2
min

Métaphysique du nid de poule

Image de Andrew Clarkev

Andrew Clarkev

1 lecture

0

Oh vraiment quel ennui d'être là en plein milieu de la chaussée comme une grosse erreur de l'enrobé, qui sous l'action de la pluie et des infiltrations d'eau, et celle du gel, me font enfler puis percer jusqu'à devenir un véritable nid de poule.
Pourtant je n'en ai jamais accueilli de fessiers de gallinacé. Je n'ai pas la maladie d'Alzheimer, aucun œuf n'a jamais été pondu dans mon fond. Je m'en souviendrais et puis il resterait bien quelques plumes et des coquilles vides. Non rien de tout ça, je suis vide avec un fond caillouteux boueux sans la moindre trace de vie alentour. Seules quelques mouches ou fourmis osent s'aventurer dans le bas de mes entrailles. Ça chatouille un peu sans pour autant être le nirvana tant espéré.
Oh flûte alors j'aurais tellement préféré devenir volcan au lac de lave en fusion ou bien geyser dans un parc naturel. Une vraie attraction qui attire les foules, qui fait du chiffre d'affaires annuel. Ou bien même un vrai trou, digne de ce nom, un gouffre à la profondeur insondable. Voire même une crevasse infranchissable, oui ça aussi aurait été de mon goût. Mais non, le sort ou le destin en a voulu autrement ; les dieux et les déesses à l'unanimité ont décidé de mon devenir ; je ne suis qu'un vulgaire et dangereux nid de poule en pleine sortie de virage sur une modeste départementale reliant deux villages, empruntée par tout au plus cinq véhicules par jour dont deux tracteurs.
C'est sûr comme curiosité touristique il y a largement mieux. Quoi de plus commun et d'inutile qu'un nid de poule je vous le demande ? Le garagiste du coin y voit une rentrée d'argent lorsque j'arrive non sans brio à crever un pneu en esquintant une jante. Mais à part lui je suis loin de déplacer les foules. Et puis si tel était le cas il faudrait construire un grand parking juste à côté de moi en prenant grand soin et de ne pas me remblayer par mégarde et surtout de ne pas créer de concurrence avec les va-et-vient engendrer par tous les engins de terrassement.
Personne ou si peu ne se préoccupe de mon sort. Je suis comme un oublié de la civilisation moderne. La direction départementale de l'équipement ne se soucie guère de mon cas. Connaît-elle au moins mon existence ?
Un jour il va se produire un drame à cause de moi je le sens. Un jour de déprime je vais me concentrer de toute ma circonférence pour envoyer une voiture en vrille dans le champ d'à côté. Et peut-être qu'ils se décideront à me reboucher ? Ça serait quand même très regrettable d'en arriver à un tel scénario.
Devais-je devenir un nid de poule ? Vraiment ? Est-ce vraiment le cas ? Ne suis-je pas plutôt le fruit du hasard ? Mieux, une erreur humaine dans les calculs au moment de l'enrobage ?
Tout le monde fait fi de ma présence. Les habitués de cette route m'ont depuis longtemps pris en considération et font avec dans leur trajectoire.
Pourquoi personne ne vient me colmater ? Tout le monde s'en fiche ? Peut-être pense-t-on qu'il ne sert à rien m'aplanir car d'après leurs calculs je me reconstituerai en moins de six mois. Il faudrait reprendre toute la route d'un coup ou rien du tout alors je reste là tout seul dans mon jus? Ah, si seulement j'avais au moins de la compagnie. Non, rien de tout ça malheureusement. Tout le reste de la route est lisse et propre comme sur un billard. Je suis le seul nid de poule à cet endroit et je dois faire avec. Exister seul. Faire peur, ennuyer et causer des désagréments mécaniques tels sont mes occupations quotidiennes. En même temps, cela dépend pour qui car je connais nombre d'oiseaux qui viennent se désaltérer ou même prendre un petit bain de plumes après une averse lorsque je me suis rempli d'eau à ras bord. Mais de poule jamais. La première ferme se trouve à plus de cinq kilomètres d'ici.
Je suis un modeste nid de poule en France qui se demande si les canes, les oies ou les dindes font des nids elles aussi et surtout, comment mes cousins sont appelés en Afrique, des nids d'autruche ?

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,