1
min

Mimétisme

Image de K57

K57

7 lectures

0

Depuis que je vis chez mon père je disparais.
Cela à commencer par une pâleur cadavérique puis une lividité puis une transparence et maintenant des ectromélies.
Je dois tout fixer sur le papier avant que mes souvenirs disparaissent eux aussi.
Je dois aller jusqu’au bout avant de n’en plus avoir la force.

Dans l’encyclopédie Le Monde Animal on peut lire à propos du gecko : « le gecko à queue plate ou gecko frangé ou gecko-écorce est une étrange créature. Il a d’énormes yeux saillants, un corps plat et une peau qui ressemble à l’écorce. Les flancs et les membres portent une frange d’écailles. Lorsque l’animal est sur un tronc d’arbre avec sa peau qui ressemble à de l’écorce et sa frange d’écailles fermement appuyée contre le support, il se fond complétement dans son environnement, sans faire aucune ombre, à tel point qu’il est impossible de le distinguer, même de tout près »

En janvier 1934 ma mère consulta un médecin en regard de vomissements matutinaux.
Les analyses confirmèrent une grossesse de deux mois.
Elle n’avait pas eu de relation sexuelle depuis un an.
Je naquis au milieu de ses pleurs que la sage femme attribua pour la réassurer à un baby blues précoce.
Cet état perdura jusqu’à son suicide. Le psychiatre qui la suivait régulièrement me dit qu’elle n’avait jamais accepté l’incube, s’il toutefois il existait en dehors que dans sa tête, qui l’avait engrossée.

Une fille élevée uniquement par son père acquiert ses traits, se masculinise, sa voix acquiert un degré de raucité et elle est encline à chercher des métiers virils.
Un garçon élevé uniquement par sa mère se féminise, ses cils s’allongent et ses articulations sont graciles.
Un enfant élevé par ses grands parents manifeste une progéria.
Un enfant retiré du domicile d’un de ses parents duquel il a pris les traits pour être placé chez son autre parent se commue en ce dernier aposématique.

C’est ce qui m’est arrivé très rapidement malgré la haine que j’entretins pour lui et mon désir de vengeance.

Essentiellement sollicité par l’appareil optique le système nerveux central envoie des messages qui libèrent des hormones dont les mélanophores sont les cibles. La mélanine s’y répand plus ou moins rendant compte de l’homochromie variable à visée cryptique qu’on nomme vulgairement caméléonisme.

Je disparais parce que mon père est l’homme invisible.
Impossible de le tuer sans le repérer spatialement.
Je sais qu’il ne m’a pas vu pendant que je préparai ce simulacre de suicide.
Si je ne sais où il est, je ressens sa présence.
Dans une position lascive allongée sur le lit, au milieu des bouteilles d’alcool et des somnifère...il est entré je sens son absence.
Son pénis me prend jusqu’à la garde comme mon couteau entre ses omoplates.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,