2
min

Nostalgies des fins de vacances.

Image de CrzyGrl

CrzyGrl

41 lectures

2

Au bord de la mer, de petites vagues émergent et s’écrasent sur le sable mouillé. Plus loin, nous trouvons de petits grains encore chaud après cette magnifique journée d’été ensoleillée. Le soleil se couche au large de l’eau, les pointes des montagnes disparaissent derrière le brouillard du soir.

La fin du mois de Juillet s’annonce déjà à travers les esprits des familles. Certains partent en vacances, d’autres en reviennent.

Au loin, un feu éclaire un petit groupe d’adolescents passants leur dernière soirée ensemble.

Dans le restaurant d’à côtés, des parents et leur plus jeunes enfants sont attablés, ils parlent et rient, ne se souciant pas du lendemain.

Les petits garçons et petites filles cours sur le sable, les cheveux dans le vent, ils ne se doutent pas de ce qui les attends.

Certains, plus chanceux, passent leur première soirée hors de chez eux, où une averse tombent sur leur habitacles de tous les jours.

D’autres encore, restent les deux mois en compagnie de leurs amis, ils n’en sont qu’à la moitié de leur séjour.

Toutes ces personnes n’ont qu’une seule chose en commun. Ils profitent et vivent l’instant présent.

Dans un parc, les Skateurs s’amusent et racontent des histoires pour ne plus penser à la fin. Les petites-amies se trouvent assises entre les jambes de leurs copains, regardant autour d’elles les figures que font certains garçons.

Une grande place est ce qu’il y a de mieux pour ces Danseurs, qui bougent au son de la musique. La chaîne Hifi, placée au centre, provoque en eux une joie incontrôlable. Ils rient et chantent, les couples se câlinent, se berçant au rythme d’un son incroyablement doux comparé à la musique pop qui passait à travers leurs oreilles quelques minutes au par avant.

En combinaison, les Surfeurs se faufilent rapidement vers l’eau pour échapper à la fraîcheur de l’air. Sur une planche, deux jeunes gens se tiennent l’un contre l’autre, assis, les jambes de chaque côté des bords pour ne pas qu’ils tombent à l’eau. Leurs amis arrivent en leur criant de bouger leurs fesses. Une vague arrivait, certains se firent emportés par le courant au fond de la mer, d’autres glissait le long de la muraille d’eau salé.

Ils étaient tous heureux en cette nuit d’été, assez fraîche par rapport aux autres qu’ils avaient eu avant.

Ils se fichaient, de tout surement. Ils ne pensaient qu’à passer du temps entre amis.

Les trois heures du matin sonnait.

Les adolescents éteignirent le feu, d’autres se prirent dans les bras.

Les familles sortaient du restaurant, les enfants criaient pour clamer leur joie, partant en direction de leur logement.

Les nouveaux vacanciers finissent leur marche le long de la côte.

Les chanceux s’embrassent et se disent à demain, ils avaient encore du temps devant eux pour faire leurs adieux à leurs amis.

Les Skateurs se tapèrent dans les mains, tenant par la taille leur petite amie qui embrassait les joues des personnes présentent.

Les Danseurs finissaient de faire quelques pas synchronisés, la musique diminuait jusqu'à ce qu’elle ne devienne qu’un simple souvenir, rejouant sans cesse les dernières notes dans la tête des jeunes.

Les Surfeurs regagnaient la plage en parlant déjà des moments passés ensemble, le couple s’embrassait et se tenait la main pour ramener les planches, certains de leurs amis souriaient fassent à l’étreinte passionnée d’un amour de vacances.

Tout devenait calme sur la plage.
Le feu de camp s'éteignait, doucement, on pouvait encore apercevoir quelques brindilles enflammés qui s'envolait dans l’air nocturne.
Puis, elles finissaient par se disperser dans le ciel étoilés.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,