1
min

Mon professeur est un Vampire

Image de Jo2

Jo2

12 lectures

1

Aujourd’hui , c’est la rentrée, tous les élèves se sont rangés devant la salle du nouveau professeur. Qui était-il ? Mes camarades et moi, nous nous demandions comment il pouvait être, quelle tête il avait, et quelle attitude il aurait envers nous. Soudain, alors que tous les autres élèves étaient dégât en cours, on vit une ombre se rapprocher dans le couloir. On aperçut une silhouette qui peu à peu s’éclairait à la lumière Là , nous distinguâmes un homme portant un costume noir, derrière lui, pendait une longue cape sombre. La taille élancé, son visage était d’une pâleur saisissante. Pourtant, ses traits détendus laissait apercevoir un léger sourire. Puis, en cours nous remarquâmes qu’il avait l’intrigante manie de laisser la lumière éteinte. Il détestait la lumière. Il nous dit , que chez lui, il n’avait que des bougies. Quand il nous faisait travailler par écrit, il allait au fond de la classe, et assis sur une chaise, il lisait. C’était assez décourageant de le voir assis, derrière nous, nous observant parfois. Alors pourquoi n’aimait-il pas la lumière ? Pourquoi nous laissait-il dans une pénombre qui nous gênait dans notre travail ? Nous voulions élucider le mystère ou du moins, comprendre. C’est à ce moment la que Maxime, notre déléguée de classe, osa demander :


Maxime :

Monsieur, peut-on allumer la lumière, Ainsi nous pourrions mieux travailler, et vous, mieux lire ?

Un silence s’abattit quelques instants dans la classe.Beaucoup d ’ élèves pensaient la remarque juste dans sa première partie....... mais quelque peu provocante dans la seconde......

Puis se levant, un large sourire sur les lèvres , il nous dit *

Le Professeur.

Oui, oui, nous pourrons le faire, mais je préféré encore quelques instants, conserver cette atmosphère . Je me prépare à figurer dans une pièce de théâtre. J ’y suis un enseignant mystérieux dans une classe de jeunes enfants...... Alors, comprenez-vous ? , Imaginez -vous la suite ? .

Mélanie :

Oui,

Répondit aussitôt, la bonne élève de la classe.

Mélanie :

Vous vous mettez dans les conditions de votre rôle, chez vous avec des bougies, et ici avec une cape et une faible lumière.

La classe se mit à rire, ayant enfin saisi la situation. Puis le professeur se mit à parler de théâtre. Cela nous passionna d’autant plus qu’il semblait vivre ce qu’il disait. Personne ne s’aperçut que la lumière était restée faible. Nous retrouvâmes la même semi obscurité quelques jours plus tard, au théâtre, où nous nous rendîmes à l’invitation de notre professeur.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Sympathique initiation !
·