1
min

Nous sommes amis

Image de Megancolie.brute

Megancolie.brute

2 lectures

0

Nous sommes amis.
Nous sommes amis mais on s'est rapproché, un peu sans faire exprès.
On a commencé à se toucher, feignant notre acte. Je ne peux continuer, ton coeur si grand est pris aujourd'hui.
Il me faut dire que tu as provoqué cela. Ta main si douce, oui si douce, a caressé la mienne, a entrelacé nos doigts. Et ton pouce, lentement, a frotté ma main.
Nous sommes amis mais j'ai humé ton odeur, et je l'ai appréciée puis adorée, pourtant il faisait chaud ce jour-là.
J'ai aimé tes doigts un peu brutaux le long de mon dos, sur le galbe de mes hanches, et surtout le long de ma joue.
J'ai raffolé déposer de nombreuses caresses sur ta nuque, remontant dans tes cheveux.
J'ai chéri les fois où ta main, posée délicatement sur mon ventre, me rassurait.
Nous sommes amis, mais l'on a fauté.
Et aujourd'hui nous avons recommencé, sachant pertinemment que nos gestes déborderaient.
Les douces caresses laissant place aux enlaçades.
Des baisers où nos lèvres jamais ne se touchaient.
Puis la torture, la tentation de s'embrasser, sans jamais se laisser submerger.
Et ne parlons pas de la plénitude qui nous avait envahi, lorsque nos corps entremêlés, ravalaient nos cris.
J'ai ton odeur sur la peau, la mienne imprègne ton corps.
J'ai ton souvenir, ton image qui balancent en moi.
L'envie de toi me déchire et je ne sais être triste, mal de ces sentiments que l'on doit refouler.
Nous sommes amis, mais nous sommes perdus.
Nous sommes amis et des règles ont été établies.
On s'enlace, on se lasse, mais jamais l'on ne s'embrasse.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,