3
min

Nous sommes un guerrier

Image de Lux_Viruxor

Lux_Viruxor

412 lectures

259

FINALISTE
Sélection Public

Mes blessures sont invisibles, ce ne sont pas de vulgaires excoriations que chacun peut constater.
Et j’en ai contemplé, des couteaux, me demandant quelles taillades je pouvais me faire avec.
Et j’en ai pris, des lames, que j’ai finalement reposées, avant de me griffer les doigts jusqu’au sang.
Et j’en ai débouché, des bouteilles, me soûlant pour oublier qui j’étais, et ce que je ressentais.
Et j’en ai ouvert, des boîtes de médicaments, trop lâche pour les avaler.

Et j’en ai bouffé, des cochonneries, pour me calmer ; avaler du sucre jusqu’à en crever.
Et j’en ai pris du poids, que j’ai ensuite répugné, ces putains de bourrelets qui me bouffaient.
Ces putains de bourrelets que tu touchais ensuite.

Je te porte et je te supporte.
Je suis à côté de la plaque, partout.
Tout me fait penser à toi.

Et je lutte contre toi, contre vous tous.
Je lutte contre l’angoisse, contre la déscolarisation qui me tend toujours les bras, contre les crises qui me prennent à chaque fois que je vois quelqu’un qui te ressemble.

Et j’en pleure, des larmes, incapable de les retenir.
Et j’en ai marre de sourire à tous les gens que je croise, de faire semblant d’aller bien.
Et j’en peux plus, de devoir crier au monde entier que je vais bien, comme tout le monde.
Je suis pas comme vous.

Vous voudriez bien me faire interner pour mes pulsions suicidaires. Vous voudriez bien que je ne vous croise plus.
Je vous fais peur parce qu’à l’intérieur de moi, vous voyez tout ce qui vous fait peur. Je vous fais peur parce qu’en moi, vous voyez ce que vous pourriez devenir.

Je vous fais peur, parce que je suis survivant. Survivant parmi toutes celles que vous ne croyez pas et qui meurent sous les coups, sous les viols. Survivant parmi tous ceux que vous n’écoutez pas. Parmi tous ceux pour qui vous ne faites rien et que vous condamnez à se fissurer pour extérioriser la violence qu’ils ont reçue et reçoivent encore.

Vous ne vous en rendez même plus compte, de la violence que vous distribuez, tellement vous m’avez blessé, tellement vous m’avez annihilé. Vous avez même oublié qu’avant d’être ce cadavre étique que je suis aujourd’hui, j’étais une personne humaine, avec une âme, que vous avez détruite, et qui se reconstruit aujourd’hui.

Je vous fais peur, et c’est pour ça que vous m’avez harcelé jusqu’à ce que j’en crève au fond de moi. Je te fais peur, et c’est pour ça que tu t’es introduit dans mon intimité pour que tout me fasse peur. Mais aujourd’hui, plus rien ne me fait peur.

Je suis un guerrier, et mes blessures de guerre sont si profondes que personne ne peut les voir. Je suis un guerrier, mais personne ne le reconnaît. Pour vous, je suis un menteur, parce que vous ne voyez pas mes traumatismes.

Vous me disséquerez du regard, jusqu’au fond de mes entrailles, et vous me direz que mes entailles sont superficielles. Et je vous montrerai ces injures gravées à l’encre de sang sur ma peau, et là, vous refuserez toujours de m’aider. Vous refuserez de me tendre la main parce que je vous fais peur.

Vous refuserez d’affronter votre lâcheté, de combattre vos peurs. Vous refuserez de vous dire que c’est aussi de votre faute. Vous refuserez d’accuser la société que vous avez construite. Vous m’accuserez moi, parce que c’est tellement facile.

Mais je ne me laisserai pas accuser comme ça, sans me défendre. Ce n’est pas de ma faute. Ce n’est pas de notre faute. C’est de la vôtre.

