2
min

Nota Bene

Image de Killian

Killian

3 lectures

0

Bonjour,


Moi c’est Deus. Oui c’est un peu prétentieux, je vous le concède, mais je n’ai pas choisi. Personne à réellement choisi à vrai dire. Quoi qu’il en soit, je crois même que j’ai réussi à rester relativement humble. Je sais que tu ne comprends pas ce qu’il s’est passé ces derniers jours. Je dois t’avouer que je suis apparemment responsable de ces incidents. Oui c’était mal. Effectivement. Enfin aux yeux du grand publique surtout. Néanmoins, je ne regrette rien. Tu sais, ce que je fais, je le fais avec plaisir. Sinon à quoi bon, hein vieille noix ?

Toi et moi, nous sommes liés. J’exécute ce à quoi tu n’oses pas penser. Tu as beau ne même pas y songer, je connais ta volonté profonde. Je ressens tes désirs les plus inavouables. Je dirais même plus, je suis ta volonté profonde. Oui, je suis ta part des ténèbres. Je vis en toi. Je vis dans ton ombre. Ou plutôt je suis ton ombre. Ça t’effraie ? Non, je ne pense pas. Je dirais davantage que cela te surprend. Et cela est une agréable surprise que je te fais. Et oui, je suis avenant avec toi et vindicatif avec autrui. Tel est notre vie car nous sommes interdépendants. Nous sommes carrément deux facettes d’un seul et unique être. Tu n’es pas cet individu et je ne le suis pas. Qu’importe. De plus, je sais que tu ne m’as pas encore accepté. Mais tu verras, le crépuscule tombe toujours. Et on finit tous par l’accepter, même si l’on a peur du noir.

Tu dois avoir encore passablement de questions qui restent sans réponse. C’est pourquoi, en tant que fidèle acolyte, je me dois d’éclairer les zones d’ombre de ta connaissance. Oui je suis également un joyeux bout en train, comme tu le remarqueras. Trêve de divagations, l’heure est aux vérités. Premier point, et il devrait te rassurer ; je ne ferai jamais rien que tu ne déciderais point, ou qui te serait néfaste. Je te l’ai dit, nous ne sommes rien sans notre binôme. Deuxièmes, je ne te contrôle pas. Cependant, je suis comme tu dirais ; ton ombre. Je n’appartiens pas à ta réalité. Par conséquent, je suis limité à mon monde, celui des ténèbres. Cela restreint quelque peu mon champ d’action, néanmoins crois moi, une fois dans mon obscurité, Dieu que je suis doué. Finalement, et si je peux me permettre de te donner un conseil, détends-toi un peu. On est une équipe. Je couvre tes arrières. Même si pour le moment tu ne me connais pas, moi je te connais mieux que quiconque. On va jouer ensemble. Tu apprendras à me connaître, à m’apprécier et tu verras à quel point nous sommes un duo d’enfer.


Ton fidèle compagnon jusqu’à la fin.

Deus
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,