Moi et mon vélo

il y a
2 min
496
lectures
127
Qualifié

Je vous invite à lire " Femme " et vous en saurez presque autant que moi sur moi. Permettez de conserver un peu de mystère  [+]

Image de 2017
Image de Très très court
L'impact des gouttes sur le métal de mon garde-boue me fit tressaillir de peur et c'est ainsi que je pris de la vitesse au point de dépasser les attardés sans même m'en apercevoir puis que je doublais le gros du peloton seul sur sa bécane pour enfin gagner ma première et dernière étape de ma carrière de cycliste apeuré.
À l'arrivée, ma katie déçue m'a quitté et je l'ai raconté à Bobby qui s'est empressé d'en faire une chanson que vous devez connaître
Davantage d'avantages, elle en avait davantage et cela me rendait fou de jalousie outre le fait qu' elle fût originaire d'antibes, elle était très anti-baise et cela me mettait mal à l'aise moi qui serait plutôt pour!
Bref, j'eus beau gagner elle me fit la tête car elle m'avait promis de m'accorder une grosse faveur, je ne sus jamais laquelle, le soir même, elle partit avec un russe blanc...de rage. Moi rouge de honte, je noyais mon chagrin chez l'Ukrainienne bienveillante. Elle était connue pour sa spécialité et c'est ainsi que repu et bien éméché, je me retrouvais dans sa grange en compagnie du fils du russe venu chez elle pour la même raison.
L'impact des gouttes de pluie sur le métal des chaussures de mon compagnon me réveillèrent en sursaut, la peur me mit debout et l'instant suivant je lui serrais la gorge jusqu'à lui faire rendre ses mauvais sentiments à l'égard de Katy.
Je quittais cet endroit maudit qui ne me valait rien. Le lendemain, elle était en garde à vue, je ne sus jamais pourquoi !
La découverte de l'ADN quelques années après permit de découvrir le vrai coupable, le russe blanc ukrainien, il fut condamné à 10 ans de prison. Katy de Poméranie née 22 ans avant revint chez moi et me pardonna mon incartade vélocipédique. Elle mourut à 27 ans victime de strangulation par la laisse de son petit chien .
La Mathilde revint au village complètement déprimée, les gens disaient»la Mathilde est revenue» et moi par pitié je la pris dans mon logis, ma caravane pliante, réversible.
Elle s'étouffa quelques mois plus tard entortillée dans son drap de lit dont elle ne put se dépêtrer la pauvre.
Depuis je suis seul, j'ai revendu ma caravane pour en prendre une plus petite tractable avec mon vélo.
Une seule fois, une très jeune fille un peu paumée est venue passer la soirée en ma compagnie en bordure du bois de Morlaix les ducs , nul ne l'a revue depuis. Je pense qu'après l'averse de la nuit et le bruit de l'impact des gouttes de pluie sur le métal de mon vélo, elle a prit peur et j'ai dû m'occuper de sa sépulture.
Elle repose sous le feuillage accueillant de cette forêt la bienheureuse
J'ai repris la route et mon parcours est semé de morts bizarres par strangulation, ça me perturbe un peu mais bon...c'est la vie comme dit mon amie rencontrée avant hier. Ah oui, avant de vous quitter, je dois vous signaler que j'ai troqué mon vélo usé contre un petit cheval blanc attelé à sa roulotte. Il est mort par un éclair blanc. Qu'il avait donc du courage, à son enterrement, le village était derrière et lui devant. Le soir même, ma compagne Adèle se pendit au pied du lit...Quelle avanie!!

127

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,