Momo Challenge

il y a
5 min
285
lectures
249

J'espère partager avec vous ma passion de l’écriture et des parfums . J’ai un blog sur Instagram à Parfumsdemots pour vous faire découvrir toutes les senteurs qui me plaisent et j'écris su  [+]

Image de 2019

Thème

Image de Très très court
Momo
Je sais qu'il va arriver.
Dans une heure, il ouvrira la porte du grenier où je me suis réfugié.
Je sais, vous me direz que c'est idiot comme endroit...C'est là où on pense à aller regarder, en premier.
Mais j'y ai tant joué, avec mon frère aîné Paul, quand on était petits...
J'ai tout préparé : la chaise, la corde et ...vous verrez .
Ça me laisse le temps de vous raconter mon histoire... pour que vous ne vous fassiez pas piéger comme moi.
Tout a commencé, il y a un an, un 31 octobre.
J'étais tranquillement assis à mon bureau.
pas à bosser mes cours de seconde car à quoi bon;
Paul, qui a fait de longues études, ne trouve toujours pas de boulot ! pas sûr que ses études de biologie sur la reproduction des coccinelles intéressent grand monde.
Alors, après, j'ai plus eu envie.
Il n'y en a que mon prof d'informatique qui croit en moi.
Faut dire que si je ne suis pas au lycée, je suis devant mon écran.
L'ordinateur, c'est toute ma vie avec tous mes copains virtuels.
Avec un, en particulier.
Il s'appelle Momo.
Je dis il mais peut être que c’est elle.
En tout cas, plutôt moche.
Je tapotais comme à l’accoutumée sur le net quand d’un coup, une fenêtre s’est ouverte.
-Veux- tu jouer avec moi ?Je m’appelle Momo.
C’était un jeudi et je m’ennuyais sec.
Cela faisait une semaine que j’étais en vacances scolaires, mes parents bossaient.
J’étais seul alors ce Momo qui voulait jouer avec moi, pourquoi pas ?
-Mais quel con, dirait mon père.
-Combien de fois faut qu’on te dise de ne pas parler avec des inconnus ?
-C’est plein de pervers qui veulent tes sous ou du sexe !
Mais non, j’aurais marmonné dans ma barbe...
Non, Momo, ce qu'il veut, c'est ma mort...
-Si on jouait au Momo challenge ?il a demandé
-C’est quoi ? j'ai dis
Alors, sa tête est apparue.
Hideuse ! Un visage blafard de femme oiseau avec des yeux globuleux et des cheveux noirs filasses.
J’ai sursauté et je me suis souvenu que le soir, c’était Halloween.
- Je te lance des défis de plus en plus extrêmes et on voit si tu es un homme,
J’ai accepté et mon cauchemar a commencé.
Il m’a filé un numéro de téléphone sur WhatsApp pour me joindre à tout moment.
Peu à peu, il s’est immiscé dans ma vie sans que je n'y trouve rien à redire.
Au début je devais faire des trucs un peu ouf : sonner chez les vieux du quartier la nuit et me tirer sans qu'ils me voient, voler leurs courriers ou le déchirer en mille morceaux, pisser devant leurs portes.
Tous les matins, je répandais un liquide visqueux rouge sang sous leurs fenêtres. Pour les épouvanter, je rajoutais des asticots répugnants avec des coquilles d'huîtres puantes.
Au lycée, je me suis fait peu à peu une réputation de caïd.
Un regard de travers et je sortais mon couteau .
Puis Momo a commencé à m'inciter à voler des trucs au lycée, des portables, des vélos et des mobs.
Il m'indiquait où les déposer, dans un grand terrain vague, un vrai trou .
A la maison, je m'enfermais longuement dans ma chambre pour discuter avec lui.
J'esquivais les repas familiaux sous prétexte de devoirs à rendre.
Il m'avait envoyé des tunes dans des enveloppes bistres à mon nom.
Pour me remercier pour les mobs.
Il disait de les dépenser car j'en aurai d'autres si je faisais tout bien ;
Alors, j'ai augmenté mon trafic et je me suis offert tout ce qui me plaisait .
Momo, c'est comme un Dieu;
Il m'a fourni en herbe et en cachetons rapidement.
Accroc, je me suis mis à organiser des teufs de géants.
Mes notes chutaient vertigineusement à l'instar de mes délires
psychédéliques ; mais je m'en foutais.
Jusqu'au jour... où ma professeure principale voulu rencontrer mes parents.
Là, ça m'a dégrisé.
Je ne savais plus comment m'en sortir.
Au départ, j'ai intercepté les coups de fils chez moi.
Dès que ça sonnait, je me ruais sur le téléphone et je me faisais passer pour ma mère.
