Nuit

il y a
1 min
0
lecture
0
Une fine pluie s’abattait sur le pare-brise, rompant le silence assourdissant dans lequel il était plongé depuis une heure, deux... Peut-être plus.
La notion du temps était flou, tout, tout était flou depuis l’appel.
L’appel, seule notion concrète auquel s’accrocher face à la spirale d’angoisse et d’incompréhension qui empêchait toute pensée rationnelle.

Elle était partie. Elle n’était plus.

Et plus rien ne comptait, les images se bousculaient dans sa tête ; la nuit, son visage, le virage, son rire, les phares, ses pleurs, le choc,

La Nuit.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,