Meredith

il y a
2 min
32
lectures
24
Image de 6ème édition

Thème

Image de Très très court
Une vieille photographie en noir et blanc cachée dans un vieux journal. C’est une manière peu commune de rencontrer celle qu’on pense être l’amour de sa vie.
Je soufflai sur la poussière qui la recouvrait et la gazette s’ouvrit dans un bruissement clair. C’est la première fois que la photographie de la jeune fille de mes rêves m’apparut.
Elle semblait assez grande et était juchée sur des bottines à talons blanches en cuir souple. Une longue robe pâle en dentelle recouvrait sa silhouette élancée. Le tout était surmonté par un joli visage fin, dont les traits, rendus flous par la mauvaise qualité du papier, révélaient un sourire doux et charmeur.
Mu par un désir frénétique de connaître le nom de cette inconnue d’un autre temps, je scrutai avec attention le verso de la photographie, dans l’espoir de trouver un indice sur l’identité de mon amour visuel. Un « Meredith » en pattes de mouche était à peine lisible dans le coin gauche.
Comme possédé par cette obsession dévorante, je continuai à tourner avec frénésie les pages du vieux journal. Je voulais retrouver cette Meredith, tout connaître de sa vie. De quand pouvait bien dater cette photographie ? Vingt, trente ans ? Peut-être plus ? Comment savoir ?

Un morceau de papier glacé glissa du journal et se posa délicatement, sans un bruit, sur le vieux plancher du grenier. Je me jetai dessus, convulsivement. Était-ce ma Meredith, rencontrée depuis si peu de temps mais qui cristallisait déjà tous mes désirs ?
C’était son portrait. Je pus enfin distinguer clairement le grain de sa peau, l’encoignure de ses lèvres, le dessin de son nez, les ombres de son visage. Elle était belle. Époustouflante.
Son sourire était éblouissant. Elle avait un regard qui respirait le bonheur. Cette photographie semblait révéler la spontanéité. Son épaule d’ivoire était légèrement dénudée et la finesse de son cou sortait du tissu large avec splendeur. Sa tête était imperceptiblement inclinée vers la gauche et son regard clair semblait pénétrer jusqu’à mon coeur. Elle avait quelque chose de touchant qui ne pouvait laisser personne indifférent. Elle me transportait comme personne n’était parvenu à le faire auparavant. Elle semblait si fantastique, à la fois coquette et simple, joueuse et sérieuse, fragile et indépendante. Elle dégageait une impression de féminité libérée, de modernité, et c’est ce qui faisait chavirer mon âme.

Je fus interrompu dans ma douce rêverie par des pas dans l’escalier en bois qui montait au grenier. Je m’empressai d’enfouir les photographies dans la poche ventrale de mon vieux pull alors que la voix de ma mère se faisait entendre :
« Tu viens manger s’il te plaît ? ».
Les pas se précisèrent. Maman était sur le plancher grinçant du grenier. Elle s’approcha de moi :
« Mais enfin, que fais-tu dans cette poussière ? Tu vas finir par faire une allergie ! Toi qui as les poumons si fragiles... ».
Elle ramassa le vieux journal que j’avais laissé tomber sur le sol.
« Tiens donc, je pensai qu’on s’en était débarrassé depuis longtemps de ce veux papelard ! As-tu retrouvé les photos de Mamie ? ».

Me sentant soudainement pris d’une violente envie de vomir, je ne répondis pas et me précipitai dans l’escalier, à la recherche des toilettes, tandis que j’entendais ma mère me tancer sévèrement :
« Tout de même Edgar, tu pourrais répondre quand je te parle... ».
24
24

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JACB
JACB · il y a
Ah! évidemment....
j'espère ne pas vous importuner en vous sollicitant
il me tiendrait à coeur d'avoir votre soutien pour:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-femme-est-l-avenir-de-l-homme# en finale de la DDHU.
Merci

Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un ton décalé pour une histoire de souvenirs, je vote !
Et vous invite sur ma page, merci !

Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Bien...J'aime. Je vote. Au passage, n'hésitez pas à venir découvrir mes textes
Image de Raymond De Raider
Raymond De Raider · il y a
J'aime les photographies en noir et blans dans les vieux journaux