Mystère à Carrel

il y a
3 min
144
lectures
2
Qualifié
Image de 2015
Camille avait téléchargé l’application « Mais où est passé l’inspecteur Gogol ». Après avoir fait ses devoirs, elle s’était campée devant son ordinateur, pour se livrer à sa passion, mener des enquêtes policières comme son papa, commissaire de police à Carrel, ville où elle habitait. Elle jouait avec Mylène, sa baby-sitter. Vers 19h, le téléphone sonna. L’inspecteur LORIENT, ami et collaborateur de son père, demanda à parler au commissaire. Camille lui dit qu’il n’était pas rentré, il était au travail pour boucler un dossier d’enquête. L’inspecteur LORIENT parut très étonné. Ils étaient bien sur une affaire concernant un vol de bijoux chez la comtesse Margueritte de LASCARD, mais son chef lui avait délégué une filature, avant d’aller de nouveau interroger la victime. Il lui avait expliqué qu’ensuite il voulait rentrer tôt, pour passer la soirée avec sa fille. Il se trouvait que l’inspecteur était au domicile d’un suspect, caché dans son jardin. Il venait de l’apercevoir en train de négocier les bijoux avec un receleur. « J’ai besoin des instructions de ton père, lui dit-il. Il ne répond pas à son portable ! » Il raccrocha avec colère. Camille se mit à réfléchir à toute vitesse. Il y avait urgence à retrouver son père. Celui-ci avait menti, mais pour quelle raison ? Peut-être était-il sur une piste et ne voulait-il pas l’inquiéter, mais dans ce cas, l’inspecteur serait au courant. En fait, il les avait trompés tous les deux. Il devait bien y avoir une raison ! Son père ne lui avait encore jamais menti. Quel pouvait-être le mobile de son double mensonge ? Elle essaya de se remémorer les évènements des jours précédents. Depuis quelques temps, son père paraissait distrait, dans la lune. Ce matin, il s’était montré plutôt exubérant, chantant à tue-tête sous la douche, ce qu’il n’avait plus fait depuis la mort de sa mère. Il s’était même parfumé ! Elle en parla à Mylène, qui se mit à rire. « Ton père est amoureux » ! Bien sûr ! Pourquoi n’y avait-elle pas pensé ! Il devait être à un rendez-vous galant ! Mais où ? Elle rappela l’inspecteur LORIENT pour lui faire part de ses soupçons. Celui-ci s’exclama : « La comtesse ! ». Il réussit à joindre son chef chez cette dernière grâce à la perspicacité de Camille. Le malfaiteur fut arrêté à temps. Le commissaire bénit sa fille qui lui avait permis d’éviter une bévue. Quant à celle-ci, elle pardonna à son père dès qu’elle rencontra la charmante comtesse passionnée comme elle par les enquêtes policières.

Bénédicte Duroselle, 58 ans







Ce matin, Camille a téléchargé l' application
de son nouveau jeu vidéo.
Soudain le téléphone sonna,
Camille décroche : « -Allô ! »
Jean, un garde du commissariat : « Je vous appelle
pour vous dire que le commissaire a disparu. »
Camille : « comment est-ce possible ? le commissariat
est rempli de gardes ! »
Jean: « Justement c'est pour mener une enquête
que je vous ai appelé.
Commencez votre enquête cette après-midi au commissariat. »

l' après midi au commissariat :
J'entrai dans le commissariat puis je commençai mon enquête .
Je commençai à inspecter la chambre du commissaire mais
je ne trouvai rien.
En sortant de la chambre Jean m'a dit de revenir demain.
Le lendemain matin Camille se leva très tôt pour rejoindre
Jean au commissariat il était temps de résoudre ce mystère.
Avec Jean je suis allée interroger le village mais personne ne savait. Soudain un drôle de personnage m' interpella : « ET TOI ! »
Tu sais l'autre jour j'ai croisé le commissaire il m'a dit qu'il allait dans la forêt et depuis je ne l'ai pas vu revenir.
Nous l' avons remercié pour son information puis nous sommes partis, avec la voiture de Jean en direction de la forêt.
Une fois dans la forêt nous commençons à explorer et nous apercevons une petite maison. Nous frapons; une dame ouvre : « oui qu'est-ce que vous voulez ? »
Camille et Jean : « Nous voulons savoir si vous n' auriez pas vu le commissaire. »
La dame : « Si, il y a quelques jours le commissaire est venu me voir et m'a demandé s'il pouvait utiliser ma montgolfière, je lui ai prêtée mais il n' est pas encore revenu, il voulait aller voir une certaine personne m'a t' il dit. »
C'est à ce moment là que nous avons vu la montgolfière à côté de la petite maison .
Le commissaire en sortit : « Ah !! Camille, que fais-tu ici avec Jean ? »
Camille : « Mais Papa, nous te cherchons partout ! Où es-tu parti avec cette montgolfière ? »
- Je suis allé voir l'oncle Bernard sur son île car il est tombé d'un arbre. Je suis donc parti l'aider. Camille et Jean ramènent le commissaire au commissariat puis Camille rentre chez elle.

EstelBene, 13 ans





2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,