Mais comme celle-ci ne venait jamais aux rendez- vous fixés, ma professeure a commencé à m'observer ;
Je sentais l'étau se refermer sur moi.
C'est alors que j'en ai parlé à Momo.
-Tue-la, il m'a dit froidement.
J'ai dégluti lentement et lui ai demandé si il était pas un peu fou.
-Tue-la, il a répété en martelant ses mots,
-Tue-la ou je balance tout.
- Tout ? J'ai hoqueté.
-Oui, il a répondu
-Je te dénonce aux flics et adieu toutes tes magouilles,
- Tu finiras en tôle.
-Mais c'est de ta faute tout ça !!! j'ai hurlé, anéanti devant la monstrueuse vérité;
J'étais le pantin d'un pervers qui avait abusé de ma naïveté, j'étais piégé !
Triomphant, Momo a éclaté d'un rire glaçant.
Cette nuit- là, je n’ai quasi pas dormi.
Au matin, j'étais explosé d'autant que je commençais à ressentir les effets de manque.
Je grelottais trempé de sueur en devenant de plus en plus agressif.
Et cette pouf de prof qui continuait à me harceler .
Alors, de rage, je suis allé au parking où elle garait sa voiture et je lui ai crevé les deux pneus arrière .
Faiblement mais suffisamment pour que ça puisse se dégonfler d'un coup .
Je me sentais étrangement puissant et j'ai vite prévenu Momo .
Il a émis un gloussement et m'a envoyé des cachetons.
J'ai retrouvé des couleurs même si j'avais une mine de déterré.
Le lendemain, je suis allé à petits pas au lycée.
Je m'attendais à de l'effervescence;
Rien, tout le monde avait l'air normal...
Puis, je l'ai vue avec son petit air pincé qui me dévisageait.
Bien, elle allait très bien, vivante quoi !
J'étais terrifié à l'idée qu'elle découvre ma tentative de meurtre.
Je me suis sauvé ,avec une migraine carabinée.
C'est alors que mon portable a sonné.
C'était lui.
Sa voix était caverneuse.
-Tue-la, il m'a répété.
Épouvanté, je me suis demandé comment il savait..
J'ai raccroché aussitôt ; il devait m'espionner...
Il fallait que je trouve une porte de sortie;
Alors, j'ai repensé à elle.
Lui tendre un piège en me faisant passer pour ma mère?
Exténué par mes frayeurs, je me suis endormi sur mon lit.
Quand je me suis réveillé, la nuit était tombée et j'avais une faim de loup.
J'ai regardé l'heure ; dans 11 heures, ce sera Halloween, la nuit où la mort est en cavale parait-il .
Je me suis décidé à descendre dans la cuisine.
Doucement, j'ai ouvert le frigo et là, j'ai bondi, horrifié : mon pauvre chat Cool, éventré au milieu des desserts, une lettre bistre posée sur son ventre .
Les yeux brouillés, j'ai déchiffré le leitmotiv de Momo en lettres rouges : Tue-la ou tu mourras.
J'ai manqué défaillir;
J'ai sorti Cool comme je pouvais et l'ai caché.
Je réfléchissais à toute vitesse.
Mon téléphone indiquait des messages dont la provenance ne laissait aucun doute.
Angoissé, je me suis mis à guetter le moindre bruit suspect, l'oreille collée à la porte de ma chambre verrouillée.
Vers huit heures, je me suis glissé hors de la maison pour me rendre au lycée
En arrivant aux grilles, j’ai remarqué une agitation.
Un pote m'a appris que ma prof était tombée dans les escaliers et qu’elle s’était fracassée le crâne.
J’ai été saisi de vertige.
Quand j’ai repris connaissance, j’étais à l’infirmerie ..
En tournant la tête, j’ai immédiatement vue l’enveloppe bistre posée à mes côtés.
J’ai aussitôt questionné l'infirmière qui n'en savait rien.
J'ai vraiment peur ; il doit m’en vouloir d’avoir fait le sale boulot à sa place ...
Il va vouloir se débarrasser de moi.
Je me suis enfui sans demander mon reste, la mort chevillée à mes basques.
J’ai pensé au grenier car c’est là où je me cachais petit : derrière sa lourde porte de bois vermoulue.
Comme une sentinelle immobile, elle délimitait mon royaume, me protégeant du monde extérieur, hostile .
Ce soir, je compte sur elle pour me défendre contre ses assauts;
Mais il sera pas déçu.
Je l’ai piégée comme au Moyen-âge, hérissée de pointes trempées dans de l’acide sulfurique.
Je vais lui faire fondre son masque et le pendre avec la corde que j'ai préparée !
-Ah, je l’entends qui monte les escaliers.
Je suis prêt.
-Arthur, ARTHUR, t’es où ?
Regarde le masque que j’ai trouvé devant la porte en bas, c’est celui du Momo Challenge! crie alors Paul, en poussant la lourde porte armée.
249
249

