MIRACLE suite et fin de LA TRUFFE AU PASTiCHE

il y a
2 min
107
lectures
20

Après avoir beaucoup voyagé voilà qu'il m'arrive d'écrire quelques lignes,toujours pour moi,comme un chanteur sous la douche. c'est la première fois que je me dévoile à un éventuel public  [+]

S'il vous plait, les trois nouveaux là, c'est à vous le chien ? comment ça il n'est pas à vous, vous êtes arrivés ensemble!
- Ben on est morts ensemble, alors il est arrivé en même temps.
- c'est possible mais ici les animaux ne sont pas acceptés!
-Mais on l'aime ce chien, s'écrient Crys et Arsène, on ne veut pas s'en séparer!
-Enfin on l'aime, c'est vite dit s'insurge Marlou!
-Et puis c'est quand même le chien de la brigade renchérit Dupin
-Bon écoutez on ne va pas discuter pendant des heures, les chiens ne rentrent pas un point c'est tout !
-Mais on ne peut pas faire une exception ?
-Je vais voir ce que je peux faire avec la direction, mais je ne promets rien, d'accord ?
On est assis sur un banc blanc, immaculé, posé sur le rebord d'un nuage, posé sur le ciel, c'est à dire sur rien. On est tout propre, alors qu'on est partis d'en bas crados, après l'explosion, sauf Chewbacca qui a un œil au beurre noir, mais lui c'est d'origine.
Le gars qui s'occupe de nous a un super costard à rayures, une fine moustache à la Clark Gable, un œillet rouge à la boutonnière. Un borsalino est posé sur son bureau.
On devrait pouvoir s'entendre : il aime pas les chiens, moi non plus.
En parlant de chien, v'la qu'il la ramène lui, déjà que c'est de sa faute si on est bloqué là, v'la qui cause : "les chiens sont pas admis, c'est irrémédiable ? dit-il. -Ta gueule s'écrient en cœur les mis en examen !
Incrédibaballe", s’exclame le costardé, dés son retour !
Le Boss, Sa Sainteté Le Bisaigüe, vient de me dire que vous étiez montés trop tôt, tous les trois,quant au chien vous l'emportez avec vous... mais qu'est-ce qu'il fait ? Il est en train de chier sur le nuage immaculé ! Mais c'est pas vrai ça ! Allez hop sortez votre sac à crottes, ramassez et débarrassez-moi le nuage !
Et nous voilà tous nus sur le bord du trottoir, exhibant malgré nous nos humbles génitoires (merci Georges), porte de Pantin, six heures du mat, on est au mois de mai, et là, il fait pas chaud !
On remercie abondamment Chewbacca sans qui tout ce cirque n'aurait pas été possible, et on se met à chercher un abri d'urgence. Justement le gars du Panini-Nono est en train d'ouvrir sa boutique, sortant sur le trottoir des doubles pancartes représentant ses sandwiches chauds. Aussitôt Crys et moi sautons sur, dans, les présentoirs qui nous transforment en hommes-sandwichs.
Pour le froid, ça nous réchauffe un peu, pour l'ambiance du côté des rares spectateurs, ça refroidit vu que Crys vient de recouvrir sa splendide nudité. Mais le pauvre Dupin qui n'a plus de pancarte au panini, est obligé de se rabattre sur la pub des dragées Fucka, piquée à la pharmacie toute proche.
On a pas trouvé de taxi volontaire pour nous charger, heureusement la marée-chaussée en maraude nous a obligeamment déposés au poste.

Allez expliquer que la momie déguisée en dragée Fucka est un commissaire de police décédé il y a trois jours....bref après moult palabres et dans une méfiance palpable, le brigadier de permanence a bien voulu appeler la PJ pour nous identifier, on a même dû faire venir la légiste, pour confirmer qu'on était nous.
Rhabillés et raccompagnés, goûtant enfin notre nouvelle chance, nous sommes allés nous rincer abondamment la glote au Balto. Le chien, coupable et sauveur, a juré de ne plus flatuler en présence d'une flamme !
De mon côté, foi de Marlou, je viens enfin de me rappeler qui est le type au costard rayé , mais je vais laisser tomber, car mort et coincé sur son nuage, il ne peut plus nuire qu'à la gent animale, et nous venons de prouver que cela peut sauver des vies...

20

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Lady Scat

Sylvain FREYERMUTH

Françoise Lebon. Fran-çoise Le-bon. J'ai beau me répéter son nom sur tous les tons, je n'arrive toujours pas à réaliser. En vingt-cinq ans de métier je pensais avoir tout vu, être rentré dans... [+]