2
min

Négociation de crise

Image de Jackedit

Jackedit

14 lectures

0

Dans une concession automobile lundi matin :
Le client cessa soudain de mâchonner la branches de ses lunettes : ” Bon si je résume bien : vous êtes prêt à me vendre cette voiture 14 000 € au lieu de 15 000 € si je signe aujourd’hui lundi”.
Le vendeur : Nous sommes d’accord et je vous offre la carte grise disons... comme geste commercial.
Le client : admettons...dit-il en fixant le vendeur. ” J’aimerai tout de même vous poser une question : je vous l’achète lundi à 14 000 €.
Si je reviens demain mardi en vous disant que ma femme n’est finalement pas d’accord et après qu’elle m’est sommée de choisir entre elle et la voiture... je décide de renoncer à la voiture à combien me la reprendrez vous ?”
Le vendeur impassible : “Si en plus vous avez roulé 12 000 € “
Le client : “Ok d’accord, pas de problème vous avez des frais, une gros 4X4 à nourrir et deux maîtresses soit, je comprends. Bon mais mercredi rebondissement, je reviens car mes enfants ont fait fléchir leur mère et vainqueur je viens la racheter combien ?”
Le vendeur : 13 000 €
Le client : “Ca marche je la prends, mais c’est vraiment pas ma semaine...jeudi je perds mon boulot et je reviens avec mes enfants en larmes parce qu’on ne peut pas garder la voiture”
Le vendeur : “avec les frais, la paperasse, la révision à refaire pour la garantie : 11 000 €”
Le client : “Whaou ça décoiffe la décote chez vous....bon mettons...
Toujours supposition : Vendredi pif paf le loto dans la poche je reviens un peu ivre et riche pour enfin craquer sur cette superbe occasion qui a peu roulée...”

Le vendeur qui commence à s’impatienter : “je vous suis : 12 000 € + ballons et T shirts pour les enfants comme vous êtes un bon client...mais enfin...”

Le client : Oui je sais mais j’ai presque terminé : je la rachète mais patatras samedi je reviens hyper déçu de son comportement sur autoroute de plus j’ai une bosse sur l’aile gauche.
Le vendeur un rien excédé : “une voiture qui a si souvent été vendue et rachetée en plus avec une bosse je ne pourrai pas la reprendre ou alors à 9 000 € parce que comprenez moi je ne pourrais pas la revendre plus de 10 000 €”

Le client : “ben ça alors...bon je ne vous ennuie pas plus longtemps. Pour faire court vous êtes prêt à me vendre lundi 15 000 € une superbe voiture que vous n’êtes pas sûr de pouvoir revendre d’occasion 10 000 € le samedi suivant avec une poignée de kilomètres en plus ??”

"Alors voilà je vous propose de faire plus simple : comme c’est la crise, je veux bien vous aider alors vous préparez les ballons et la ribambelle de T shirts pour samedi prochain et on viendra en famille la prendre pour 10 000 € parce que je suis un vieux client fidèle et que nous nous entendons bien...”
Sur ce il tourna les talons et le tourniquet de la porte décèlera dans un silence épais.
Le vendeur lui, resta la bouche ouverte bien après l’heure de fermeture.....

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,