4
min

Moment de plage – 7 et fin.

Image de JPM

JPM

405 lectures

32

Je suis bercé par le bruit des vagues, étendu de tout mon long sur le dos, bras et jambes écartés, les yeux au ciel. Je fixe la zone qui est d’un bleu plus sombre et plus profond, entre l’horizon et le zénith. Je me dis que ce doit être là, la sérénité.

- Bonjour.

C’est elle. Sa voix...

- Puis-je m’installer à côté de vous ?

Mon cœur s’emballe instantanément. Que dire ? Que faire ? Feindre de dormir ? Pas possible, j’avais les yeux grand ouverts...

- La plage est à tout le monde.

Ces mots s’échappent de ma bouche sans que je ne les contrôle. Quelle banalité, quelle absence de cœur et quel manque de politesse. Je me sens tout penaud.

- Vous n’êtes pas bien ? Me demande Betty Boop, l’air faussement inquiet
- Ça va, réponse classique de celui qui se sent obligé de dire un truc positif mais qui visiblement n’est pas cru
- Vous aviez l’air préoccupé...
- Comment va-t-il ?
- Il est parti.

Betty Boop déplie la chaise de toile, la pose tout à côté de moi et s’y assoit délicatement.
Je la regarde pour comprendre ce que veut dire « parti ». Son visage est sans équivoque.

- Et avec lui son secret..., réponds-je dans un murmure
- Non
- Non ?
- Il nous l’a laissé.

Je me redresse sur les coudes. La mer me fait face. Une force à la fois douce et brutale. Je pivote un peu vers Betty Boop. Le sac noir est là, juste là, à ses pieds. Je n’en ai jamais été aussi près. Il est à portée de mes mains...

- Vous m’aviez dit que le contenu de ce sac me serait destiné un jour, dis-je prudemment.

Betty Boop marque une hésitation. Aucun mot ne sort de sa bouche que je découvre parfaite. Elle a les yeux plongés dans les vagues. Je la sens appelée. Je la sens partir...

- Je l’ai dit oui, finit-elle par répondre
- Vous pouvez me faire confiance..., dis-je d’un ton qui se veut rassurant
- Je le sais
- Alors qu’est-ce qui vous en empêche ?
- Ce n’est pas cela...
- Qu’y a-t-il alors ?
- Mon aimé et moi devons également partir
- Partir ? Vous aussi ?
- Pas comme vous croyez...

Je reste dans l’attente, rivé à ses lèvres. Quelques secondes passent, le temps qu’une vague déferle et nourrisse le sable de son écume.

- Partir en elle, ajoute-t-elle en pointant l’horizon du doigt.
Ses yeux fixent la mer, droit devant, brillants d’un désir irrésistible.
Je la vois se lever. Le tableau est magnifique.

- On doit partir à présent.

Musclor est là lui aussi. Je ne l’ai pas entendu arriver. Il lui prend la main.

- Nous vous laissons le sac et cette chaise de toile.
- Mais attendez ! Dites-m’en plus !
- Tout est écrit dans le livre
- Le livre ? Quel livre ?
- Prenez bien soin de lui, écrivez, et un jour, vous aussi, choisissez.

Sans plus de mots, je les vois s’avancer vers les flots. Ils y pénètrent doucement sans se retourner et disparaissent.
Je suis désemparé. Je fixe la surface de l’eau. Je la scrute. Je ne les vois pas réapparaître, mais sans savoir ni pourquoi, ni comment, je devine qu’ils sont chez eux et qu’ils y sont bien.

Je suis à nouveau seul. Seul à côté de la chaise de toile et du sac noir. Je suis pétrifié. Je n’ose agir. Mais il me faut savoir, enfin savoir. Je saisis le sac noir et m’assois à mon tour sur la chaise de toile. En cet instant, le monde alentour prend une couleur différente, les sons sont précis et harmonieux, les lumières délicates, le sable vit, la plage ondule d’un souffle lent, et la mer, la mer est... mère de tout.

Je comprends que le vieux restait assis près d’elle, des heures durant sur sa chaise de toile, à la regarder, la belle, la bleue, l’éternelle.

Je plonge ma main dans le sac et en ressors un livre, visiblement relié à la main, un livre comme un cadeau. Ce n’est pas possible... L’histoire que j’ai lue l’année dernière...

Je l’ouvre à la première page et je me mets à lire une écriture douce et ronde, comme si Betty Boop me parlait directement.

