Mon feu père et le Graal

il y a
2 min
694
lectures
71
Qualifié

BIOGRAPHIE : Abdelmalek AGHZAF, Né à Azrou, ville du Moyen Atlas, au Maroc, en 1952. Études primaires à Azrou et à Aït Ishaq. Études secondaires à Khénifra. Études universitaires et  [+]

Image de Automne 2014
Il avait ce don du ciel qui lui permettait de distinguer entre les pierres et les roches, celles qui contenaient des soupçons de minerai, après les avoir soupesées et scrutées de tous les côtés ; il arrivait à suivre certaines teintes, cuivrées et luisantes, soupçonnant la présence d'un « filon » de quelques minerai de valeur.
Cela lui prenait des jours et des jours de promenade à travers la montagne de l'Atlas et ses collines environnantes, reprenant les mêmes gestes qu'il devait entreprendre avec les colons français, avant l'avènement de l'indépendance du Maroc. Il nourrissait ce grand espoir qu'un jour, il tomberait non pas sur le Graal – il n'en savait rien –, plutôt sur le minerai le plus convoité et le plus recherché : l'or !

Ainsi consacra-t-il tous ses congés payés et impayés, ses temps de loisir et en fin de compte, toute sa vie d'infortune à ces interminables recherches et à cette longue quête qui restera quand même vaine, en prenant, parfois, les sentiers les plus tumultueux et non moins dangereux. Quand il revenait enfin chez lui, il portait un sac plein de pierrailles de toutes les couleurs, de toutes les formes, de tous les poids et nous passions des soirées, parfois toutes entières, à l'écouter parler, parler, avec une ferveur particulière de ses trouvailles, du « Trésor » comme il l'appelait lui-même, dans sa naïveté simple, vraie et sincère qui s'élargissait à son rêve de devenir, un jour, riche sinon richissime.
Pauvre Papa, il n'avait jamais su faire la part des choses, ni mesurer la distance entre le rêve et la réalité.
Ces pierres ont dû voyager avec la famille d'une contrée à une autre du Moyen Atlas. Il en emporta avec lui, une fois, en allant en France, croyant toujours que chez les Roumis ou les Chorfas, c'était selon, il y avait de vrais laboratoires miniers !
Le jour où on me dit, en retrouvant ma petite ville natale Azrou, à la fin d'une année scolaire à Fès, que mon frère Brahim passait toutes ses journées, du matin au soir, sur le bord de la route, à la sortie de la ville, à présenter son étalage de « roches » aux touristes étrangers, assoiffés d'exotisme, de curiosités et peut-être même qu’ils devaient être de vrais connaisseurs en fossiles, je me suis dit :« Tiens, la verve du père est bien passée par là ». Dès lors, mon frère dut hériter ce côté romantique de la quête du Graal.
Ce fut là, la poursuite d'un rêve qu'une roche singulière et unique fasse la différence avec le quotidien maigre et annoncerait la bonne nouvelle à Maman qui était plus réaliste mais qui finit, par la suite, par croire – un peu – en la chance qui pourrait sourire au père et à ses enfants, en cette époque-là,... celle des vaches maigres !
Les années passèrent...
Les rêves restèrent des rêves.
Mes parents moururent et leurs rêves aussi.
L'Atlas est resté le même.
Les pierres et les roches gardent toujours leur secret au fond de la terre.
Du rêve au mythe, la quête du Graal ne garda enfin qu'une morale et une seule : La vie, rêve et labeur, souhaits et désirs, jusqu'à la mort. Mirage infini.

71

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Je découvre vos beaux textes empreints de sensibilité. Et j'aime les minéraux (pas l'or) mais les pierres cristallines en particulier. Je comprends cette idée de quête d'une vie, ce rêve familial... Si le coeur vous en dit, un quartz rose attend votre lecture aux pages de poésie et sur mon blog, pour un jour de flânerie peut-être, reposent d'autres sonnets dédiés aux minéraux. Et vive les rêves!
Image de Azraoui AGHZAF
Azraoui AGHZAF · il y a
Bonjour Lemeditant, merci pour la lecture et la bonne appréciation de mes textes !
Je vous en enverrais quelques images, un jour ! Je parles des roches !!!!

Image de Youssef Elamrani
Youssef Elamrani · il y a
Bon chance
Image de Azraoui AGHZAF
Azraoui AGHZAF · il y a
Merci beaucoup, Youssef Elamrani, pour votre vote et pour commentaire !
Image de Ernest Fourachault
Ernest Fourachault · il y a
Mon vote pour les pierres qui gardent leurs secrets, ainsi que pour les gosses qui attendent le touriste, au bord de la route, quelque soit le temps...
Image de Azraoui AGHZAF
Azraoui AGHZAF · il y a
Merci pour le commentaire et pour le vote. Bien à vous !
Image de Jane Véronique
Jane Véronique · il y a
La distance entre le rêve et la réalité se mesure-t-elle?...Merci...Un moment avec vous très agréable...
Image de Azraoui AGHZAF
Azraoui AGHZAF · il y a
Qui peut y répondre ?
Merci pour le commentaire et pour le vote !

Image de Angélique.A.Rodride
Angélique.A.Rodride · il y a
Merci à vous! Un père qui sait lire dans le cœur des pierres et des roches est un Homme qui a su garder des rêves....Les rêves de ceux qui "partent" restent toujours un peu là, non?...Et l'Atlas est resté le même. Un beau récit , je suis peu étonnée de votre plume une fois encore, au regard de votre talent après avoir lu plusieurs de vos œuvres. Angélique
Image de Azraoui AGHZAF
Azraoui AGHZAF · il y a
( ,...), je sais que vous avez toujours réussi à capter mes messages, à apprécier à leur juste valeur littéraire, mes textes auxquels vous aviez consacré tout un temps qui vous est compté. Je ne peux donc que vous remercier oh combien profondément en retour ! Angélique. A. Rodride !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'ai bien aimé cette quête du Graal, à défaut de trouver ce qu'il cherchait au moins, il employé son temps précieux (sa vie) à cette recherche de la pierre rarissime.
Très bien conté, les mots sont forts...Mon vote pour ponctuer mon appréciation.
D'autre part, j'ai moi aussi des oeuvres en attente de lecture, je vous invite à venir les découvrir, merci d'avance !

Image de Azraoui AGHZAF
Azraoui AGHZAF · il y a
Je vous remercie beaucoup pour votre vote pour votre commentaire ! Je ne manquerai pas de lire et apprécier vos écrits. Je vous suis !

Vous aimerez aussi !