1
min

mort à la cuisine

0 lecture

0

Je terminerai ce matin blanc avec ce texte:

Hier, au cours de slam, j'ai écrit, tellement écrit car mon corps avait faim du papier glacé. Il avait froid aussi, parce qu'il attendait dans le frigo comme un aliment qui allait être cuisiné. Mais à quelle sauce, me direz-vous? Mais la sauce a cramé... Ce sera cru, alors, coupé en petits morceaux, pour l'apéritif . Servi dans un bol ou sur une planche parce que quand la découpe a eu lieu, on finit toujours couchė.

Cuisiner un légume, c'est comme essuyer un plat, faut pas le faire pour le plaisir. .. C'est juste un moment d'inattention où l'on a perdu la notion du temps !

Comment est - ce possible pour un être doué de ses dix doigts et d'un estomac d'exploser comme ça ? Tu as vu le coeur et la cervelle, à la poubelle? Que nenni! C'est la saison des barbecues, regarde c'est une belle brochette qui mijote sur le feu! Pas besoin d'aiguiser le couteau, ça fond en bouche! Quel plaisir de regarder son couteau servir à ramasser je ne sais quoi qui traîne dans son assiette. Elle n'a pas sa langue poche, elle l'a bien pendue.

Il y a des jours, il y a des matins qui ont goûté au sel de la nuit. Ils sont loin les matins remplis de papillon voltigeant dans le salon à la recherche de ventre plein.

C'était la chanson d'une araignée perdue dans le couloir près de la machine à laver. Elle ne cherche même plus la sortie. Elle tisse des fils en tournant en rond. Elle finira sa vie entre une mouche et un papillon.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,