Nuit d'encre [3/???]

il y a
1 min
27
lectures
6
Il pleut de la poussière d'étoiles.
La voûte céleste se plie, se tord, pour se désarticuler et s'écrouler, pont de fortune tremblant instable sous les pas des astres.
Tombe la nuit.

Le goupil glisse un regard furtif sur sa patte immobile. La soulève pour observer l'empreinte imprégnée entre les débris. Sépulture improvisée éphémère. Le vent s'en mêle, la trace n'est plus. Ses coussinets reviennent par-delà le trou bouché pour s'évanouir dans la foulée. Sa queue balaie le sol et emporte avec elle tout espoir de vie.
L'animal s'élance, bondit, saute, virevolte et court.
Flambée rousse nocturne.

6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !