Nouveau travail

il y a
2 min
26
lectures
4

Jeune fille de 21 ans qui écrit à temps plein quand les idées lui viennent. J'espère raconter des histoires qui plaisent et qui m'amusent. :) Je suis aussi sur wattpad ;)  [+]

Tout ce qui se trouvait autour de moi était différent de ce que j’avais connu jusqu’à présent, les odeurs, le bruit, le vent sur ma peau…
J’ouvris les yeux. Je me trouvai dans une rue bondée, au milieu d’un trottoir ou pas mal de personne marchaient les yeux fixés sur leurs chaussures. Je me fis bousculer, une voiture klaxonna. J’avais l’impression que les sons étaient plus forts que d’habitude, ils emplissaient ma tête, je finis par vite m’y habituer.
C’était la première fois que je venais dans un tel endroit, je ne connaissais rien mais n’étais pas perdu pour autant, je savais exactement ce que je devais faire et où je devais aller. Je tournai à gauche et commençai à marcher tout en esquivant les gens qui arrivaient en contresens.
Je devais me rendre à un hôtel, c’est ici que mon premier travail allait débuter, voilà quelques jours que j’avais mémorisé le plan de la ville et le chemin que je devais prendre. Je m’arrêtai devant un passage piéton, le feu était rouge et pourtant beaucoup de monde traversait puisque aucune voiture n’était en vue. Je ne comprenais pas ce comportement, pour ma part, je préférais ne pas bouger. Je devais être le seul à avoir de telles pensées ce jour-ci.
Le feu passa au vert et je traversai. Plus j’avançai et plus je découvrais ce que j’avais autour de moi, des boutiques, des touristes, d’anciens monuments, je me sentais comme un enfant qui découvrait le monde pour la première fois. Mes pas me menèrent jusqu’à un quartier riche, il ne me fallut pas longtemps pour voir opérer le changement, tout était plus propre et mieux entretenu, certaines personnes tenant des sacs de boutiques de luxes étaient accompagnées par des gardes du corps. Tous étaient plus ou moins bien habillés, il y avait très peu de touristes et pas du tout de personnes sans abri.
Le contraste était flagrant. Quitte à choisir, j’aurai presque préféré retourner d’où je venais, mais c’est ici que je devais évoluer à présent. L’hôtel se montra enfin à moi, quelques voitures noires avec chauffeur s’arrêtaient devant, je laissai passer les clients et entrai à mon tour dans le bâtiment qui datait de plusieurs siècles.
Après avoir laissé les femmes et les hommes se présenter à l’accueil, je m’approchai à mon tour et m’adressai à l’homme derrière le comptoir :
‑ Bonjour, je m’appelle Connor, modèle AA004, on m’a envoyé ici à l’essai afin d’effectuer un…
L’homme leva une main devant lui.
‑ Oui, oui, je sais, on m’a prévenu.
J’avançai mon poignet vers lui et il se saisit d’un boîtier.
‑ Comment ça marche ce truc ?
La machine me scanna.
‑ Bon, tout semble être en ordre. Tu veux que je demande à quelqu’un de t’accompagner ou tu veux peut-être que je t’explique quelque chose ?
‑ Ce n’est pas la peine, merci, mon programme a été écrit pour faire en sorte que cet hôtel n’est aucun secret pour moi. J’ai le plan, mes missions et la liste des clients passés, présents et futurs ici.
Je me tapotai la tempe.
‑ Très bien. Alors va faire… ce que ton programme te dit de faire.
Je tournai les talons et entendis l’homme dire dans sa barbe :
‑ On va tous se retrouver au chômage avec ces conneries...
4

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Bon texte, bravo Marjo !
Image de Marjo
Marjo · il y a
Merci beaucoup ! :)
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Il y a déjà des valises qui vous suivent sur simple pression d'un bracelet porté au poignet !! Elles trottinent derrière vous !! Bientôt des valises qui vous transportent ; c'est vous qui êtes assis sur la valise qui se conduit comme un scooter !!
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Le progrès? C'est sûr ?