Mercredi 31 mai 2017

il y a
1 min
75
lectures
9
Extrait d'un article de Gazette Matin ; à paraître jeudi 1er juin 2017 :

LE TUEUR REVELE SES MEURTRES DANS UN POLAR

"Lors de la conférence de presse qui s’est déroulée hier en fin d’après-midi dans les locaux du Groupe d'Intervention Régional de la DRPJ, le Procureur de la République a fait le point sur les événements tragiques qui se sont produits ces dernières semaines dans notre ville. Celle-ci serait le dernier domicile connu de l'un des tueurs en série les plus sanglants de ces 30 dernières années. L'effort conjugué de nos forces de sécurité a permis de repérer le tueur, un homme qui avait su se faire particulièrement discret afin de mieux se livrer à sa terrifiante activité. Repéré par les hommes du G.I.R. le monstre a pu, au dernier moment, s'échapper en se faisant passer pour mort.
C'est la parution d'un livre qui a mis les policiers sur la piste de cet homme d'une cinquantaine d'années, haut fonctionnaire de notre agglomération, très respecté et apparemment tranquille, qui a laissé de très nombreuses victimes derrière lui au fil de sa carrière et de ses affectations successives à travers tout le pays. L’ouvrage, qui n’aurait pu être qu’un polar de plus, relate par le menu et dans leurs moindres détails les crimes odieux qui ont secoué notre communauté ces derniers jours. Le tueur a signé son livre de son propre nom, Didier Larèpe, sûr de son impunité. La couverture, répugnante à souhait, est signée d'un jeune artiste qui paraphe ses œuvres, si on peut les appeler ainsi, du bizarre patronyme de Ameisen Kaiser ; la police est sur ses traces. Ce suspect, possible complice, aurait entamé un processus de changement de sexe pour mieux se dissimuler ; il intéresse beaucoup les enquêteurs.
Détail scabreux, le tueur racontait aussi ses forfaits en direct sur les réseaux sociaux et divers sites en ligne ; la Police s'apprête à auditionner les différents "fans" qui ont pu 'liker" le tueur afin d'y trouver d'éventuels complices, s’intéressant notamment à ceux qui ont laissé des commentaires élogieux sur ses textes macabres ; certains, lâchement cachés derrière des pseudonymes fantaisistes, sont même soupçonnés de pouvoir devenir ce qu’il est convenu d’appeler des « suiveurs » ; la Sous-Direction de Lutte contre la Cybercriminalité (SDLC) a été saisie.
L’homme, qui a simulé s’être donné la mort quelques minutes avant son appréhension, s'est échappé de l'Institut Médico-Légal. Il a poussé la provocation jusqu'à faire paraître son propre avis de décès dans nos colonnes.
A ce jour, le tueur est en fuite, il aurait été repéré près de la frontière tchèque. Le Procureur a annoncé que les dossiers de nombreuses disparitions suspectes de ces 30 dernières années vont être rouverts à la lueur de ce que l'on connait aujourd'hui du parcours du tueur."
9

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !