérature qui leur est consacrée.
De « l'Histoire de France pour les Nuls » à « la Philosophie pour les Nuls » en passant par « l'Internet pour les Nuls » et « Le Sexe pour les Nuls » Tous les terrains sont couverts.
À ce train là nous verrons bientôt fleurir un « Traité de Nullité pour les Nuls » avec des cours accélérés du genre 
« Devenez Nuls en Dix Leçons »...
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,