1
min

Métaphore

Image de Gigi02

Gigi02

23 lectures

4

L’écrivain est un vendangeur.
Son livre est un vignoble, le cep son chapitre, la grappe sa phrase et le grain son mot.
Il récolte l’abondance des mots qu’il verse dans la hotte de ses fructueuses pensées narratives.
Un par un, il les pèse, les presse, les malaxe, pour en extraire le jus, l’essence même de son écriture.
Parfois, il les laisse se bonifier dans le tanin du temps pour que mûrisse le goût et se définisse la robe dont il veut parer ses mots.
Ou bien, il coupe à coups de sécateurs les grappes pas assez mûres pour en extraire la lie des phrases rejetées ou l'amertume des mots indigestes.

Puis, lorsque les ceps ont cessé de livrer leurs grains et que le vignoble est tari, les mots vendangés deviennent nectar bu goutte à goutte jusqu’à l’ivresse en parcourant les feuilles de son livre...

4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Très jolie la métaphore ! Les mots coulent comme le vin ;-)
·
Image de Gigi02
Gigi02 · il y a
Merci pour votre compliment. A +
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Joli texte! Mon vote! Vous avez lu, apprécié et soutenu mes œuvres, dont EUREKA, une première fois et je vous invite maintenant à venir gouter à mon LINCEUL BLANCHI qui est en finale avec deux autres œuvres pour le Prix Haïkus d’Hiver édition 2016. La plupart de mes lecteurs ont une préférence pour LINCEUL BLANCHI, et moi aussi! Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

·
Image de Virginie Colpart
Virginie Colpart · il y a
J'ai bu vos mots!
·
Image de Gigi02
Gigi02 · il y a
Sans modération... Merci !
·