Mercredi 2 Mars - Paragraphe 3

il y a
1 min
24
lectures
3

Je viens de me lancer un défi! écrire une histoire en feuilletons sans scénario initial. 300 mots par jour pendant 10 jours. Thème: Une dystopie dans une société sous haute surveillance  [+]

Elle se réveille en sursaut lorsque quelqu'un entre dans la salle et claque la porte derrière lui. Devant elle se tient un homme de forte carrure au visage froid et inexpressif, qui l'observe en silence pendant un court moment. Après dix ans passés en centre de rééducation, elle sait les reconnaître, elle est sûre que c'est un policier en civil, peut-être même un membre de la milice gouvernementale. Il s'assoit en face d'elle et lui indique la chaise opposée. Il a apporté un ordinateur portable et un appareil de vérification d'identité. Elle sait qu'elle doit maintenant scanner l'implant qu'elle porte au poignet et qu'à partir de là, il aura accès à tout son casier judiciaire. Elle se demande s'ils ont envoyé ce policier pour l'arrêter. Est-il possible que les deux gardes qui l'ont amenée ici aient reconnu son visage? Elle se demande ce qu'ils vont faire d'elle. Elle pose le bras sur le scanner et entend un petit bip quand la connexion est établie. Le visage du policier est totalement impassible pendant qu'il lit son dossier sur son ordinateur portable.
Finalement, il rabat l'écran de l'ordinateur et se contente de la sermonner:
"Vous pouvez partir, mais je mets un avertissement dans votre dossier judiciaire. Vous connaissez les instructions du gouvernement en cas d'attaque. Vous devez quitter les lieux publics et rentrer chez vous. Vous ne devez pas vous attarder dehors sans raison urgente. Votre comportement doit être parfaitement lisible et transparent afin de ne pas donner de fausses alarmes aux forces de police dans la traque des terroristes."
Elle s'excuse platement, elle bafouille qu'elle s'était arrêtée devant l'écran seulement pour voir les dernières informations, qui l'avaient bouleversée. Elle ajoute qu'elle est consciente que son attitude pouvait sembler suspecte, et qu'elle aurait dû quitter la salle immédiatement après avoir récupéré son bagage, au lieu d'y rester seule.
Il hoche la tête et a l'air satisfait de sa réponse. Il se lève et ouvre la porte : « Partez maintenant »

3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Difficile de voir où vous voulez en venir...
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Quelques renseignements enfin ! Autre temps ( technologie appliquée), autres mœurs ( Big Brother en action). Etat policier d'un côté, prisonnière relâchée de l'autre, et.....A demain.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La Belle et le Privé

Thierry Mulot

L’impact des gouttes sur le métal avait fini par le réveiller.
Bing... Bing... Bing...
Un bruit obsédant, inquiétant, sans qu’il puisse dire exactement pourquoi.
Il avait mal au crâne... [+]


Très très courts

La Traque

Romane Endell

On pense plutôt que ce sont les hommes, les durs, ceux qui arrivent en taule à seize ans et qui en sortent à trente qui font ce genre de choses.
Moi je suis une fille, j'ai quinze ans depuis... [+]