1
min

Meurtre à rebours

Image de Esteban1971

Esteban1971

4 lectures

0

Il avait toujours haï Olivier Mallard.
Lui était petit, un peu rondouillard avec une paire de lunettes sur le nez. Olivier avait 10 ans de plus que lui et l'attendait régulièrement à la sortie du collège. ça avait duré 4 ans. Combien de fois s'était-il retrouvé à pleurer de rage et de désespoir absolu, tandis que l'autre ordure se moquait de lui, le rackettait ou l'humiliait ? A 20 ans, il en avait même fait une attaque cardiaque, sauvé in extremis par un clochard aviné qui l'avait amené aux urgences.
Dès le début pourtant, il avait su qu'un jour, il se vengerait.
Il défonça la porte de l'appartement d'Olivier sans aucune précaution. Ce crétin habitait seul. Après l'avoir joyeusement étranglé, il laissa des traces de son passage sur les lieux du crime : empreintes digitales sur les meubles, cheveux sur le tapis, gouttes de son propre sang.
Lorsque la police découvrit le corps, l'enquête fut brève : les traces ADN les menèrent directement au coupable, à savoir un jeune garçon de dix ans et demi qui, ce jour-là, était en vacances chez sa grand-mère, à plus de cinq cents kilomètres de là. La police abandonna bien vite l'affaire, qui ne fut jamais résolue en l'absence d'un coupable crédible.
Il avait attendu trente ans pour échafauder sa vengeance. Trente ans pour inventer et mettre au point le crime parfait.
Alors qu'il sortait de sa machine à remonter le temps, il commença à disparaître.
Il comprit soudain l'identité du clochard qui lui avait sauvé la vie vingt ans plus tôt.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,