Nuits Blanches

il y a
2 min
86
lectures
23

Un texte c'est comme une vie, il naît, il grandit mot après maux, il vit à travers ses lecteurs et il s'achève brutalement par un point final. Mais un bon texte c'est comme une bonne personne, il  [+]

Pour le site Wikipédia , une nuit blanche c'est :

« Une nuit blanche est une nuit complète sans sommeil, sans avoir dormi la journée précédente.
L'expression nuit blanche peut aussi désigner :
• la nuit blanche ou jour polaire, phénomène astronomique se produisant aux hautes latitudes en été ;
• le Festival des nuits blanches à Saint-Pétersbourg (Russie), consacré aux arts sous toutes leurs formes ;
• la Nuit blanche, une manifestation culturelle annuelle se déroulant sur une nuit au cours de laquelle de nombreuses animations ont lieu dans la rue ou dans des espaces publics comme privés. Initiée par le maire de Paris en 2002, l'opération s'est depuis étendue à de nombreuses autres grandes villes de par le monde ; »

Pour ma part je ne connais qu'une nuit sans sommeil. Aucun Festival ou Phénomène qui puisse m'aider à considérer les nuits blanches comme une belle chose, extraordinaire. Je ne connais que la fatigue.

Il y a quand même une chose qui m'a toujours fasciné avec les nuits blanches, c'est qu'on a l'impression de vivre tellement plus que le reste du monde. On a parfois l'impression qu'une quelconque puissance nous a accordé du temps alors qu'on en manque souvent cruellement. Et alors que mes voisins dorment paisiblement, j'entame Les trois saisons de la rage de Victor Cohen Hadria. Quand leur sommeil est bien profond, aux alentours de minuit, je fini mon livre. Au matin, certains se vanteront d'avoir fait un rêve extraordinaire, ils auront peut-être fait un tour en prison, voyager dans le temps ou auront chevauché une licorne à la pleine lune. Moi, pendant ce temps-là, j'aurai vécu. La nuit m'aura un peu appartenu bien que je n'ai pas pu la retenir. J'aurais sauvé quelques heures. J'aurai regardé Usual Suspect en mangeant la moitié de mon pot de Nutella. J'aurais découvert une nouvelle série, Atypical, qui met en scène la vie d'une famille dont le fils est autiste, et j'aurais ri aux éclats. Puis, pour me donner bonne conscience, j'aurais relu un cours, terminé un devoir. J'aurais ensuite écouté la musique en écrivant quelques histoires folles dans un carnet. Pendant ce temps, mes voisins dormiront toujours en ronflant d'aise, bien au chaud sous leurs draps. J'en aurais peut-être profité pour refaire mon vernis délaissé depuis des semaines. Vers cinq heures du matin, je penserais sûrement que dans quelques heures il me faudrait me préparer pour aller en cours. Alors, je me réinstallerais sous la couette en relisant une millième fois le Antigone d'Anouilh. Peut-être ensuite, resterais-je allongée en silence en pensant que dans une petite heure le monde s’éveillera à son tour. Peut-être penserais-je que la nuit m'a quitté. Et enfin, il me faudra affronter le monde. Les « Tu as mauvaise mine, fatiguée ? ». Et je me contenterais de sourire en me disant que finalement je n'étais pas la plus à plaindre. On m'avait accordé huit bonnes heures de vie en plus, quand les autres les avaient oubliées. J'avais eu la chance de vivre, d'attraper le temps.

Mais parfois la nuit nous laisse seul avec nous-même. On réécoute Florent Pagny et son couplet « D'avoir passé des nuits blanches à rêver ». Alors vient le temps de la réflexion, des remises en questions. On s'assoit dans son lit avec une boîte de mouchoirs pour accompagner notre désarroi. On repense aux gens qu'on a blessé, s'excusant en silence. On repense à ce qu'on avait oublié et qui soudain nous manque. On repense au chemin parcouru avec la nostalgie, grande amie des nuits blanches. On repense à ses erreurs en se disant qu'on aurait pu faire mieux. On repense à nos actes en se disant qu'on aurait voulu être tout autre.

J'aurais voulu être une grande artiste, écrire des nuits entières.
J'aurais voulu être musicienne et redonner sourire aux plus tristes grâce à de belles et profondes paroles que j'aurais écrites moi-même.
J'aurais voulu être médecin et soigner toute la misère du monde.
J'aurais voulu être quelqu'un qu'on aime, quelqu'un à qui on dit « je t'aime ».

Finalement, je suis moi. Je suis étudiante. Je suis insomniaque. Je suis une amie. Je suis une enfant. Je suis une sœur. Je suis une vie.
23
23

Un petit mot pour l'auteur ? 41 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Johnny Grun
Johnny Grun · il y a
Nuit vagabonde, nuit d'ennui, fuite en pleine nuit, belle de nuit !
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
Très belle réflexion !
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Merci beaucoup !
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
"on a l'impression de vivre tellement plus que le reste du monde" : génialement trouvé ! En fait si on résume : Je pense, j'existe et je sais en témoigner : donc je suis artiste !
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
C'est très bien résumé !
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Ravie que ma pseudo synthèse vous plaise ! A bientôt chez vous ou chez moi...
Image de Eric Françonnet
Eric Françonnet · il y a
Il y a une très belle chanson de "Daran et les chaises" qui s'appelle "Les nuits blanches" : je vous invite à l'écouter...
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Merci pour cette jolie découverte !
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Belle façon d'écrire, beaucoup de réflexion... La vie peut-être si courte, mieux vaut ne pas dormir trop longtemps :)
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Exactement, merci infiniment pour les lectures et les commentaires :)
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Mes nuits blanches, j'aimerais les passer à vous lire et à vous relire tant j'aime votre écriture et votre vision de la vie, à la fois philosophique et pragmatique.
Je vote pour vous et je m'abonne ! Venez m'encourager et voter pour moi ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame

Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Un très grand merci, un peu tard !
J'ai aussi beaucoup aimé votre texte!

Image de jc jr
jc jr · il y a
Bien vu ! Les gens qui rêvent éveillés découvrent mille fois plus de choses, que ceux qui rêvent endormis. Viendriez-vous découvrir " le bilan " en finale TTC...
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
J'ai lu et adoré ce bilan !
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Ne change pas votre manière d'écrire !
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Si vous souhaitez je vous invite à lire mon poème ''je tresse l'odeur'' en finale. Merci de soutenir si vous aimez.
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Merci beaucoup !
Image de Flore A.
Flore A. · il y a
C'est beau, une analyse intéressante, Antigone quand on ne dort pas...on ne perd pas son temps. Les nuits blanches...pour ma part, j'écoute France Inter, "Sur les épaules de Darwin", "La tête au carré" ou quelquefois des rencontres intéressantes, il y a quelques jours, c'étaient Juliette Binoche et Christian Bobin (un poète que j'aime beaucoup)...et alors le temps s'évapore...
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
C'est une bonne occupation aussi , on utilise son temps comme on peut
Image de Ludovic Reig
Ludovic Reig · il y a
on passe un tiers de notre vie a dormir,moi qui ne dort que 3 ou 4 h, j'ai récupéré un quart de ma vie! c'est pas rien!!
Image de Johnny Grun
Johnny Grun · il y a
Si tant est qu'on soit réellement réveillé, si tant est qu'on s'éveille à la vie ;)
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
C'est déjà énorme!