Un petit mot pour l'auteur ? 92 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Armand Armandl
Armand Armandl · il y a
Glaçant. Une écriture haletante.
Je voyage avec Photocoplines 666 et J'aime.

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Désolé. J'ai pas couru assez vite ... Mais j'ai apprécié.
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci beaucoup ,ce commentaire me fait plaisir pour sa sincérité et c’est ce qui m’importe ,belle soirée .
Ms

Image de Michel Montes
Michel Montes · il y a
Une fois de plus très bien écrit bravo
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci Michel pour cette lecture et cet encouragement,
Gros gros 😘

Image de Matthieu Varaut
Matthieu Varaut · il y a
Un récit terrifiant sur une histoire réelle !
Paul pourrait-il être Momo ?

Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
On peut l’imaginer mais ce serait alors un frère vraiment pas sympa; je pensais plus faire de Paul une victime du jeu Momo challenge au même titre qu’Arthur qui se trouve prisonnier de ses délires fantasmés, mais chacun peut en faire sa lecture .
Merci d’être venu ,bel après midi.

Image de Jennyfer Miara
Jennyfer Miara · il y a
Effrayant, et aussi réaliste dans le contexte actuel. Vous avez mes voix!
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci pour votre soutien ,belle soirée
Image de scentifolia
scentifolia · il y a
Quel récit glaçant ! Très bien écrit et si réaliste !
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci vraiment Katleen ,c’est si loin du parfum!!gros bisous,
Belle soirée ,

Image de Gerard Hicés
Gerard Hicés · il y a
Terrifiant, belle écriture ; bravo !
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci pour votre persévérance, je suis contente que cela vous plaise .
C’est un exercice nouveau pour moi ,
Belle soirée,
Ms

Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Terrifiant ! Et cela existe en plus... Bravo !
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci beaucoup pour cette lecture ,c’est très gentil à vous,
Belle soirée,
Ms

Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Terrible, la main mise de Momo sur le héros, une fin rassurante, je vote !
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci beaucoup pour votre soutien,belle soirée !
Ms

Image de Eisas
Eisas · il y a
Terrifique ;-)
+5
Bravo

Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Merci beaucoup de votre passage et je suis heureuse que cela vous plaise!
Belle soirée,