- Tu es à présent celui qui doit choisir. Tu as le pouvoir. Mais d’abord, lis l’histoire de ce livre. Nous l’avons réécrite pour toi. Tu dois savoir pour le vieux qui attendait sa femme, tu dois savoir pour nous qui avons décidé de rendre possible notre rêve et le sien, nous allons vivre en elle, nous sommes des enfants de l’eau.
Je lis, je lis frénétiquement, je tourne les pages et à chacune d’elles je comprends. Mon cœur se serre... Ils sont partis la chercher, ils sont partis pour la trouver, elle et son bateau de pêche... et moi je dois..., je dois écrire une autre fin !

Alors oui je vais écrire. Je vais réécrire.

Les vagues roulent. Le sable ondule. Le vent caresse. Le soleil réchauffe. La mer nourrit.

Après un temps que je ne saurais définir, je repose le livre dans le sac noir et j’attends.

Soudain, d’un bond, le vieux assis sur sa chaise de toile se lève. Je souris. Un bateau de pêche longe la côte. Elle est à la fenêtre de la cabine et lui fait signe. Je n’avais pas imaginé qu’elle fût aussi belle que Betty Boop. Le visage du vieux se perle de larmes. Il me jette un regard que je n’oublierai jamais. Un regard d’un amour incommensurable. Un regard d’un infini merci.

- Dis ? Tu jouerais avec moi ? Me demande le petit, son seau à la main en me tapotant le bras.

Je regarde le bateau de pêche qui rentre au port. Je vois le vieux qui court dans sa direction avec la force d’une jeunesse retrouvée. Une force de Musclor.

- Allez, dis ! Tu joues avec moi ?

Je vois des nageoires qui tournent autour du bateau au loin, de plus en plus loin, et qui disparaissent à leur tour.

- Mais tu me réponds oui ! Allez..., tu veux jouer avec moi ? Le petit s’énerve un peu de mon silence
- Tu sais que tu dois apprendre à attendre petit, lui dis-je en le regardant droit dans les yeux avec la tendresse d’un vieux

- Tu lis quoi dans ton livre ? Tu me racontes l’histoire ?
- J’écrivais, petit, j’écrivais
- Mais un livre est fait pour lire
- Il ne faut pas se fier aux apparences, petit, tu te rappelles ?

Le petit me renvoie un magnifique sourire et me tend le seau.

- Alors on joue maintenant ?
- Avec plaisir petit, avec grand plaisir.

J’ai choisi.
32

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christelle
Christelle · il y a
Au delà de cette belle nouvelle ... (en MP )
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci d’être allée au bout !
·
Image de Christelle
Christelle · il y a
Ce fut un plaisir
·
Image de Yasmine Adioui
Yasmine Adioui · il y a
Très beau texte, si bien écrit... Je rejoins le commentaire de Charieau! Une invitation à lire ma TTC en concours, merci d'avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1

·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
j'aime beaucoup, c'est excellent
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci
·
Image de Hélène
Hélène · il y a
Le suspense est tenu sur 7 épisodes. La force de l'évocation, entre les réalités de la promiscuité sur la plage et l'imaginaire en action, fait un peu planer. Et il y a encore des portes ouvertes au large et au port, sur la plage aussi. On a envie de suivre ces personnages.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Ils sont vivants
·
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Ah, comme je suis contente de revenir sur Short pour lire le dernier épisode ! (Mon vote, écrit dans le sable). Je te fais signe par ailleurs.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci bcp
Un mot par ailleurs

·
Image de Gécé
Gécé · il y a
Je ne sais que dire, j'ai été emporté: est-ce le livre, est-ce le vieux, est-ce l'auteur?
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci
·
Image de Gécé
Gécé · il y a
J' ai été emporté... alors je vous ai relu. J'avais oublié le "body-buldé" et la "pin-up" et les gamins absolument chiants (je veux dire agaçants) mais génial contrepoint à toute l'histoire admirablement construite: Un brin d'humour et de la poésie, une vraie pensée,"ne pas se fier aux apparences". Un texte vivant et bien écrit. Merci.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Re-merci
C’est sympa

·
Image de RAC
RAC · il y a
Joli !
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci
·
Image de DAO Rassablaga
DAO Rassablaga · il y a
Un livre est fait pour beaucoup de chose, en effet.
N hesitez pas a soutenir ma nouvelle https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/trente-deux

·
Image de JPM
JPM · il y a
Oui
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
j'aime beaucoup.Du début à la fin.je vous invite à découvrir ma nouvelle en competition (https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/amour-impossible-12)
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci
·
Image de Danielle Battaglia
Danielle Battaglia · il y a
Jolie histoire, merci pour ce bon moment.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci
C’est gentil

·