My road trip ou comment bien rater ses vacances

il y a
2 min
196
lectures
40
Finaliste
Jury
Image de 2016
Image de Très très courts
"KEVIN !!!!!". 5h00 du mat, j'ai encore fait le même rêve quand un cri assourdissant retentit : ma mère... Alors très très brièvement, je m'appelle Kevin, j'ai seize ans depuis deux jours et aujourd'hui est un grand jour car je pars en Amazonie en voyage scolaire. Mais, parce que oui il y a toujours un mais, je suis en retard. L'avion est dans 3 heures et je ne suis même pas habillé alors que le rendez-vous est à 5h30. Et comme si cela ne suffisait pas, ma mère se met à en rajouter :
"Kevin je te jure que si tu rates l'avion, tu y vas à pied... On ne rate pas une expérience aussi unique"
"On dirait ton père, fainéant, mou ,..."
"KEVIN, BOOOOOOUGE TOI !!!!!"
Alors très brièvement, vous l'avez compris je suis un élève un peu fainéant, vivant dans un appartement petit et pourri avec une mère hyperactive.
"KEVIN !!!!!"
Je décide de passer à l'action, je me lève en m'habillant tout en vérifiant les SMS reçus et en me brossant les dents (oui même les mecs savent faire deux choses à la fois). Je récupère ma valise, et nous sortons en vitesse ; l'ascenseur est en panne (encore), on habite au sixième... Oui oui nous sommes chanceux en plus. On se met donc à descendre en vitesse quand ma mère me lance :
"J'ai toujours voulu faire ça !!!
-De quoi tu parles ?"
Je me retourne trop tard pour voir ma mère se jeter sur la rampe et la dévaler comme un enfant qui s'imagine que c'est le passage secret pour rentrer dans un monde parallèle ou un jeune ado qui essaye de faire une entrée triomphale pour conter ses exploits oui oui c'est ça quand ces.... BOUM. Ma mère vient de s'étaler quelques étages plus bas.
" no comment"
Elle se relève douloureusement sans me regarder, sans doute aussi morte de rire que moi. Là, franchement, je vois pas ce qui pourrait être pire ! Nous montons dans la voiture et démarrons : il est 5h15. Nous entrons sur la nationale (vide), mais un bruit suspect suivi d'un grand coup de vent et le coffre s'ouvre violemment et ma valise se retrouve propulsée dehors... Ma mère peste et s'arrête aussi bruyamment que brutalement et me hurle de me bouger les fesses, d'aller récupérer ma valise. Je me mets à courir en priant qu'elle aille bien (la valise pas ma mère hein) quand j'entends un bruit de moteur : ma mère en train de partir. Je reçois un SMS: vais a l'aéroport, dire de t'attendre, magne et cours, t'es à 10 minutes...
J'attends quelques secondes, être sûr que ce n'est pas une blague mais non ma mère est bien partie et je reçois un autre message: j'ai dit magne !
Je prends la valise et commence à avancer d'un pas assez rapide pour arriver à l'heure même si il est 5h27. Le soleil se lève, je suis presque arrivé. J'essaye d'appeler ma mère, plus de batterie, j'ai cassé une roue de ma valise mais oui parce qu'il y a toujours un mais, j'arrive sain et sauf à l'aéroport, sauf que je ne trouve ni ma mère ni ma classe. Je m'approche de l'accueil, demande le numéro de mon avion. Je n'ai pas le temps de lui demander la porte qu'elle m'annonce que le voyage est demain. Je regarde les écrans numériques qui indiquent que nous sommes le 13 avril 2016. Là j'avoue, je suis perdu. C'est ma mère qui m'a dit que c'était aujourd'hui. Je vois au loin deux agents qui se rapprochent, me demandent de m'arrêter et de m'approcher. Je panique et me met à courir. Dehors, il n'y a personne... Je me mets à hurler et à hurler, je suis sur une route, étroite et interminable... Je cours, je cours, mais j'ai l'impression de faire du sur place. Je m'arrête et m'assois, j'attends (quoi, je sais pas, mais j'attends). Je ferme les yeux et je me concentre.

"KEVIN !!!!!". 5h00 du mat, j'ai encore fait le même rêve, quand un cri assourdissant retentit : ma mère. Je me jette sur mon réveil, nous sommes le 14 avril 2016 et je me lève, déjà plein d'aventures et une phrase de Ghandi en tête : le plus grand explorateur n'est pas celui qui a fait 10 fois le tour du monde mais celui qui a fait 10 fois le tour de lui-même...
40

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,