1
min

Miss Anabelle

Image de Cevrine L

Cevrine L

27 lectures

0

« Bonsoir Mesdames et Messieurs, j'ai le plaisir de vous présenter, comme tous les ans, le grand concours de Miss Anabelle. »

Le public applaudit avec ferveur tandis qu'une vingtaine de jeunes femmes se préparent en coulisses avec le trac qui monte. La plupart d'entre elles se sont sacrifiées durant des mois pour ce concours comme si elles jouaient toute leur vie future sur un simple moment superficiel.

Elles se jaugent les unes les autres en cherchant les défauts de leurs concurrentes pour se rassurer. Pourtant, devant leur miroir, ce sont leurs propres imperfections qu'elles guettent.

Insatisfaites, elles souffrent toutes de dysmorphophobie, se voyant grosses et moches. Alors elles s'affament, se pèsent et se mesurent plusieurs fois par jour.

La première épreuve débute, elles doivent défiler en robe de soirée devant des spectateurs attentifs et un jury de personnalités du show-business. Plusieurs tableaux chorégraphiques s’enchaînent et le spectacle suscite l'admiration.

A mi-parcours, l'animateur pose des questions attendues aux jeunes filles qui lui répondent de façon aussi prévisibles.

« Que voulez-vous faire plus tard ?
- De l'humanitaire, m'occuper d'enfants, d'animaux, je veux la paix dans le monde... »

Enfin, après ces traditionnelles épreuves, la plus importante arrive, celle du maillot de bain.

Devant tout le monde, chaque fille passe en bikini. Puis, elle est pesée et ses mensurations sont prises devant un huissier de justice. En plus du tour de poitrine, de taille et de hanches, l'écart entre les cuisses est lui aussi évalué. Pour terminer, le jury doit estimer la visibilité des os et des côtes particulièrement. Plus elles sont visibles et meilleure sera la note finale.

Après des heures de délibération, la gagnante est enfin désignée. Il s'agite de Justine, 1,72m pour 34 kgs.

Elle a bien mérité le titre de Miss Anabelle (Ana pour Anorexique, Miss Anabelle pour la belle anorexique).

A l'appel de son nom, elle avance sur la scène, en pleurs et l'émotion lui provoque un arrêt cardiaque, un dommage collatéral de sa maigreur pathologique.

« Oh, comme c'est dommage. La première dauphine est donc désignée vainqueur. »

La jeune fille sourit en remerciant ce coup du sort de lui avoir laissé la première place. L'émission se termine et le présentateur n'oublie pas de signaler les prochains rendez-vous télé à venir.

« Chers amis, merci d'avoir été nombreux à assister à notre émission. Notez tout de suite dans vos agendas : en janvier, l'élection de Miss Chirurgie, en mars, celle de miss Naine et en mai, celle de miss Handicap. »
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,