Nous vous faisons peur parce que, même si nous sommes des survivants, nous portons les marques au fer rouge de la peste que nous répandons, et l’image qui reste de nous dans vos têtes vous traumatise, parce que nous avons dans nos yeux la flamme des résistants.

Nous avons résisté. Nous sommes des guerriers, et un jour, nous vous montrerons ces cicatrices qui brûlent à l’intérieur de nous. Et vous verrez si nous sommes des menteurs.

Vous vous étonnez de notre violence, vous vous étonnez de nos cris et de nos larmes, sans même vous rendre compte qu’ils vous sont dus.

Vous vous étonnez que nous vomissions les injures, les marques indélébiles sur nos peaux, les cris, que nous rendions chaque coup un par un. Mais nous avons besoin de vous donner à chacun un peu de notre souffrance afin qu’elle soit plus supportable pour chacun d’entre nous.

Nous sommes des guerriers, et nos souffrances sont différentes mais elles se rejoignent et se complètent.

Nous sommes un guerrier, et un jour, nous marcherons pour vous montrer nos entailles, nos entrailles, nos meurtrissures et nos fêlures, et nous verrons si nous sommes encore à vos yeux des menteurs.

Nous sommes un guerrier, et malgré vos couteaux dans notre poitrine parce que nous étions différents, vos flèches dans notre coeur, vos poisons qui coulent dans nos veines, nous sommes revenus vivants du champ de bataille, et le jour où nous nous réunirons pour vous le prouver – à côté de la plaque d’égout où vous vouliez nous jeter – approche.

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très courts
259

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Artvic
Artvic · il y a
Un très joli texte
Merci beaucoup.
Je vous invite à lire et soutenir
L'empreinte des souvenirs
Vos voix seront les bienvenues.
MERCI

·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
Merci beaucoup, je passerai sur votre œuvre quand j'aurai un peu de temps devant moi !
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
"Tu seras un homme mon fils" c'est un poème de....En sortir vainqueur de tout ce qui arrive et qu'il faudra surmonter, aller de l'avant toujours et apprendre à composer sans pour autant se laisser démonter, sans faiblir et franchir les obstacles courageusement, et se reconstruire. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, et il faut toujours faire face pour chaque instant dans la vie qui nous malmène souvent.Ne pas se laisser déstabiliser par personne,ni par les problèmes rencontrés....Facile à dire!!!
·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
C'est facile à dire, en effet, moins facile à faire…
Merci pour votre commentaire :)

·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
C’est criant de vérité voici mes voix félicitations. Je vs invite à lire La danse des sept voiles également en lice merci
·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
Merci beaucoup, je passerai voir votre œuvre !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Félicitations Lux Viruxor, profitez bien de cette Masterclass amplement méritée !
·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de Maultys
Maultys · il y a
Bravo pour ta Nomination !! :)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour cette Nomination de la Master Class, Lux_Viruxor !
·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un texte hurlant de vérité.
·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
Heureux que tu l'aies ressenti aussi véridique qu'il l'est ^^ (je sais même pas si ma phrase est française ^^)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations et mes voix pour cette œuvre Poignante ! Mes voix !
Si vous avez le temps, une invitation à lire et soutenir “Gouttes de pluie”
qui est en FINALE pour le Grand Prix Hiver 2019! Merci d’avance et bonne soirée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
Merci beaucoup, je passerai.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo! Je te donne toutes mes voix et vous encourage à voter pour https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/coeur-brise-11
·
Image de Le Vrai Monde NC
Le Vrai Monde NC · il y a
Je pense donc je suis... mais si je suis, je suis combien ? Et nous sommes quoi ? Vous avez répondu ! :) Mes 5 voix ! Si ça vous dit, ma chanson Armistice est également en finale : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/armistice-2
·
Image de Lux_Viruxor
Lux_Viruxor · il y a
Merci beaucoup ! J'irai lire votre texte !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Sara se réveilla en sursaut. La musique de son réveil, bruyante, commençait à sérieusement lui taper sur les nerfs, mais cette chanson avait une telle symbolique pour elle que le fait de ...