Mine de rien

il y a
1 min
365
lectures
78
Qualifié

J'écris pour inventer des libertés, pour m'approprier les pleins pouvoirs, pour (m'auto)critiquer, pour (me)sauver, pour (me)venger...mais aussi pour déterrer et dompter les monstres (intérieurs)  [+]

Image de Eté 2016
Quand il lui avait annoncé d'un ton sec qu'il le conduisait dans son bureau pour attendre son père, il ne s'attendait pas à échouer dans un endroit aussi exigu. Un genre de cagibi mais pour agent de sécurité. Une table, une chaise, et une gamelle d'eau. Le chien, lové près du chauffage d'appoint qui soufflait son air tiède insuffisant, semblait avoir quitté son rôle de méchant clebs. Son maître aussi. L'agent de sécurité se réchauffait les mains autour de son gobelet de café suédois. Une certaine torpeur les gagnait tous quand des coups retentirent derrière la porte :
— Entrez. Bonjour monsieur. J'imagine que vous êtes le père de ce petit voleur...
— Bonjour... oui, en effet. Je suis venu dès que j'ai su, répondit donc le père du petit voleur, en assénant une légère tape derrière la tête de son fils.
— Etant donné que votre enfant est jeune, j'ai préféré que nous traitions ensemble plutôt que de faire intervenir la police. Quand j'avais son âge, on m'a donné une seconde chance, je l'ai saisie. Disons que je répète l'histoire, philosophait l'agent de sécurité pour entretenir le suspens.
— Et je vous en suis reconnaissant. Je vous assure que je ne comprends pas son comportement. Il n'a pas été éduqué ainsi. Voler... voler quand même... Voler... inadmissible... Mais qu'a-t-il dérobé au juste ?
— Vous savez ce qu'on dit : qui vole un œuf, vole un bœuf. Le principe est le même dans notre affaire. Votre fils vole depuis des semaines. Et son manège est bien rôdé. Tous les mercredi et les samedi. Seul ou en bande. Savez-vous à combien nous avons estimé son butin ? Trois cent cinquante objets issus du délit !
— Je dédommagerai le magasin.
— Impossible. Votre fils est un malin. Lui et sa bande volaient du gratuit.

Depuis ce jour, Ikéa se demande si la gratuité de ses petits crayons à papier n'est pas une incitation au vol.
Depuis ce jour également, au sud de la zone commerciale, vivent dans un lotissement récent, des enfants qui apprivoisent une nouvelle longueur de crayon.
Beaucoup se sont adaptés.
Certains peinent encore.

78
78

Un petit mot pour l'auteur ? 152 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sharad Niraj
Sharad Niraj · il y a
J'adore tes histoires, Sylvie !
Quelle imagination !

Image de Vivi Sonneville
Vivi Sonneville · il y a
Je passe un peu de temps chez toi et j'aime cela... kissous
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
T'es adorable, merci encore !
Image de de l air
de l air · il y a
A quand les gommes gratuites ...? Et pourquoi pas les croissants ? J'adore cette comptine a tendance surréaliste ...!
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci beaucoup pour ta lecture !
Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Presque du non-sens. J'hésite entre Kafka et Tex Avery. Mon vote.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je sens une légère moquerie !
Merci Donald d'être passé ici avec bonne humeur !

Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Non il n'y avait nulle moquerie, j'hallucine toujours sur les conclusions de notre belle administration, illustrée par cette réplique: "Votre fils est un malin. Lui et sa bande volaient du gratuit."
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je te taquinais. Je suis d'accord sur ce point. Nous sommes formatés dans des valeurs où même voler du gratuit est répréhensible. Merci Donald de l'avoir relevée cette réplique !
Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Ouf ! J'ai cru que tu ne m'aimais plus.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Qui pourrait s'arrêter de t'aimer me jette la première pierre !
Image de Jackie Arnoult
Jackie Arnoult · il y a
J' adore
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci Jackie !
Image de prijgany prijgany
prijgany prijgany · il y a
Relu avec un immense plaisir Sylvie. Comme ça s'il pique des taille-crayons plus tard, il pourra dire que c'est Ikéa qui l'a poussé à ce vice.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Ikéa c'est un peu le vice personnifiée de nos sociétés en perte de valeur. C'est bien ce que je dis hein Yves ?! (rires)
N'empêche je suis assise sur un tabouret Ikéa quand j'écris devant l'ordi ! Arf, quelle vie !
Merci Yves !

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Le titre à lui seul mérite amplement un titre Sylvie ;-)
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'est ma petite gloire perso' ce titre ! (une espèce d'illumination qui arrive peu de fois dans une vie !) (rires) !
Merci Sandrine !

Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Court mais efficace. Belle chute. Mon vote.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci François pour ta lecture !
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Quand je vais chez Ikéa, j'en mets toujours quelques uns dans mes poches... Bien pratiques pour écrire sur mes petits carnets .
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
A glisser dans les ressorts des petits carnets secrets !
Merci Sofifee !

Image de Valéry Hardiquest
Valéry Hardiquest · il y a
Et pas des mètres en papier ? Perso, je connais quelques adultes qui pourraient tenir compagnie à ce jeune garçon intrépide. Ces grands enfants sont heureux d'avoir Ikea comme partenaire lorsque, une fois par an, ils proposent une leçon de mesurage à leurs élèves. :D Et +1 pour ce sympathique gamin et ce vigile qui l'est tout autant.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je te sens volontaire pour une mission spéciale d'infiltration du magasin !
Merci Valéry !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'oiseau tonnerre

Nicole Coste

Elle s’appelle Amina. Gardienne des chèvres de la tribu, elle connaît tous les chemins, tous les sentiers sur le grand plateau de pierres blanches qui s’étend jusqu’à l’horizon. Elle... [+]